Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2815 fois

Ramallah -

Une femme enceinte gazée à Ni'lin tandis que l'armée israélienne blesse de nombreux autres habitants

Par

Le jeudi 28 août, vers 11 h., des soldats israéliens ont envahi la ville de Ni'lin, occupé la clinique et tiré du gaz lacrymogènes sur les enfants qui rentraient de l'école.
Cela a provoqué une réaction de la part de certains jeunes résidents palestiniens qui ont commencé à lancer des pierres sur les soldats. Peu de temps après, les soldats ont tiré une cartouche de gaz lacrymogène qui a cassé la fenêtre d’une maison et gazé une mère et son bébé qui se trouvaient dans la chambre.

Une femme enceinte gazée à Ni'lin tandis que l'armée israélienne blesse de nombreux autres habitants


Après cela, les soldats israéliens leur incursion dans la ville pour arriver jusqu’à la grand-place où ils ont tiré du gaz lacrymogène sur la place et dans les maisons.

Puis, les soldats ont commencé à tirer des balles en acier recouvert de caoutchouc, blessant à la poitrine un Palestinien âgé de 38 ans qui travaillait près de la clinique. L'homme a été hospitalisé.

La manifestation, prévue à 14h a été légèrement retardée par la situation dans la ville, mais elle a commencé à 14h45. Le nombre de participants a été réduit par la présence de l'armée israélienne dans la ville, mais environ 50 manifestants étaient présents. La manifestation a commencé par traverser les oliveraies pour se rendre sur le site où les bulldozers sont en train de préparer la construction du mur.

Lorsque les manifestants sont arrivés à mi-chemin, les Forces d’Occupation qui se trouvaient devant et derrière ont commencé à tirer des gaz lacrymogènes. Les Forces d’Occupation ont également tiré quatre bombes lacrymogènes dans la tente d’une famille.

Les personnes se trouvant à l’intérieur ont été prises de panique, particulièrement en raison du fait qu'il y avait de nombreux enfants et une femme enceinte dans la tente à ce moment-là. Un enfant de 4 ans et une femme enceinte de 24 ans qui avaient respiré une quantité importante de gaz lacrymogènes ont été emmenées à la clinique.
La femme enceinte a perdu connaissance et a dû être transportée dans une voiture jusqu’à la clinique. Le médecin de la clinique a déclaré que, même si elle avait repris conscience, elle était en état de choc et n’avait pas parlé de la journée.

La manifestation s'est terminée quand les manifestants sont partis en empruntant une route à l’écart de soldats, sous une pluie de gaz lacrymogène.

Toutefois, deux Palestiniens et un Israélien ont été arrêtés par la police des frontières et placé en détention. L'un des Palestiniens est une jeune garçon de 15 ans de Ni'lin qui filmait la scène pour B'Tselem - le frère de Salaam, la jeune fille qui a tourné la fameuse vidéo où Ashraf Abu Rahme s’est fait tirer dessus par l’armée israélienne alors qu’il avait les mains menottées dans le dos et les yeux bandés

Au cours de la manifestation à l’intérieur de la ville, deux garçons ont été touchés par des balles en acier recouvert de caoutchouc.

Un jeune de 13 ans dont la maison était remplie de gaz lacrymogène, est sorti dans la rue et a reçu une balle dans la jambe tirée à bout portant. Il a la jambe cassée.
Le second est un jeune de 18 ans qui a été touché dans la partie haute de la jambe et s’en sort avec des ecchymoses.

Après la manifestation, les soldats ont occupé la partie nord de la ville et ont tiré à proximité de la place principale. Pendant ce temps, l'armée tirait une balle en acier recouvert de caoutchouc dans la tête d’un jeune garçon de 13 ans. Comme il saignait énormément de la tête, il a été emmené à l'hôpital. L'armée a quitté la ville à 16h30.

Ce type de scène est une pratique courante à Ni'lin avec des manifestations contre le mur de l'apartheid qui, lorsqu’il sera achevé, volera 50% du reste des terres de Ni'lin.

En outre, le mur, ainsi que la construction d'un tunnel qui sera fermé par l'armée israélienne tous les jours à 19h, sera la seule issue de Ni'lin et rendra la vie impossible à de nombreux habitants de Ni'lin.

Par exemple, toutes les activités à l’extérieur de Nilin, comme les études, le travail et les échanges entre les villages de la région deviendront très difficiles. En conséquence, de nombreux habitants de Nilin seront forcés de déménager pour trouver un travail et vivre dans un autre endroit.

Source : http://www.palsolidarity.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Ramallah

Même sujet

Non Violence

Même auteur

ISM

Même date

29 août 2008