Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3278 fois

Gaza -

Une militante française se trouve à hôpital Al-Wafa menacé par les missiles israéliens

Par

12.07.2014 - L'armée d'Israël a tiré cinq missiles "de semonce" sur l'hôpital gériatrique El-Wafa à Gaza-ville. Une militante française et d'autres internationaux sont maintenant à l'intérieur de l'hôpital, en solidarité, et ont dit qu'ils "entendaient les missiles tomber à côté."
"L'hôpital El-Wafa est le seul établissement de rééducation pour les patients qui nécessitent des soins à long terme. Certains patients sont dans le coma, d'autres sont paraplégiques et incapables de bouger. L'hôpital a été bombardé à plusieurs reprises depuis hier par l'armée israélienne. Je considère que ces patients particulièrement vulnérables ont besoin d'une protection, d'où ma présence ici. Attaquer un hôpital est un crime," a déclaré Colette, militante française.

Une militante française se trouve à hôpital Al-Wafa menacé par les missiles israéliens

Rencontre entre les internationaux et la direction de l'hôpital Al-Wafa, le 11 juillet
(photo Unadikum)

Les 8 activistes internationaux (ISM et Brigades Unadikum) présents à Gaza ( sont citoyens des Etats-Unis, d'Espagne, de Suède, du Venezuela, de France, du Royaume-Uni, d'Australie et de Nouvelle-Zélande.

Le premier tir de missile a touché le 4ème étage de l'hôpital à 2h du matin dans la nuit du jeudi 10 au vendredi 11 juillet.

Le 11 juillet à 19h, un 5ème missile a touché l'hôpital. "Les fenêtres et les portes ont volé en éclats, il y avait du verre brisé partout, les escaliers sont endommagés, il y a un gros trou dans la zone de l'impact et le mur est brûlé," rapporte Joe Catron, militant ISM, originaire des Etats-Unis.

Photo
L'hôpital Al-Wafa après les tirs "de semonce, le 10 juillet (photo Manu Pineda, Brigades Unadikum)


Vers 20h, Basman Alashi, directeur de l'hôpital, a reçu un appel anonyme d'une personne au "fort accent israélien", demandant s'il y avait des blessés, s'il y avait des gens au dernier étage et s'ils envisageaient d'évacuer l'hôpital.

Alashi dit que l'hôpital ne sera pas évacué parce qu'il n'y a pas d'endroit où évacuer les patients. "L'hôpital El-Wafa reçoit des patients qui ont besoin d'attention médicale 24h/24. Il y a des malades qui ne peuvent pas bouger, d'autres qui sont alimentés par sonde gastrique. C'est le seul hôpital de Gaza spécialisé dans la rééducation des gens qui ont besoin de kinésithérapie et d'ergothérapie. Tous nos patients ont plus de 60 ans, hommes et femmes. Nous ne comprenons pas pourquoi les forces israéliennes ont tiré 5 roquettes sur l'hôpital au cours des dernières 24 heures. Nous sommes au service de l'humanité."

Pour plus d'informations :

+972597406401 Ally Cohen, ISM Media Office (en anglais) 
+972592224699 Basman Alashi, directeur de l'hôpital El-Wafa (en anglais, en arabe) 
Militante française dans l'hôpital :
+972599759394 Colette, France (en français)

Source : Palsolidarity

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Résistances

Même auteur

ISM

Même date

12 juillet 2014