Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 6234 fois

Palestine 48 -

La ville d’Akka : Une histoire de résistance face à tous les occupants

Par

La ville d’Akka est occupée en 1948. Et de nos jours, les occupants israéliens, dont surtout les extrémistes d’entre eux, intensifient leurs agressions contre ses habitants natifs pour terminer le travail de déportation et de judaïsation commencé voilà plus de soixante ans.
Ces nouvelles agressions font rappeler à ces habitants la politique discriminatoire pratiquée par les forces israéliennes d'occupation avec les Arabes. En fait, les Israéliens qui avaient volé leurs terrains les traitent comme des gens de basse cour.

La ville d’Akka : Une histoire de résistance face à tous les occupants


Agressions

Mercredi 8 octobre 2008, un jeune Palestinien conduisait sa voiture lorsque des extrémistes juifs l’ont attaqué. L’agression a dégénéré en des affrontements entre des centaines d’Arabes et de Juifs, lorsque des Arabes sont intervenus pour sauver le jeune agressé.

Les affrontements ont finalement dégénéré en une Intifada de protestation contre les conditions de misère dans lesquelles vit la population arabe. Cependant, les habitants juifs ont tous les privilèges des quartiers chics où ils habitent.

Mohammed Al-Madi, responsable du Mouvement Islamique d’Akka, confirme que les agressions sionistes se sont intensifiées dans le quartier est de la ville (Al-Manchiyya). Puis les attaques se sont multipliées partout dans la ville.

Mais toutes ces agressions ne peuvent point entamer la volonté des Arabes. Ils ne partiront jamais, confirme le Mouvement.


L’Histoire

Depuis les invasions pharaoniennes, la ville d’Akka fait face aux occupants. Napoléon s’est arrêté à ses confins. Et dans les temps modernes, et depuis l’occupation anglaise, la ville participe à toutes les manifestations de protestation contre les Anglais, puis contre les Israéliens.

Akka se trouve sur la Méditerranée, 173 km au nord-ouest de la ville d’Al-Quds. Le défunt Ahmed Al-Choqairi, fondateur et premier président de l’OLP, et l’homme de lettre Ghassan Kanéfani sont originaires de cette ville résistante.


Judaïsation de la ville

Depuis plusieurs années, les mouvements extrémistes se multiplient. Ils font tout pour déporter les Palestiniens.

Dans son étude « La judaïsation encercle la ville d’Akka », le chercheur Ayad Al-Barghouthi explique comment les institutions sionistes font tout pour judaïser le lieu, la culture, l’Histoire. La construction continue au détriment de l’existence arabe, de la population native. Par contre la destruction de tout ce qui est palestinien va bon train. Même les noms donnés aux rues de la ville changent pour des noms hébreux.

L’existence arabe de la ville d’Akka, à l’instar de celle d’An-Nassira, est particulière. En effet, les Arabes vivent encore dans leurs maisons anciennes, historiques. Cette particularité gène énormément l’occupation israélienne et le mouvement sioniste international qui veulent vider la ville de ses habitants natifs pour la transformer en un site touristique. En vain, affirme Al-Barghouti.


Les factions palestiniennes

A part l’autorité palestinienne, les factions palestiniennes se sont trouvées indignées faces à toutes ces agressions dont la ville d’Akka est le sujet.

Le gouvernement palestinien de Gaza, présidé par Ismaël Haniyeh, les a condamnées. Taher An-Nouno, porte-parole du gouvernement palestinien, dit que ces récentes attaques ne sont qu’un enchaînement de ce qui avait été fait par les bandits sionistes en 1948 et les suivants.

Par ailleurs, les mouvements du Hamas et du Djihad Islamique ont appelé tout le monde à se placer du côté de nos familles des territoires palestiniens occupés en 1948, qui sont le sujet d’une campagne d’attaques barbares.

Les évènements récents de la ville d’Akka expriment une nouvelle page de sa résistance sur toute la longueur de son Histoire.

Source : Palestine Info

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine 48

Même sujet

Résistances

Même auteur

Palestine Info

Même date

21 octobre 2008