Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1012 fois

Grande Bretagne -

Victoire pour les activistes de Palestine Solidarity

Par

Les sept activistes qui ont bloqué en novembre 2004 le centre de distribution britannique de la plus grande entreprise d'Etat israélienne d'exportation de produits agricoles, Agrexco, ont été acquittés de toutes les charges qui pesaient contre eux le 26 janvier.
Les activistes avaient été accusés de "violation aggravée et de refus de quitter le terrain" pour leur protestation, qui avait pour but de mettre en évidence l'Apartheid israélien et l'occupation illégale des territoires palestiniens.

Selon Agrexco, l'entreprise a perdu 100,000 Livres (environ 146.000 Euros) en raison du blocus qui a duré huit heures.

Pour leur défense, les protestataires ont argué du fait qu'ils avaient agi dans le but d'empêcher des crimes contre le droit international, qui sont également des délits au Royaume-Uni sous la Loi Criminelle Internationale.

En fin de compte, les activistes ont été acquittés parce que les documents du Registre des Terres Britanniques ont montré qu'Agrexco (R-U) avait construit ses portes d'entrée et de sortie sur des terrains appartenant à d'autres et qu'il n'avait aucun droit légal pour leur demander de partir.

Agrexco est le plus gros importateur de produits agricoles israéliens vers l'Union Européenne, et appartient pour 50% à l'Etat israélien.

Amos Orr, directeur général d'Agrexco Royaume-Uni, a indiqué devant le tribunal que les importations d'Agrexco représentaient entre 60 et 70% de l'ensemble des productions cultivées dans les colonies illégales installées dans les territoires occupés.

En même temps, les forces israéliennes ont bloqué les exportations palestiniennes pour des 'raisons de sécurité.'

Les colonies subventionnées par l'Etat israélien se sont appropriées par la force les terres et les ressources en eau des fermiers palestiniens dans une politique délibérée de colonisation.

Dans une opération bien organisée, à l'aide de fils barbelés et d'anti-vols de bicyclette, les protestataires ont réussi à bloquer le centre de distribution d'Agrexco (R-U), en bloquant l'ensemble du trafic des camions qui entraient et sortaient bâtiment avant d'être arrêtés.

Avant de participer à cette action, plusieurs des accusés avaient été témoins de la souffrance des communautés palestiniennes vivant sous occupation israélienne en travaillant avec le Mouvement International de Solidarité (ISM), en documentant les abus aux droits de l'homme des Forces d'Occupation en Cisjordanie et à Gaza, et en participant à la résistance civile non-violente à l'occupation organisée par des comités de civils Palestiniens.

La campagne internationale de Boycot des produits israéliens se développe à travers l'Europe. En décembre 2005, une région entière de Norvège a voté de couper ses relations économiques avec Israël.

L'Administration américaine a menacé "de graves conséquences politiques contre la Norvège si le boycott se développait au niveau national".

Source : www.palsolidarity.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.

Faire un don

Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Grande Bretagne

Même sujet

Actions

Même auteur

ISM

Même date

12 février 2006