Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 4235 fois

Palestine 48 -

Le journal israélien Yediot Ahronot mène une campagne d'incitation contre la député Haneen Zoabi

Par

Député Zoabi : “L'occupation et la répression sont du terrorisme. Les médias israéliens et la Knesset sont engagés dans du terrorisme politique et intellectuel. L'important, c'est que nous luttions pour nos droits légitimes dans notre patrie."
Ces deux derniers jours, le lobby juif en Grande-Bretagne a lancé une campagne intense d'incitation contre la député Haneen Zoabi, après qu'elle ait écrit la préface d'un nouveau livre de Ben White, auteur britannique antisioniste, intitulé : "Les Palestiniens en Israël : ségrétation, discrimination et démocratie."

Le journal israélien Yediot Ahronot mène une campagne d'incitation contre la député Haneen Zoabi

Le nom de la député Zoabi apparaît également sur la couverture de l'ouvrage.

Le quotidien israélien Yediot Ahronot a rejoint cette campagne diffamatoire avec un titre incendiaire bien visible sur la première page de son édition du lundi 23 janvier.

C'est la continuation de l'incitation persistante et féroce du journal contre la député Zoabi, qui fait suite à la publication de sa photo, la semaine dernière, avec la délégation du Balad, lors d'une visite au Président du Conseil législatif palestinien, le docteur Aziz Dweik, que les forces d'occupation ont arrêté il y a quelques jours.

Dans un article enflammé, sous le titre "Zoabi frappe à nouveau", le quotidien se déchaîne contre Madame Zoabi pour avoir rédigé la préface du nouvel ouvrage de Ben White cité plus haut. L'article qualifie Ben White de "antisémite", dans la ligne des positions du lobby juif à Londres. Le livre se centre sur la politique israélienne vis-à-vis des Palestiniens et traite de la politique d'expropriation de terres, d'urbanisme et de construction, de lois sur la nationalité, des récentes lois racistes, de la politique sur l'identité, l'éducation, l'économie et le social. Le journal fonde son incitation sur la préface de Madame Zoabi mais ne la mentionne pas, ne fournit aucune explication ni critique à ce sujet. Il ne fait non plus aucune mention sur le contenu du livre, ni sur l'idée principale exposée dans sa préface.

L'article ne cite que des extraits de phrases de l'avant-propos écrit par Madame Zoabi, bien qu'il reconnaisse que ce discours sur le racisme du sionisme et sur les droits exclusifs des Juifs sans reconnaissance du droit des Palestiniens à leur patrie sont des propos entendus quotidiennement à la tribune de la Knesset, et de la part de la député Zoabi.

Le journal souligne que le livre, intitulé "Les Palestiniens en Israël : ségrétation, discrimination et démocratie", soutient une ligne hostile à l'égard d'Israël, et que Madame Zoabi, sur la quatrième de couverture, considère le conflit entre Israël et les Palestiniens comme "un conflit avec une entreprise colonialiste raciste, qui a été fondée sur la base du nettoyage ethnique."

Photo
Haneen Zoabi sur le "Mavi Marmara", la veille de l'attaque sioniste, mai 2010

 
Le journal écrit que dans ses avant-propos, la député Zoabi souligne que la question palestinienne, après l'accord d'Oslo, s'est centrée sur l'établissement d'un Etat palestinien sur les terres occupées en 1967. Elle ajoute aussi qu'après 50 ans d'expérimentations politiques, les Arabes d'Israël se sont saisis du pouvoir inhérent aux démocraties et visent à saper la légitimité morale et politique d'Israël, en la réduisant au statut d'un projet "colonialiste et raciste".
 
Le journal indique que la branche britannique d'Amnesty doit recevoir l'auteur, Ben White, le jeudi 26 janvier, pour le lancement de son livre, et que vdes organisations juives ont appelé à l'annulation de la soirée.
 
Des responsables juifs en Grande-Bretagne ont accusé White d'antisémitisme, malgré son affirmation du contraire. En 2002, il a écrit, "Je ne suis pas antisémite, mais on peut trouver plusieurs raisons à la présence de l'antisémitisme, qui comprennent la suprématie radicale d'Israël et les crimes continus perpétrés contre les Palestiniens." Il a également estimé que "comparer Israël et le nazisme n'est pas antisémite."
 
Yediot souligne aussi ce qu'écrit Haneen Zoabi (un des fondements intellectuels de la Ligue démocratique nationale), à savoir que les Palestiniens sont en conflit avec l'entreprise colonialiste raciste, qui a été créée sur la base du nettoyage ethnique.
 
D'un autre côté, le journaliste du Yediot Ahronot se délecte du choix de son article, "Zoabi frappe à nouveau", dans lequel il décrit sa préface au livre mentionné ci-dessus par la phrase, "Introduction à l'antisémitisme". Malgré le fait que certaines des idées exprimées par la député Zoabi dans l'avant-propos sont des positions qu'elle a déjà prises par le passé, et ont été prononcées à la tribune de la Knesset (...).

Dans le cadre de l'incitation contre Madame Haneen Zoabi, le journal a publié un article intitulé "Les conspirations de Zoabi", faisant allusion à sa participation à la "journée de la rage" en mars 2010 à Jérusalem, que le quotidien considère comme un appel à une troisième Intifada. Il mentionne également sa participation à la flottille organisée pour briser le blocus de la Bande de Gaza en mai 2010, et sa participation à la Conférence de Durban en novembre 2011, où elle a appelé à l'imposition de sanctions contre Israël.

Photo

 
De plus, le quotidien décrit la photo de Madame Zoabi rendant visite au Président du Conseil législatif palestinien, Aziz Dweik, comme une photo "avec un groupe de membres du Hamas célébrant leur libération de prison," sans préciser que la personne est le Président du Conseil législatif de l'Autorité palestinienne, élu lors d'élections démocratiques qui ont eu lieu conformément à l'accord d'Oslo avec Israël.

Certains membres du Likoud et de la droite essaient activement de lever l'immunité parlementaire de la député Zoabi et demain, 25 janvier, le député Miri Regev présentera une proposition dans ce sens à la Knesset.
 
Silan Dallal
Attaché parlementaire de la député Haneen Zoabi
Phone: +972 54 7958143
Ligue démocratique nationale (Balad)
Bureau parlementaire de la député Haneen Zoabi
24 janvier 2012

Un aperçu de la campagne d'incitation contre Haneen Zoabi lancée par Yediot Ahronoth (édition en anglais) :

- "Clear and present danger", Yigal Walt, Ynet, 20.01.2012
- "Punish Zoabi the traitor", Smadar Shir, Ynet, 25.12.2011

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine 48

Même sujet

Racisme

Même date

27 janvier 2012