Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2116 fois

Gaza -

Une de mes journées à Gaza

Par

Je me suis levée à 5h30, j'ai regardé la belle étendue de la Méditerranée depuis ma fenêtre, quelle belle journée ! J'ai senti l'agréable brise méditerranéenne d'automne et tout d'un coup, j'ai vu un torpilleur israélien patrouillant sur la mer, à peut-être un kilomètre de mon appartement.

J'ai entendu le bruit d'un tir venant de la partie nord de la ville, puis la radio locale annonçant l'assassinat d'un enfant, d'une femme et qu'il y avait beaucoup de blessés, je ne vais pas vous fournir des statistiques, mais seulement en octobre, 65 palestiniens ont été tués et des dizaines ont été blessés dans la Bande de Gaza.

Tous les jours il y a diverses sortes d'opérations et d'attaques militaires, dans des parties différentes de la Bande de Gaza ; la semaine dernière, pas très loin de chez moi, un drone a tiré une roquette contre une de ses cibles qui conduisait une voiture, l'homme a été tué d'une manière sauvage.

J'observais le torpilleur patrouillant sur la mer et ce fut pour moi un message fort :

Réveille-toi, tu vis à Gaza, où il n'y a aucune place pour des sentiments romantiques, pas de place pour dire des choses simples comme "quelle belle journée", pas de place pour faire des projets, pas de place pour profiter de ce qu'on nous a laissé de nature, les oiseaux se sont arrêtés de chanter, le bruit de la guerre est plus fort que ce qui reste de nature, comment se sentir normal quand vous êtes entourés par la pauvreté, le chômage, la foule, les ruines des immeubles, la terre détruite, le manque de divertissements, le manque de liberté de mouvement, la violence quotidienne, le manque de sécurité, et ce qui brise le plus le coeur, c'est de vivre sans aucune vision ni espoir d'un changement à venir dans la situation politique.

A Gaza, nous nous sentons tous étranglés, et en ce moment, il y a un sentiment massif de désespoir…

J'ai bu mon café et me suis dépêchée pour aller à ma réunion à l'Association du Croissant Rouge pour la Bande de Gaza, avec le directeur du Centre pour Femmes de Jabalia. Nous gérons ce centre, dans le camp de réfugiés, depuis 2000, il offre des services de soins pour les femmes, santé, soutien psychologique, éducation à la santé, consultations juridiques et des cours pour rester en forme.

A Gaza, où la pauvreté est la règle, le chômage élevé et l'atmosphère de violence et de guerre est la norme, il n'est pas surprenant que le niveau de violence domestique soit en augmentation, comme résultat de tous les facteurs contributifs mentionnés ; 35% des Palestiniennes, à Gaza, souffrent de syndrome de stress post-traumatique, 45% des enfants aussi. En temps de guerre, ce sont les enfants et les femmes qui prennent le plus le choc et paie le prix fort.

En allant au camp de réfugiés de Jabalia, comme j'étais invité par le forum de jeunes Al-Asria Shababeek (ou fenêtres), c'est un forum culturel créé par des jeunes à Jabalia, le titre de ma conférence est le rôle de l'ISM en Palestine, j'ai eu un petit accident de voiture, je me suis tordue le pied et j'ai dû changer de direction pour aller à l'hôpital al-Awda, la conférence a été annulée, mais je vais bien, ce n'était qu'un petit accident.

Lorsque j'écris depuis Gaza, ce n'est pas seulement parce que je veux vous dire la vérité, diffuser mes paroles, j'écris aussi parce que je sens que c'est ma façon de respirer, je respire en vous écrivant, c'est plus une guérison et un soutien psychologique, tous les jours j'essaie, comme les autres, de survivre et non d'être écrasée sous les bottes de l'occupation, une de mes différentes façons, c'est d'écrire.

Je vous aime tous,
Mona ElFarra
1er novembre 2007.

Source : From Gaza with Love

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Même auteur

Mona El-Farra

Même date

2 novembre 2007