Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1182 fois

Qalqilia -

Wadi Qana, village menacé de destruction totale, manifeste contre le système israélien d'apartheid

Par

Le 21 juin, environ 100 habitants de la région de Qalqiliya, accompagnés de 6 officiels palestiniens et de militants internationaux et israéliens, ont rejoint les habitants de Wadi Qana, petit village à la limite Qalqiliya/Salfit, entouré de colonies israéliennes illégales, pour protester contre le système d'apartheid qui a volé leurs terres et leur eau, démoli leurs maisons et détruit leurs moyens d'existence.

Wadi Qana, village menacé de destruction totale, manifeste contre le système israélien d'apartheid

Les soldats israéliens ont commencé par essayer d'empêcher les manifestants de rejoindre le village en bloquant la seule route d'accès, pour tenter d'empêcher les manifestants de montrer leur solidarité avec les villageois.

La protestation a été organisée sous la forme d'une petite fête, avec les enfants jouant la musique palestinienne traditionnelle et chantant des chansons traditionnelles.

Cette manifestation voulait mettre en lumière les difficultés de vie à Wadi Qana, où 33 des 40 maisons du village ont été démolies par l'armée israélienne, et les villageois sont soumis à des ordres spéciaux pour construire qui, de fait, empêchent toute construction – même les granges pour les animaux. Les 7 maisons restantes ont reçu des ordres de démolition des autorités israéliennes.

Pour les Palestiniens, Wadi Qana était jadis un lieu important pour l'eau, où depuis des centaines d'années, les gens de tout le secteur viennent laver leur linge et chercher l'eau. Aujourd'hui, le village doit acheter l'eau à la compagnie israélienne Makarot, parce que toutes les sources ont été soit intentionnellement détruites par les colons, qui ont pollué les puits avec des eaux usées, ou parce que ces sites ont tout simplement été volés par les colonies israéliennes illégales.

Les Palestiniens ont accès à quelques rares puits, dont les sources sont férocement gardées par des colons armés, qui attaquent tout Palestinien qui tente de s'en servir.

Les colons attaquent également les Palestiniens qui essaient d'aller sur les terres qu'ils ont laissées, souvent en lâchant des chiens sur eux. Le résultat est que les villageois, qui vivaient avant de leurs troupeaux, sont maintenant obligés de limiter énormément le nombre d'animaux et de les garder près de leurs maisons. Les villageois ont aussi rapporté que régulièrement, les colons coupent leurs arbres.

Alors que l'armée n'envahit pas très souvent le village, ils accompagnent par contre systématiquement les colons dans leurs attaques, restant sans bouger pour les empêcher.

Pourtant, le pire n'est pas encore advenu pour le village de Wadi Qana. Les autorités israéliennes ont fait le projet de construire un mur autour des colonies, piégeant les villageois dans une "zone fermée", et empêchant toute liberté de circulation. Ceci fait partie d'un plan plus vaste d'évacuation totale du village – expulsant les Palestiniens de leur terre.

Les 50 habitants qui restent sont cependant déterminés à rester dans leur village et continueront à organiser des manifestations et des visites de solidarité, pour attirer l'attention du public et essayer de sauver leur village.

Source : Palsolidarity

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Qalqilia

Même sujet

Nettoyage ethnique

Même auteur

ISM

Même date

22 juin 2008