Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1776 fois

Europe -

L'ancien ambassadeur Hollandais appelle à des sanctions si Israel refuse de se conformer au droit international

Par

Adri Nieuwhof est un expert indépendant et une militante des droits de l'homme des Pays Bas.

Israel a adopté comme stratégie la saisie de terres et d'eau, la destruction de l'infrastructure palestinienne (y compris l'éducation et la santé), l'application d'exécutions extraterritoriales, la torture, et des punitions collectives et l'emprisonnement à l'infini de milliers de Palestiniens sans charge ou sans procès.
Sur la base de la définition des Etats-Unis, Israel a été, depuis sa création, un monumental Etat voyou et un membre très actif de l'Axe du Mal.


Il y a quelques semaines, j'ai entendu Jan Wijenberg, un ambassadeur Hollandais à la retraite, parler de ce que la Communauté internationale pouvait faire pour mettre fin à sa complicité aux violations continues du droit international et des droits de l'homme par le régime israélien.

Wijenberg a été pendant plus d'une décennie Ambassadeur du gouvernement Hollandais au Yemen, en Tanzanie et en Arabie Saoudite.

Il écrit régulièrement aux ministres et aux politiciens hollandais pour leur rappeler la responsabilité de la communauté internationale, et en particulier celle du gouvernement Hollandais et de l'Union Européenne, à tenir Israël pour responsable envers le droit international. Ses opinions sont exprimées dans cet article.


Israël est le problème

On parle très souvent du conflit au Moyen-Orient entre les Palestiniens et Israël. Si nous regardons la situation de plus près, nous pouvons observer quelque chose de différent.

Les médias Israéliens fournissent une plateforme pour des appels au meurtre impunis et déments contre une population et une nation.

Un exemple est offert par le professeur Arnon Sofer qui parle des Palestiniens vivant dans Gaza totalement bouclé : " … Ces gens deviendront des animaux encore pire qu'ils le sont aujourd'hui, avec un Islam Fondamentaliste démentiel… Donc, si nous voulons rester vivants, nous devrons tuer et tuer et tuer. Toute la journée, chaque jour. Si nous ne tuons pas, nous cesserons d'exister ..... »


En 2005, Ehud Barak déclarait sur une télévision hollandaise (2) que – dans une campagne de représailles secrète et illégale contre les preneurs d'otage palestiniens aux Jeux Olympiques de Munich - il avait personnellement assassiné treize citoyens innocents.
Selon Barak, cela enseignerait au monde de ne pas faire l'imbécile avec Israël.

Barak n'a pas été et n'est pas poursuivi pour meurtre prémédité et a pu obtenir le poste de Premier Ministre du pays.


Parmi les colons dans les Territoires Palestiniens Occupés, il y a des opportunistes et des Israéliens extrêmement violents qui veulent occuper Jérusalem-Est, la Bande de Gaza et la Cisjordanie .

Les Palestiniens doivent être chassés de ces territoires par tous les moyens possibles, y compris le meurtre. Le gouvernement israélien soutient entièrement les colons tandis qu'ils mettent la main sur les propriétés des Palestiniens et font étalage de leur violence envers les Palestiniens.

L'annexation de Jérusalem-Est par Ehud Olmert alors qu'il était maire de Jérusalem-Ouest, peut être interprété, selon la Quatrième Convention de Genève, comme un crime de guerre. Après les dernières élections en Israël, Ehud Olmert du parti Kadima a gagné le vote et il est maintenant le Premier Ministre d'Israël.

La politique israélienne est menée par l'idéologie Sioniste qui est de créer un Etat Juif, comprenant les territoires palestiniens. Israël vise systématiquement à détruire l'identité des Palestiniens. Le prétendu "conflit au Moyen-Orient" entre les Palestiniens et Israël n'existe pas. L'Israël Sioniste est le problème.



Etat voyou

Israël est la seule puissance coloniale d'occupation restante au monde. Il sabote systématiquement tous les efforts internationaux pour mettre fin à l'occupation.

En tant que puissance occupante, Israël viole de nombreuses obligations émanant des résolutions du Conseil de Sécurité et des Conventions de Genève. Il enfreint également des clauses de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme.

Les Etats-Unis appliquent une doctrine et l'administration américaine colle une étiquette d'"Etats voyous" aux pays qu'elle choisit.

Ces pays possèdent illégalement des armes de destruction massive, répriment de larges franges de population, torturent, maintiennent des gens en détention à grande échelle et commettent des meurtres à l'extérieur de leurs frontières nationales.

Israël a adopté comme stratégie la saisie de terres et d'eau, la destruction de l'infrastructure palestinienne (y compris l'éducation et la santé), l'application d'exécutions extraterritoriales, la torture, et des punitions collectives et l'emprisonnement à l'infini de milliers de Palestiniens sans charge ou sans procès.

Sur la base de la définition des Etats-Unis, Israël a été, depuis sa création, un monumental Etat voyou et un membre très actif de l'Axe du Mal.


Lettre aux Ministres Hollandais

En février, Wijenberg a écrit aux ministres Bot, van Ardenne-van der Hoeven et Nicolaï, respectivement ministres des Affaires Etrangères, au Développement de la Coopération et Secrétaire d'Etat aux Affaires Européennes respectivement.
Il leur a rappelé que selon l'article 90 de la Constitution Hollandaise : "Le gouvernement prend soin du développement du respect du droit internationale".

Tellement de gouvernements hollandais précédents ont violé cet article quand cela concerne le Moyen-Orient.

En se référant à l'avis consultatif de la Cour Internationale de Justice du 9 juillet 2004, Wijenberg invite les ministres hollandais à montrer au monde qu'ils sont sérieux au sujet du droit internationale, de la justice et de la démocratie.

Une copie de la lettre a été envoyée au Premier Ministre Balkenende et au Ministre de la Justice Donner. Selon lui, les Etats-Unis et l'Union Européenne – y compris les Pays Bas - ont pardonné trop longtemps l'irrévérence d'Israël envers le droit international.

Dans sa réponse, le Ministère des Affaires Etrangères répond que le gouvernement Hollandais est activement engagé dans un dialogue permanent avec Israël. Wijenberg remet en cause cette politique.

"Depuis quand demandons-nous poliment aux violeurs notoires du droit international d'arrêter leur terrorisme quotidienne envers les civils palestiniens, avec des assassinats perpétrés en plein jour et les vols de propriétés, de maisons, de terres et de l'eau ?
Pourquoi n'utilisons-nous pas des moyens pacifiques plus durs pour combattre cela ?"




Appel aux sanctions

Selon l'opinion de Wijenberg, l'Union Européenne et les Pays Bas sont devenus un instrument de la politique étrangère d'Israël en ignorant leur propres valeurs de base et leur respect pour le droit international et les droits de l'homme.

L'Europe peut jouer un rôle clé dans l'obtention d'une paix durable pour Israël et ses voisins.

Si Israël refuse de montrer du respect pour le droit international, de lourdes sanctions contre Israël devraient être mises en place.


Adri Nieuwhof est un expert indépendant et militant des droits de l'homme des Pays Bas.




NOTES :

[1] Jerusalem Post, Up Front weekend supplement (21 Mai 2004)

[2] NOVA (15 Decembre 2005)

Source : http://electronicintifada.net/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Europe

Même sujet

Boycott

Même auteur

Adri Nieuwhof

Même date

20 juin 2006