Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2113 fois

Hébron -

Ynet: Hébron – Une famille palestinienne se dit retenue par l'armée

Par

Les soldats des Forces d’Occupation Israélienne ont pris le contrôle d'une maison palestinienne dans une ville de Cisjordanie, dans le cadre de leur déploiement pendant le jour de Sukkot. Depuis qu’elle a été libérée de la maison, une Palestinienne dit à des parents qu'elle a été détenue dans une pièce fermée pendant trois jours maintenant. L'armée nie les accusations.

Ynet: Hébron – Une famille palestinienne se dit retenue par l'armée


Cette fête de Sukkot exige des familles juives qu'elles résident sous une tente pendant sept jours, mais pour certains palestiniens ce jour de Sukkot signifie être forcé de vivre dans une petite pièce pendant plusieurs jours.

Cela a été le cas pour la famille Sultan de Hébron, qui a dit avoir été retenue en captivité dans sa propre maison depuis mardi matin et avoir subi des traitements scandaleux.

L'armée, après avoir confirmé que les troupes ont actuellement quitté la maison, dément avec véhémence ces accusations.

Les troupes des FOI ont réquisitionné la maison familiale comme l'un des préparatifs de l'armée pour l'arrivée de nombreux visiteurs israéliens de la ville. Les membres de la famille ont déclaré qu'en dépit de ce qui avait été dit au début ils ont seulement dû rester confinés dans une pièce pendant 24 heures, les soldats ont déjà quitté la maison.

Parmi les membres de la famille, il y a Anha'ar Sultan, qui est enceinte de quatre mois. «De nombreux soldats des FOI sont entrés dans notre maison à 4 heures du matin. Environ 40 soldats sont entrés et nous ont dit qu'ils avaient l'intention de rester jusqu'au lendemain matin, selon un décret militaire. Ils m'ont enfermée avec ma fille de 1 an, ainsi que mon mari et deux beaux-frères dans une pièce avec une cuisine – et ils nous ont interdit de sortir, ou même d'ouvrir une fenêtre,» a-t-elle dit à Ynet.

Cependant, après l'intervention de pacifistes israéliens et de l'organisation B'tsélem, Anha'ar a eu l'autorisation de sortir. Son mari et ses frères sont restés détenus dans la maison.

«Un soldat s'est assis dans le couloir près de la pièce et ne nous a pas laissé fermer la porte. Il n'a pas tenu compte du fait que nous avions besoin de dormir, ou qu'il y avait des femmes dans la maison. Nous ne pouvions pas respirer, ma fille de un an s'est évanouie à cause de ces conditions, et quand j'ai supplié pour la mettre sur le balcon ils ont dit non,» a continué Sultan.

Sultan a dit que mercredi matin, la famille était sûre que l'opération était terminée,mais ensuite une autre unité est arrivée et a refusé d'expliquer pourquoi la maison était encore utilisée.

«Ils n'étaient pas polis et quand nous avons demandé de l'aide il n'y avait personne. Ils ne nous ont même pas laissés donner aux brebis dans le jardin de la nourriture ou de l'eau.
«Je ne sais pas si à cause de ces trois jours d'enfer, je ne vais pas avorter
,» dit-elle.

Les FOI ont répondu aux réclamations : «La présence des soldats dans la maison était une nécessité opérationnelle, le seul but de cela est de combattre le terrorisme.

«Après que les soldats aient quitté la maison ils ont nettoyé et tout remis dans son état original. Pendant le temps où ils ont résidé dans la maison les soldats ont utilisé une pièce à côté, et ils ont permis à la famille de sortir de la maison et d'aller à l'épicerie et de nourrir leurs moutons. Comme pour la femme enceinte, la demande de la relâcher a été transmise via la Croix Rouge à l'Administration de coordination et de liaison – et a ensuite été accordée».

L'armée a refusé que d'autres organisations soient impliquées dans le traitement de la demande de la femme.



Source : http://www.ynetnews.com/

Traduction : MM pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Hébron

Même sujet

Incursions

Même auteur

Ali Waked

Même date

20 octobre 2008