Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3094 fois

Vallée du Jourdain -

Une menace de démolition imminente plane sur le village de Al-Hadidiya

Par

Ben Lorber est un activiste de l'International Solidarity Movement.

Avant l'occupation israélienne de la Cisjordanie en 1967, A-Hadidiya, près des villages de Tubas et Jiftlik, était habité par plus de 100 familles. Aujourd'hui, seules 14 familles sont restées. Depuis 1967, le village a été démoli 4 fois, et plus de 3000 dunums (300 ha) de terres, vitales pour le pacage des animaux, ont été volés par les colonies illégales voisines de Ro'l et Beqa'ot.

Une menace de démolition imminente plane sur le village de Al-Hadidiya

Le 10 novembre dernier, la communauté a reçu 9 nouveaux ordres de démolition qui visent 17 structures et toucheront 72 personnes. Pendant que les avocats se battent devant les tribunaux pour reporter ou annuler les ordres, la population de Al-Hadidiya attend, dans l'incertitude et le désarroi.

Abu Sacher (photo ci-dessus) est un berger dont les tentes sont menacées de démolition. Avant 1967, l'année de la première démolition de Al-Hadidiya, lui, comme tous les autres villageois, vivait dans une vaste maison en pierre. "Est-ce que les Américains, les Français ou les Britanniques," proteste-t-il, "pensent que les enfants de Palestine et les enfants des autres pays n'ont pas la même valeur ? Veulent-ils vivre sous occupation ? Les Américains ont été sous occupation britannique, et ils n'ont pas aimé ça !"

La plupart des villageois sont allés s'installer dans les villes ou villages voisins, Tubas, Jiftlik ou Naplouse. D'autres, cependant, comme Abu Sacher, dont la maison a été détruite 6 fois, restent sur leur terre avec détermination. "Je ne quitterai pas ma maison," dit-il, "même si la population américaine toute entière vient s'installer ici, je resterai !"

En juin 2011, l'armée israélienne a mené deux séries de démolitions à Al-Hadidiya, détruisant, selon les chiffres de Stop the Wall, 33 structures, laissant 37 habitants sans toit, et ruinant les moyens de subsistance de 15 autres.

Une semaine après la réception des ordres de démolition, le 10 novembre, Stop the Wall a lancé une campagne d'envoi de lettres et 7 représentants européens sont allés à Al-Hadidiya en signe de solidarité.

Le 17 novembre, la veille du jour où les démolitions devaient avoir lieu, l'équipe de défense juridique de Al-Hadidiya a fait une action devant les tribunaux pour demander des permis de construire. La terre palestinienne du village a été, depuis 1970, déclarée "zone militaire israélienne C", malgré l'absence de toute activité militaire notable.

En conséquence de la politique de nettoyage ethnique des bédouins palestiniens de la Zone C, dans la Vallée du Jourdain, la population de Al-Hadidiya n'a pas d'accès direct à l'éducation, aux soins médicaux, à l'électricité et à l'eau. Parce qu'ils ont interdiction de creuser des puits ou d'utiliser les canalisations d'eau Mekorot qui courent sous leurs pieds, ils ne peuvent pas poursuivre leur mode de vie agricole traditionnel ni élever leurs bêtes, au fur et à mesure que les colonies leur ont volé de plus en plus de terre. "Ma famille était paysanne, elle vivait du travail de la terre, dans une maison en pierre," explique Abu Sacher, "mais on nous a transformés en bédouins, nous vivons sous des tentes, comme les bergers."

Les colonies illégales voisines de Ro'l et Beqa'ot, elles, jouissent d'une abondance de terre et d'eau, de subventions du gouvernement, de méthodes high-tech et des marchés européens pour leur industrie agricole.


Photo
La proximité de la communauté de Al-Hididiya et de la colonie sioniste illégale Ro'l


Ici le dossier vidéo de B'Tselem sur le nettoyage ethnique dans la Vallée du Jourdain.




Source : Palsolidarity

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Vallée du Jourdain

Même sujet

Nettoyage ethnique

Même date

9 décembre 2011