Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1725 fois

Gaza -

Une voix depuis Gaza : tout ce dont j'ai besoin, c'est de liberté

Par

> Sam_hab@hotmail.com

Liberté est une expression vaste qui comprend une mosaïque de libertés pour les humains, dans tous les aspects de leur vie. Elle est garantie par toutes les lois depuis toujours, adoptée par les pays civilisés et largement reconnue par les quelques nations démocratiques, Etats-Unis et Israël en tête.

Une voix depuis Gaza : tout ce dont j'ai besoin, c'est de liberté

J'apprécie et je respecte la démocratie israélienne, vue de l'intérieur. Cette démocratie accepte l'autre et permet la multiplicité. Elle donne beaucoup de liberté dont nous manquons réellement, à Gaza et dans le monde arabe.

Je respecte et j'aime cette démocratie mais malheureusement, lorsqu'il s'agit de Gaza, elle devient l'expression la plus péjorative qui soit.

Près de 1,5 million de personnes ne sont pas autorisées à se déplacer librement pour entrer et sortir de Gaza. Elles sont punies collectivement pour des actes qu'elles n'ont jamais commis.

Si une roquette artisanale inutile est tirée sur Israël, des représailles sont lancées non pas contre ceux qui l'ont tirée mais contre des civils innocents.

Pourtant, le seul perdant de cette politique est Israël. Le sentiment de haine et l'esprit de vengeance grandissent parmi les civils.

Pas très loin de Gaza, en Cisjordanie , des colons israéliens ont réussi à fabriquer leurs roquettes artisanales, et ils en ont tiré sur de nombreux villages palestiniens. J'espère que cela déboulonnera le prétexte d'Israël que nous tirons des roquettes, maintenant qu'Israël et ses colons en tirent sur Gaza et sur la Cisjordanie .

Revenons à la liberté que je cherche, que je veux réellement et tellement. Je veux circuler librement où et quand je veux.
Je veux aller en Cisjordanie , voyager à Londres, à Washington et en Egypte… Je veux… Je le veux et je le veux vraiment. Pourtant, je sais que je rêve. Jamais je n'aurais l'autorisation d'obtenir ce que je viens de dire. Alors je vais revoir mes désirs à la baisse et je commencerais d'abord, et ce n'est pas du luxe, par me déplacer dans Gaza ou aller en Cisjordanie .

Actuellement, tout ce dont j'ai besoin, c'est d'obtenir une autorisation à la liberté pour quelques anges, des petits enfants et des personnes âgées.
Pas une autorisation pour le plaisir ou pour faire du tourisme à l'étranger, mais plutôt pour aller dans des hôpitaux et des centres médicaux.

Je ne vais pas mentir au sujet d'Israël, puisque je sais qu'il permet à des malades de voyager pour se faire soigner. Cependant, le chiffre est tellement bas, illogique et insuffisant. Israël doit autoriser tous les malades à avoir un accès libre aux hôpitaux et aux cliniques.
Un reportage que j'ai vu à la télévision, sur l'histoire d'un enfant malade, m'a tellement choqué. L'enfant lançait un appel au monde pour pouvoir sortir et se faire soigner. Mais, quel dommage, il est mort une semaine après, et c'est une histoire vraie.

Comme beaucoup d'autres Gazans, j'étais si joyeux et heureux du cessez-le-feu de juin dernier. Pendant une minute, je me suis dit : "on en a fini du siège". J'ai pensé que le Messie était venu à Gaza pour nous sauver.

Cette impression a considérablement accru lorsque j'ai vu le total engagement des factions palestiniennes envers Israël. Elles n'ont pas rompu le cessez-le-feu, et elles ont arrêté toute action contre Israël. J'ai été très choqué et déçu de voir que ma démocratie bien-aimée "Israël" ne respectait pas ses devoirs comme ouvrir les frontières, faciliter la vie des Palestiniens en permettant aux marchandises et aux produits d'entrer.

Il y a quelques jours, le Ministre de la Défense de la Démocratie Israélienne, Ehud Barak, a dit : "Que ceux à qui les opérations militaires à Gaza manquent ne s'inquiètent pas, elles viendront".

Alors, je me demande, pourquoi allez-vous lancer ces opérations ?
Allez-vous me libérer, moi et les Gazaouis ?
Allez-vous garantir ma liberté ?
Allez-vous mettre fin à l'occupation ?
Allez-vous mettre fin au siège ?
Allez-vous permettre à tous les malades de sortir pour se faire soigner ?
Allez-vous autoriser les étudiants à aller faire leurs études à l'étranger ? Si vous venez pour ça, je vous accueillerai avec des fleurs.

Excusez-moi ? N'envisagez pas d'autres choix. Nous en avons marre. Soyons de bons voisins. Donnez-nous la paix de Dieu.

Note :

Mes amis, j'espère que vous avez apprécié ce texte. Beaucoup de jeunes Gazans seraient enthousiastes de pouvoir publier leurs écrits. Nous n'avons besoin que d'un site web pour faire un Journal électronique. C'est un peu cher. Alors nous espérons votre aide, de quelque manière que ce soit, et même par l'esprit.

Si vous le souhaitez, contactez-moi.

Sameh A. Habeeb
Journaliste indépendant basé à Gaza, Palestine
Portable : 00*972.599.306.096
E-mail : Sam_hab@hotmail.com ; Sameh.habeeb@gmail.com
Site web : Gaza Today

Source : Gaza Today

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Blocus

Même auteur

Sameh A. Habeeb

Même date

8 août 2008