Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2825 fois

Palestine -

Interview de Maryem Mahmoud Saleh , le nouveau Ministre des Femmes (Hamas)

Par

Interview de Maryem Mahmoud Saleh , le nouveau Ministre des Femmes (Hamas), juste aprés les élections palestiniennes et avant sa nomination au poste de Ministre. L'interviewer était Mme Luisa Morgantini, membre du Parlement de l'Union Européenne. Interview transmis par Nirmeen Kharma Elsarraj : nirmeen.elsarraj@gmail.com

L'Union Européenne a un devoir moral envers les Palestiniens. C'est à cause des Anglais si nous ne voyons toujours pas maintenant une fin à notre problème. L'occupation actuelle est une conséquence de Balfour.
Depuis 1948, nous souffrons de l'occupation et de toutes ses conséquences horribles parce que les Anglais ont voulu créer un Etat pour les Juifs et les ont aidés à venir de Russie, de Grande-Bretagne, d'Allemagne et d'Amérique etc...


Maryem Mahmoud Saleh
53 ans, mariée – 7 enfants
Membre du Conseil Législatif Palestinien, élue sur la liste "Changement et Réforme".
Elle a étudié à l'Université de "Romm el Kora", La Mecque, où elle a obtenu son Doctorat
Ancien professeur de Shari'a Islamique, explication de Sunna et Hadeeth et professeur de Philosophie Islamique à l'Université d'Abu Dis.
Elle a également travaillé à l'Université Ouverte Al-Quds de Ramallah et pour l'Université "Sahet El Mogtamaa" avec Moustafa Barghouti, où elle a enseigné "la conception Arabo-Islamique" pour les filles. *


Après être devenue membre du Parlement, quelque chose a-t'il changé dans votre vie?

Bien, vous savez que toute femme active a en général une vie très occupée. Depuis que je suis mariée, je me considère comme une femme occupée parce que j'ai une famille dont je dois m'occuper et je dois réussir mes études à l'Université.

J'estime que la première priorité de toutes les jeunes femmes mariées c'est d'élever des membres de la société dignes de confiance et instruits avec la satisfaction personnelle dans sa carrière, parce que, il est impossible d'améliorer la société et la jeunesse, si une femme n'est même pas capable d'élever correctement ses propres enfants et échoue dans leur éducation.

Ainsi, pour en revenir à mon cas, quand je suis revenue en Palestine d'Arabie Saoudite où j'étudiais, j'ai eu mon propre travail dans une université, ma famille et, pendant mon temps libre, je travaillais comme volontaire dans de nombreuses organisations humanitaires et caritatives.

Après les élections et être devenue parlementaire, mes responsabilités ont encore augmenté, parce que maintenant je suis un représentant de tous les Palestiniens, donc je dois être au niveau de la confiance qui m'a été donnée par mes électeurs. En même temps, ma priorité est également ma famille et je suis vraiment heureuse de les servir. Ils me soutiennent tous dans mon travail et m'aident aux responsabilités de la maison.



Quel est votre programme politique ?

Naturellement, nous continuerons tous, hommes et femmes, à travailler pour notre sainte cause et la plus importante de toutes : notre indépendance et la création de l'Etat palestinien.
Notre but est clair : nous sommes tous ici pour servir notre peuple.

Les Palestiniens souffrent et sont profondément frustrés en raison de l'occupation, du chômage et de la situation misérable qu'ils doivent affronter. Ils sont impuissants et opprimés.

Nous souffrons tous de l'occupation.

Nous sommes inquiets au sujet des prisonniers, du Mur de Séparation.

C'est pourquoi un point très important de notre programme social est la sécurité, ce qui signifie fournir à chaque famille toutes les moyens possibles pour qu'ils aient une vie digne et soient sûrs d'avoir la sécurité.

La famille est le noyau de notre société : les droits des enfants doivent être garantis.

En outre, il est urgent d'augmenter le nombre d'hôpitaux : comme les médias l'ont montré, beaucoup de patients meurent aux checkpoints avant d'arriver aux hôpitaux et obtenir un aide médicale.

Pendant de nombreuses années, notre mouvement s'est concentré sur le travail social. Nous sommes entrés en contact avec de nombreuses familles qui avaient un énorme besoin d'aide médicale - que les institutions gouvernementales ne pouvaient pas fournir mais également un soutien psychologique et un élan de solidarité.

Les soins médicaux et l'aide sociale sont nos priorités.

Par conséquent, il est très important pour moi et mes collègues d'augmenter l'aide médicale par la création et la construction d'au moins un hôpital efficace et de bonne qualité ou même une polyclinique dans chaque village, afin de diminuer le nombre de victimes.

En conclusion, la chose la plus importante pour nous est que la population soit d'accord avec nos décisions. Par conséquent, il est primordial pour nous d'écouter l'opinion publique et les besoins de public et surtout le consentement de notre peuple qui nous a donné sa confiance et qui a voté pour nous.



Et concernant la condition des femmes, quel est votre ordre du jour ?

Notre mouvement, Changement et Réforme, s'est présenté aux élections avec un projet très clair concernant les femmes en Palestine, au sujet de leur rôle et de leurs droits dans notre société.

Nous estimons que la femme palestinienne est l'une des plus courageuses et des plus fortes de l'ensemble de notre société, parce qu'elle a supporté et qu'elle supporte toujours les décès, les blessés, les prisonniers, elle vit éloignée de ceux qu'elle aime, elle supporte la cruauté de l'occupant et doit gérer toutes les conditions de vie misérables.

Les femmes sont une part active du combat pour l'indépendance contre l'occupation.

Nous avons 9000 prisonniers en détention administrative, ce qui signifie 9000 familles. Dieu sait combien de mères, d'épouses, de soeurs et de filles souffrent dans chacune de ces familles, se débrouillant par elles-mêmes et élevant leurs enfants dans des conditions et d'humiliations écrasantes.

Ainsi notre devise est : "Les femmes ont un rôle actif contre l'occupation, donc elles ont également un rôle fondamental dans la construction et l'amélioration de la société".

Une conséquence évidente fut leur participation active dans les dernières élections qui ont vu une mobilisation constante des femmes impliquées dans le processus électoral.

C'est pourquoi nous insistons pour maintenir et souligner les droits des femmes. Nous devons améliorer et augmenter ces droits, mais surtout nous devons propager la connaissance des droits et des devoirs des femmes, de les inciter à devenir des acteurs efficaces dans l'évolution de notre société.

Nous avions travaillé depuis des années maintenant dans l'aide humanitaire et le travail social afin d'obtenir une plus grande implication des femmes à tous les niveaux de la société.

Donc, l'un des moyens les plus efficaces que nous prendrons en considération, c'est de donner des conférences dans les villages, les écoles et même dans les mosquées pour des campagnes d'informations visant les femmes et données par des femmes afin de préciser leurs droits et leurs devoirs en utilisant un vocabulaire simple et clair.

D'ailleurs nous voudrions souligner le travail des organisations de femmes bénévoles dans le domaine social et le poids que ces comités ont parmi la population parce que c'est grâce à leur travail qu'un grand nombre de la population s'est rassemblée autour de nous.

Malheureusement, ces organisations manquent de financement et malheureusement, sans argent, moins de choses peuvent être faites.

Par conséquent, nous avons l'intention d'affecter une partie consistante du budget à ces organisations.

Pour en revenir au rôle des femmes, nous aimerions rendre leur rôle efficace et exceptionnel dans les écoles, les usines et dans le travail de terrain parce que si une femme se sent rassurée au sujet de ses enfants et du futur en général, elle sera capable d'aider à améliorer la société.

Mon dernier point, c'est d'arrêter l'abus de l'image de la femme par tous les moyens possibles.



Est-ce lié au voile?

Bien, je porte le voile depuis que je me suis mariée et que je vais à l'université. Le voile est une obligation donnée par Dieu à travers le Coran pour les femmes de religion Musulmane.

Donc, tout ce que nous faisons, c'est de donner un conseil à toutes les femmes Musulmanes, mais c'est à elles de voir si elles veulent le mettre ou non.

La religion Islamique ne force personne sur quoi que ce soit. Nous n'obligeons pas les autres femmes. Seulement la décence dans les actes d'une femme, la manière de s'habiller ou de se comporter peut donner une indication sur la façon dont elle veut être traitée par les autres.

Cette décence, dans les vêtements, est prise en considération par toutes les religions.

Le voile complète seulement ce processus et il n'est pas simplement un accessoire de mode.

Nous refusons de considérer la femme comme un objet, comme le montre les chaines de télévision occidentales, en montrant des femmes comme des objets dans les publicités, etc... Une femme doit s'assumer avec respect, dignité et intégrité avec le voile ou non.



Comment avez-vous l'intention de travailler ensemble puisque les femmes au parlement viennent de milieu social différent, ont des concepts culturels différents et avec des religions différentes?

Notre devise, pour toutes les femmes au parlement, est de travailler sur l'amélioration du rôle de la femme politiquement et socialement dans la société.

Nous avons beaucoup de collègues, des soeurs Musulmanes, qui sont guidées par d'autres concepts et utilisent des moyens différents pour arriver aux mêmes objectifs. Il y a également Hanan Ashrawy qui est Chrétienne : même avec des religions différentes, nous pouvons travailler en équipe, toutes ensemble.

Même s'il y a différentes façons de penser, il y a toujours et il y aura toujours un dialogue et une compréhension.

Les différences entre nous peuvent être liées aux moyens utilisés ou aux opinions et à d'autres aspects extérieurs mais ne seront jamais liées aux différences de racine. Mais notre but est commun : nous sommes tous des Palestiniens qui parlent la même langue, partageant le même passé, les mêmes problèmes et ayant les mêmes inquiétudes concernant le futur : mettre fin à l'occupation et construire un Etat palestinien.



Mais vous êtes un mouvement religieux. Que cela signifie-t-il en politique?

Nous sommes un mouvement Islamique avec une légitimité venant des idées Islamiques. Notre population est composée en majorité de Musulmans. Cependant, même la communauté chrétienne a voté pour nous et nous a donné leur confiance. Ils ont voté pour le Hamas, parce qu'ils ont peur de Dieu, ils ont une bonne conscience et nous n'avons pas peur des gens qui ont peur de Dieu.

Notre but est "Changement et Réforme" et les électeurs nous ont donné leur confiance pour cela, donc je ne vois pas où est le problème.

Vous avez entendu, certainement, les dernières informations sur le fait que le Hamas à l'intention d'Islamiser la société entière. Nous sommes toujours un territoire occupé combattant toujours pour notre liberté et notre indépendance et quand l'oppression et la frustration auront disparus, le prochain objectif sera d'établir une société basée sur la dignité et le respect, où les citoyens auront leurs droits et leur place dans un Etat libre et indépendant.

Puis, nous parlerons avec la population de ce qu'elle veut, la façon dont elle veut sa législation, ses droits, ses lois, si elle préférerait des moyens de gestion plus religieux ou plus laics.

Il n'est pas vrai que nous allons prendre la Sharyaa et le Coran comme règles de base. IL n'est pas vrai non plus que nous ne prendrons pas en compte des choses qui viennent de l'Orient Arabe laic ou même de l'Occident.

Mais, quelques soient les règles que nous choisirons, elles devront s'adapter et être facilement intégrées dans notre culture et nos traditions Arabes orientales.

D'une part, il est impossible de copier aveuglément les lois occidentales en Orient, d'autre part il est impossible également de vivre selon les priorités orientales et des lois du monde occidental. Chaque société a ses priorités et c'est ce que nous faisons vraiment, travailler sur nos priorités.


Pour continuer sur la question de la Journée de la Femme le 8 mars, beaucoup d'initiatives ont eu lieu en Palestine. Des ateliers, des conférences et différentes réunions ont été organisées par l'Union Général des Femmes Palestiniennes.
Qu'en pensez-vous? Y avez-vous participé?


Je connais ces organisations et leur mobilisation du 8 mars et je n'ai vraiment à redire sur leurs idées ou sur ce qu'elles font.

Mais selon le Coran et l'Islam, la journée de la femme a lieu chaque jour de l'année. Le Coran met vraiment les femmes dans une position spéciale et apprécie vraiment leur rôle en général.

Pour nous, une mère est une Sainte, comme il est dit dans le Coran : "Le paradis est sous les pieds de chaque mère".

D'ailleurs, dans notre monde oriental, une fille est vraiment vue comme la princesse de la famille. Ses frères et son père l'aiment vraiment et s'en préoccupent..

Notre but est de souligner et d'obtenir 100% des droits des femmes, donc la "journée des femmes" doit être chaque jour de l'année.

C'est facile de fêter la femme une fois par an, de lui apporter des fleurs et de l'oublier le reste de l'année.

Je voudrais dire à ces organisations de mettre vraiment en pratique ce qu'elles prêchent en trouvant des fonds pour des établissements de santé et de soins médicaux pour les femmes en Palestine, qui sont dans un profond besoin.

En conclusion, comme je l'ai déjà dit à ces dames le 8 mars, il est hors de question d'annuler les droits obtenus au cours des années.

Au contraire ils doivent être améliorés et augmentés de toutes les manières possibles. La société évolue vers une société plus stable qui devrait aider la femme à aller plus loin et à ne pas retourner vers le passé.



Que pensez-vous de l'augmentation de la violence domestique envers les femmes?

J'ai assisté à l'atelier auquel assistait également Zahira Kamal, l'ancien Ministre à la condition des Femmes et responsable du Bureau National des Statistiques, concernant les statistiques sur la violence domestique en Palestine.

En comparant ces statistiques à celles d'autres pays soi-disant démocratiques, des Etats occidentaux ou des voisins Arabes, nos résultats pour la Palestine sont positifs.

Nous devons nous rappeler que la Palestine est un territoire occupé et que l'occupation apporte la violence domestique et pousse les gens vers la violence pour exprimer leurs sentiments.

La pauvreté est l'une des principales raisons, mais également le chômage et l'ignorance, qui mènent tous à la frustration. Et la frustration est la première raison de la violence en général, qui commence souvent par la violence domestique.

Un père est frustré quand il voit qu'il ne peut pas nourrir sa famille et qu'il ne peut pas satisfaire ses besoins.

Donc, j'espère que le Parlement Européen et l'Union Européenne nous aideront à créer de petites usines, des petites initiatives afin de donner du travail, de diminuer le pourcentage du chômage et susciter des espoirs par des actions concrètes pour les familles modestes palestiniennes et les aider à sortir du cercle visqueux de la violence.

Les règles et les règlements ne sont pas suffisants pour garantir le respect des droits de femmes.

Regardez les Etats-Unis ou l'Allemagne. Ils ont des lois, mais ils ne peuvent pas assurer une pleine émancipation du rôle des femmes dans la société. Les statistiques prouvent que les femmes meurent toujours comme victimes de ce cercle de la violence domestique, même en Occident.

Les Lois seules n'empêchent pas l'utilisation de la violence et n'ont pas pas vraiment empêché la violence domestique dans tous autres pays. C'est pourquoi j'insiste sur l'éducation à la maison et dans les écoles pour que chacun connaisse quelles sont leurs limites.



Un problème demeure toujours dans quelques pays du monde oriental, le crime d'honneur. Qu'en pensez-vous?

Bien, au sujet de la vengeance, je crois que c'est étroitement lié au manque de sécurité stable et au manque de police intérieure décente.

Des armes peuvent être trouvées facilement entre les mains de n'importe qui et parfois ce sont de mauvaises mains.

Je suis complètement d'accord avec le fait qu'un meurtrier devrait être puni par la loi. C'est pourquoi nous prenons ce problème avec beaucoup d'intérêt. Nous voulons mettre un terme à ces crimes et améliorer les lois sur cette question.

Pour parler du crime honneur concernant l'adultère, j'estime qu'il est totalement incorrect, immoral et injustifié que quelqu'un tue une femme pour un péché qu'elle a commis.

Les cours et les tribunaux sont établis pour obtenir une punition juste et justifiée pour n'importe quel crime en général et ici pour l'adultère en particulier.

Même en suivant la Sharyaa Islamique et le Coran, la punition est la même pour l'adultère commis par un homme ou par une femme.

Nous croyons que nous sommes tous égaux devant la loi et que personne n'est au-dessus des lois. Malheureusement notre société souffre de beaucoup de manque et il y a des règles barbares qui doivent être supprimées.
Nous croyons que la loi et la justice devraient être égales et justes pour tous, pauvres ou riches, femmes ou hommes, vieux ou jeunes et nous espérons, Inshallah, atteindre ces objectifs.



Comment commentez-vous la menace d'une coupure jusqu'à 50% des fonds monétaires par l'Union Européenne si le gouvernement du Hamas n'arrête pas ses actions violentes?

Le monde occidental a demandé de véritables élections démocratiques.

Sur une terre occupée, comme l'est la Palestine, il y a eu les élections les plus démocratiques et les plus légales sans versement de sang. La majorité d'électeurs a choisi le Hamas.

Le monde démocratique nous punit maintenant pour une démocratie qu'ils ont encouragée.

Aussi pourquoi l'Occident démocratique veut-il nous punir pour l'usage de notre droit démocratique?

D'ailleurs, les porte-parole du Hamas ont clairement dit que l'aide monétaire ira directement au Ministère du Budget et des Finances et sera mise dans les coffres-forts nationaux.

L'aide européenne aux Palestiniens est médiocre comparé aux millions et milliards qu'ils envoient pour soutenir Israël.

En outre, l'Union Européenne a un devoir moral envers les Palestiniens. C'est à cause des Anglais si nous ne voyons toujours pas maintenant une fin à notre problème. L'occupation actuelle est une conséquence de Balfour.

Depuis 1948, nous souffrons de l'occupation et de toutes ses conséquences horribles parce que les Anglais ont voulu créer un Etat pour les Juifs et les ont aidés à venir de Russie, de Grande-Bretagne, d'Allemagne et d'Amérique etc...

Nous, les propriétaires de la terre, avons été déplacés, nos propriétés ont été prises par la violence et des villages entiers ont été dévastés pour leur faire de la place.

Est-ce la résistance et l'auto-défense que vous appelez la violence?

Est-ce que garder et protéger ce qui nous appartient est ce que vous appelez la violence?

Est-ce une erreur pour quelqu'un de défendre son droit à la vie et son droit à la liberté? Est-ce cela que vous appelez la violence?

Envoyer des missiles pour tuer une personne, n'est-ce pas de la violence?

Dévaster des maisons entières, fermer des écoles et torturer des civils sans raison valable, menaçer et hurler sur des adolescents aux checkpoints, qu'en pensez-vous?

Je pense que la violence est l'occupation et qu'il est très urgent que le monde entier dise à Israël d'arrêter sa violence et de respecter les accords internationaux, au lieu de menacer le Hamas.

Au sujet des attaques-suicide liées au Hamas, j'insiste pour souligner le fait que nous n'avons jamais visé des civils et qu'il en va de même pour d'autres mouvements.

Et il est évident pour tout le monde que le Hamas respecte un cessez-le-feu depuis presque 2 ans maintenant, mais rien n'a vraiment changé de l'autre côté car nous avons quotidiennement des victimes civiles qui meurent de la cruauté et de la violence terrible qui vient de l'autre côté de la frontière.

Donc, comment peut-on nous reprocher d'être violents avec toutes ces provocations qu'affrontent les Palestiniens?

Le monde occidental nous regarde avec un oeil plein de soupçon, de méfiance et de condamnation sans tenir compte de notre tragédie.



Et au sujet de la non-reconnaissance de l'Etat israélien? Les Européens l'ont mis comme condition pour l'aide financière.

Il n'y a ni pouvoir constitutionnel, ni amendement de droit international qui force un gouvernement à reconnaître un Etat, quel qu'il soit.

Nous ne sommes pas encore un Etat, nous sommes juste un gouvernement élu démocratiquement dans un Etat-autorité qui reconnait l'Etat israélien mais en tant que gouvernement, nous ne sont pas obligés de le faire.

Le gouvernement israélien occupe notre terre et opprime toujours notre peuple et ne reconnait toujours pas notre droit à la liberté. Simplement, ils ne reconnaissent pas notre droit à exister. Ils ne tiennent pas compte des réfugiés qui souffrent dans les camps au Liban, en Syrie et en Jordanie.

Comment pouvons-nous reconnaire un Etat qui n'a même pas des frontières clairement déterminées et un territoire clair?
C'est comme si nous étions invités à croire en quelque chose d'illusoire qui n'a pas de véritable existence.

Si nous reconnaissions Israël, nous accepterions également l'occupation des territoires de la Cisjordanie et l'ensemble du projet de colonisation, le mur de séparation qu'ils construisent.

Yasser Arafat, Abou Mazen et d'autres ont reconnu l'existence d'un Etat israélien et qu'ont-ils obtenu d'Israël ? Quels sont les résultats de 15 longues années de discussion et discussion ? Rien...

Ils accroissent les violations des accords internationaux et des résolutions de l'Onu et reprennent la violence dans l'ensemble des territoires Palestiniens etc.....

Je pense que la pression devrait être mise sur Israël, d'abord, pour qu'il sorte des territoires occupés et qu'il applique les promesses faites à la Communauté internationale, et qu'il arrête la construction du mur de séparation.

Seulement lorsqu'il montrera une véritable initiative positive, nous envisagerons une reconnaissance.

En conclusion, si l'aide nous est imposée dans des conditions qui nous obligent à dénigrer nos droits, cela ne se produira pas. Mais si non, nous avons d'autres partisans chez nos voisins Arabes et d'autres Etats et organisations européennes qui nous ont assurés de poursuivre l'aide quoi qu'il arrive.

S'ils pensent qu'il peuvent acheter nos droits avec une aide financière et nous inciter à accepter des conditions immorales, bien, cela n'arrivera pas.

Les Palestiniens ont élu le Hamas et son programme politique, qui énoncait parfaitement le fait de la non-reconnaissance de l'Etat israélien.

Donc, ils ont fait leur choix, convaincus que le Hamas fera éclater le statu quo.

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine

Même sujet

Interviews

Même auteur

Luisa Morgantini

Même date

2 avril 2006