Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1838 fois

Hébron -

Une famille palestinienne enfermée dans sa maison pour empêcher que des colons ne s'en emparent à Al-Khalil

Par

25.08.2015 - La famille palestinienne Abu Rajab, qui vit à al-Khalil (Hébron) est continuellement confrontée aux manœuvres d'intimidation de groupes de colons et des forces israéliennes qui les protègent dans leurs tentatives de s'emparer de la maison de la famille. Ces dernières semaines, des colons des colonies israéliennes se sont mis à camper devant la maison, sous la protection des forces israéliennes, obligeant toute la famille à vivre confinée à l'intérieur, dans la crainte d'attaques des colons ainsi que de celles des colons qui se sont appropriés le reste de la maison.

Une famille palestinienne enfermée dans sa maison pour empêcher que des colons ne s'en emparent à Al-Khalil

Les squatteurs sionistes installés sur les marches de la maison palestinienne
En mars 2012, un groupe de colons installés dans les colonies du centre de al-Khalil, a forcé la grille de la maison et occupé les deux étages supérieurs de la maison, en pleine nuit, au moment des fêtes de Pâques. Ils ont ensuite prétendu avoir acheté la maison légalement, une affirmation qu'aucun tribunal israélien n'a reconnu comme légitime jusqu'à présent. Tant que la cour n'a pas prononcé la décision finale dans cette affaire, la famille Abu Rajab élargie n'est pas autorisée à utiliser cette partie de sa maison. La même année, un des fils, d'une vingtaine d'années, a été arrêté et séquestré en détention administrative pour un an.

Lorsqu'en septembre 2013 on a tiré sur un soldat israélien dans le secteur de la maison Abu Rajab, le Premier ministre Netanyahu a promis au mouvement des colons qu'ils seraient autorisés à s'installer dans la maison.

Depuis le début de l'année, les menaces et les attaques des colons contre la famille sont incessantes. Il y a un mois, des colons ont à nouveau essayé de déménager dans la maison. Au lieu de protéger la famille palestinienne de ces attaques répétées et illégales, les soldats ont menacé la famille de l'expulser.

Depuis, des colons campent et même dorment devant la maison. Lundi et mardi après-midi, des petits groupes de femmes colons avec leurs enfants ont bloqué les escaliers qui mènent à la porte d'entrée de la maison. Les enfants des squatters, qui ont tous moins de 8 ans, sont instrumentalisés par leurs mères car ils sont trop jeunes pour comprendre ce qui se passe. Des soldats ont obligé des enfants palestiniens qui jouaient près de la maison à partir.


Photo
Les squatteurs au premier plan, les enfants palestiniens en face


Source : Palsolidarity

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Hébron

Même sujet

Attaques de Colons

Même auteur

ISM

Même date

31 août 2015