Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 5089 fois

Hébron -

Une famille d'Idna reçoit la facture des frais de démolition de sa maison

Par

Deux semaines ont passé depuis que la maison de la famille El-Gelwe, à Idna, dans le gouvernorat d'Hébron, a été démolie. 15 personnes sont sans abri et vivent actuellement sous une tente fournie par des voisins, qui est installée à quelques mètres du monceau de gravats qui était leur maison. Elle représentait sans aucun doute tellement pour la famille.
Le père, Jamel, est visiblement brisé lorsqu'il déclare, "Vous économisez toute votre vie et ils arrivent et démolissent tout." C'était la première maison de cette famille et en quelques minutes, l'armée israélienne a transformé le rêve en décombres.

Une famille d'Idna reçoit la facture des frais de démolition de sa maison

Le 24 novembre, la famille Galwe a reçu la visite du "service des démolitions" de l'armée israélienne. Comme d'habitude dans ce cas, l'armée est arrivée dans le village d'Idna à 5h du matin. La famille dormait encore et était ainsi dans un état vulnérable. Les soldats ne lui ont pas laissé le moindre instant pour sauver quelques-uns de leurs biens. La maison a été détruite avec toutes leurs affaires à l'intérieur. Jamel a essayé de faire entendre raison aux soldats, qu'ils lui laissent le puits, mais tout ce qu'il a obtenu comme réponse fut l'ordre de s'éloigner. La famille en a été réduite à regarder tout ce qu'elle possédait s'écrouler sur le sol. Aujourd'hui, ils n'ont ni vêtements, ni nourriture, ni eau, et aucune raison valable qui expliquerait le pourquoi de la démolition.

On ne peut que conclure que ce genre de raids fait partie d'une stratégie de l'armée israélienne pour engendrer le plus de terreur possible, en plus de la destruction. La famille n'a jamais reçu d'avis de démolition, et la visite l'a complètement prise au dépourvu.

Après avoir vécu dans la maison pendant quelques mois, ils avaient reçu l'ordre, en mai dernier, d'arrêter sa construction. Non seulement la construction de la maison était terminée, mais la terre est au nom de Jamel. Sa propriété se transmet dans la famille Gelwe depuis des générations. Et c'est le seul bien qui lui reste, depuis que l'armée israélienne a volé 47 dunums (4,7ha) de terre pour construire le mur d'apartheid.

Au cours de la visite récente à la famille, les activistes d'ISM ont pu constater combien cette expérience était un traumatisme grave pour la famille. Les enfants étaient visiblement désemparés et effrayés par un avenir sombre. Comme beaucoup de familles palestiniennes, elle a peu ou pas de revenus réguliers.

Pour s'assurer que la famille souffre suffisamment de l'expérience, l'armée israélienne lui a envoyé une facture de 2500 NIS (496€) pour les "frais de démolition". Si la famille ne paie pas, le fils de 15 ans sera emprisonné jusqu'à ce que l'amende soit réglée. Non seulement les droits humains de la famille Gelwe sont violés, mais elle doit en plus payer pour cette violation.

Le nombre de maisons démolies ou de remise d'ordres de démolition a monté en flèche ces dernières semaines. Les raisons de cette augmentation ne sont pas très claires pour le moment, mais une chose est certaine : détruire les maisons des familles palestiniennes de Cisjordanie occupée n'a rien à voir avec la sécurité d'Israël.

Avec le début de la saison hivernale, la souffrance de ces familles sans abri sera inévitablement plus aiguë pendant cette période.

La famille Gelwe n'a maintenant plus rien, et Jamel s'interroge : "Où allons-nous aller maintenant ? On nous a jeté dans cette tente et demain il pleuvra, alors quoi ?"

Une famille de 15 personnes, qui allait dormir sous une tente pendant une nuit froide d'hiver, pour le 20ème jour consécutif.

D'autres photos ici.


Source : Palsolidarity

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Hébron

Même sujet

Démolitions de maisons

Même auteur

ISM

Même date

13 décembre 2011