Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2965 fois

Vallée du Jourdain -

Vallée du Jourdain : 50 familles sans abri après la démolition de Makhoul par l’armée israélienne d'occupation

Par

Lundi 16 septembre 2013, à 5 heures du matin, plus d’une centaine de soldats de l’armée israélienne d'occupation, des jeeps et trois bulldozers ont investi le village de Makhoul où vivent 50 familles, et ont démoli entièrement le village en moins de 3 heures. La troupe est arrivée tôt le matin pour fermer la zone d’accès à Makhoul et pouvoir ensuite commencer le travail de démolition du village, engendrant destruction systématique et terrorisme. 82 personnes vivaient à Makhoul, où sont rattachées 50 familles selon les derniers chiffres, et un bébé âgé de seulement 2 jours était sur les lieux lors de la démolition. Aucun délai n’a été accordé aux villageois pour sauver leurs effets personnels ; et les affaires récupérées par les soldats, dans ce qui a tout d’abord semblé être un accès soudain d’humanité, ont finalement été rapidement détruites par ces mêmes soldats.

Vallée du Jourdain : 50 familles sans abri après la démolition de Makhoul par l’armée israélienne d'occupation

Le village de Makhoul se situe au cœur de la Vallée du Jourdain, considérée comme relevant de la Zone C suite à l’échec désormais consommé des Accords d’Oslo. Ce qui signifie que la zone est entièrement placée sous les contrôles militaire et civil de l’occupation israélienne. En 2009, l’armée a émis des ordres de démolition contre les habitats des villageois pour de soi-disant raisons de sécurité. Le village a toujours existé sur cette terre depuis l’Empire Ottoman.

Les ordres de démolition, qui ont été contestés par les villageois, ont été suspendus par un juge israélien qui a reconnu la totale et entière propriété de leurs terres par ces villageois. 20 jours avant la démolition du 16 septembre, les villageois ont appris qu’un nouveau juge, un colon, a levé cette Ordonnance, autorisant de ce fait à l’armée de se lancer dans leur entreprise de terrorisme.

Refusant d’être arrachés à leur terre ancestrale, 7 jours plus tard, les villageois ont fait appel de cette décision auprès de la Cour israélienne de Salem, en Palestine occupée, où un Juge a réaffirmé leurs droits sur leurs terres. Pourtant, bien qu’une Cour israélienne ait réaffirmé que les terres sont bien la propriété des villageois, l’armée est venue ce matin et a entièrement rasé le village.

Après les Accords d’Oslo, la Vallée du Jourdain a été désignée Zone C, laissant le champ libre à l’armée pour régner en maître absolu sur la région. Les villages sont régulièrement démolis et les villageois terrorisés. Dans le même temps, de vastes étendues de territoire sont totalement interdites d’accès aux Palestiniens, que ce soit du fait de la présence de colonies illégales, au nom de la fameuse" sécurité", ou parce que l’armée y organise des exercices militaires d’envergure, les transformant en "Zones de Tirs".

Pour ceux qui souhaitent aider le village de Makhoul, consulter la page Facebook de SFP. Merci de relayer l’information.


Photos du terrorisme sioniste en action ici et ici.

Source : SFP

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Vallée du Jourdain

Même sujet

Démolitions de maisons

Même auteur

Solidarity Movement for a Free Palestine

Même date

18 septembre 2013