Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1596 fois

Qalqilia -

Une fois de plus, Azzoun est sous couvre-feu; des internationaux et des Palestiniens agressés pendant des invasions de maisons sans mandat

Par

Aujourd'hui Azzoun était de nouveau sous couvre-feu, après six heures de liberté. La police des frontières est arrivée à 11 h et a annoncé que le couvre-feu était à nouveau en vigueur.

Pas de greffon vidéo disponible...

Tout au long de la journée, deux jeeps de la police des frontières ont parcouru la ville, en lançant des bombes assourdissantes, en tirant à balles réelles, et en tabassant les gens au hasard dans les rues. Un homme a été frappé dans sa maison, près de la station-service et un autre a été tabassé dans la rue.

Un homme de 60 ans et son fils ont été frappés dans la rue alors qu'ils tentaient de rentrer chez eux.

Ashraf Mahmoud Shubaita, un étudiant en Marketing de 22 ans, a été agressé alors qu'il rentrait chez lui en voiture vers 16h. Il a raconté que la police des frontières l'avait sorti de sa voiture, en lui donnant des coups de pied et des coups de poing à plusieurs reprises au visage et sur le corps. Ils l’ont ensuite fait monter à l’arrière de la jeep de police et ont roulé dans la ville tout en le tabassant à coups de poing et de crosse de fusil pendant dix minutes. Il a ensuite été ramené à sa voiture. Quand il a été à 50 mètres, la police des frontières a commencé à tirer sur lui, des balles sont tombées à un mètre de lui.

Vers 13h, la police des frontières a à nouveau fait irruption dans l'appartement des militants des droits de l'homme à Azzoun, bien que cette fois ils n’ont pas été violents et n’ont pas saccagé l'appartement. La police des frontières est venue dans l'appartement en demandant à voir les caméras et appareils photos des militants, même s’ils ne les ont pas confisqués aujourd'hui.

Bien que le couvre-feu ait été levé aujourd'hui vers 18h30, la police des frontières est restée à Azzoun, en tirant sporadiquement des bombes assourdissantes.


15 Février 2008

Vers 16h, un nouveau couvre-feu a été imposé à Azzoun. La police des frontières a débarqué dans la ville en ordonnant aux gens de retourner dans leurs maisons et en tirant des balles réelles et des bombes assourdissantes.
Les trois militants ont suivi les ordres et sont retournés dans leur appartement d’où ils ont commencé à filmer depuis leur fenêtre. Au bout de quelques minutes, ils ont filmé un agent de la police des frontières sortir un Palestinien de sa voiture et le malmener.

Ensuite, les officiers de l’occupation se sont rendu compte que les militants filmaient la scène depuis leur appartement, et ils ont point leurs armes sur eux en leur ordonnant d'arrêter de filmer.

Quelques minutes plus tard, la police des frontières a commencé à taper sur la porte de l'appartement en donnant des coups de marteau. Les militants avaient beau protester en disant qu’ils venaient ouvrir la porte, les officiers de la police des frontières ont continué à essayer de l'ouvrir de force. Au bout d’un moment, ils ont renoncé à tenter d'ouvrir la porte et ont commencé à briser les vitres du quartier. Les officiers sont revenus quelques minutes plus tard, et cette fois ils ont réussi à ouvrir la porte, sans mandat.

Les policiers ont saccagé l’appartement en hurlant et on tiré un militant par t-shirt et ils lui ont cogné la tête contre le Mur. Ils ont confisqué leurs appareils photos et ont fais descendre les militants dans la rue.

Ils ont été forcés d'attendre dehors pendant que les officiers vérifiaient leurs identités dans leur jeep. Au bout de 20 minutes, les soldats ont libéré les militants et ont continué à faire respecter le couvre-feu de façon agressive.

Source : http://www.palsolidarity.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Qalqilia

Même sujet

Incursions

Même auteur

ISM

Même date

17 février 2008