Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 875 fois

Gaza -

Une surveillance constante : Les drones israéliens au-dessus de Gaza (vidéo 4’59)

Par

- Ça bourdonne dans votre tête et vous êtes toujours sur les nerfs.
- Le bruit des drones me fait vraiment peur.
- Il n'arrête pas de vrombir au-dessus de ma tête.
- Ça me donne mal à la tête comme si on me perçait un trou dans la tête, c'est douloureux.

Une surveillance constante : Les drones israéliens au-dessus de Gaza (vidéo 4’59)

- C'est tellement bruyant. Ça me donne des migraines.
- Quand ça bourdonne au-dessus de nos têtes, on ne peut pas dormir.
- Ca ressemble à un moustique quand il est juste à côté de votre oreille.
- C'est comme s'il y avait une abeille juste à côté de votre oreille, qui bourdonne.
- C'est devenu une routine dans nos vies maintenant.
- Cela terrifie nos enfants, les adultes, nous tous.



Quand entendez-vous habituellement les drones ?
- Cela commence généralement l'après-midi et se poursuit jusqu'à minuit environ.
- Le plus souvent la nuit, quand c'est calme.
- C'est toujours cinq minutes avant que je ne m'endorme.
- Dès que vous vous couchez pour dormir, le bourdonnement commence.
- Vous pouvez l'entendre à tout moment, la nuit, le matin, tout le temps.
- À 6 heures du matin, on entend les bourdonnements plus forts que le bruit des oiseaux.
- La nuit, quand j'essaie de dormir et que le courant est coupé. Le son me rend fou.
- C'est la nuit que j'entends le plus.
- Je l'entends tout le temps, presque toutes les heures.
- Pendant la journée, on peut ne pas l’entendre à cause de la circulation, mais il est là dans le ciel 24 heures sur 24.
- Lorsque l'électricité est coupée et que tout est calme, on n’entend qu’eux. Sérieusement, le bourdonnement se prolonge toute la nuit. C'est comme un moteur qui tourne à côté de votre tête.

Israël est le plus grand exportateur mondial de drones militaires.
L'activité des drones représente 80 % de tous les vols de l'armée de l'air israélienne.


- C'est tellement bruyant que j'aimerais pouvoir l'attraper avec mes mains et le démonter.
- Quand ça commence à devenir très bruyant, on a l'impression que quelque chose va se passer, peut-être une attaque aérienne.
- Comme s'il allait y avoir une attaque. Comme s'ils allaient réagir à quelque chose. Je continue à stresser jusqu'à ce que je tombe de sommeil.
- Le son des drones fait remonter des souvenirs de guerre, des souvenirs de ce dont nous avons été témoins dans le passé.
- J'ai très peur et je ne peux pas dormir, je suis très anxieuse et je ne sais pas quoi faire.
- Chaque fois que vous l'entendez, vous pensez que quelque chose de vraiment grave est sur le point de se produire, soit un assassinat, soit un raid aérien, soit une maison détruite.
- Israël fait cela exprès pour que les gens aient peur et s'inquiètent.
- Vous n'arrivez pas à dormir alors que vous pensez toujours qu'une attaque aérienne pourrait avoir lieu.
- Maha Kehel, mère : Vous voyez, en ce moment même, alors que nous parlons, vous pouvez entendre le son d'un drone. Il consume nos vies. Il va où il veut. Il frappe n'importe où, il peut tuer n'importe qui. Louay était un enfant, il avait 14 ans. Louay rêvait de devenir joueur de football. Il jouait pour le Gaza Sporting Club. Il s'y entraînait ce jour-là. Il y est allé avec un de ses amis pour traîner après l'entraînement. Il y avait un vieux bâtiment et ils sont entrés pour prendre des selfies. C'était une zone sûre, pleine de monde. Tout d'un coup, un missile est tombé de nulle part. C'était catastrophique. J'ai soudain entendu crier dans les rues qu'Amir avait été tué. J'ai commencé à demander : « Et mon fils Louay, et son ami ? » On est monté dans la voiture et on s'est précipité à l'hôpital. On a entendu le docteur dire aux gens : « Louay Kahil et Amir al-Nimra sont à la morgue. » Ca m'a fait beaucoup ébranlée mentalement. J'ai aussi eu des difficultés avec mes autres enfants. Chaque fois qu'ils entendent le son d'un drone, ça les plonge dans un terrible état de panique. [Israël] a tué le beau rêve que j'avais. Il a tué notre enfance, il a tué notre innocence. Il a tué la source de soutien sur laquelle je pouvais compter. Ceux qui ont tué mon fils et son ami ont délibérément perpétré cet acte de meurtre. Je veux juste savoir quel crime ces deux enfants ont commis pour mériter d'être tués ainsi.


PRODUIT PAR
RAKAN ABED EL RAHMAN
FILMÉ/MONTÉ PAR
REFLECTION MULTIMEDIA
MIDDLE EAST EYE




Source : Middle East Eye

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Occupation

Même auteur

Rakan Abed El Rahman