Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2496 fois

Israël -

Les Etats-Unis : Gelez la construction pendant deux ans !

Par

Ces dernières semaines, de hauts responsables américains et des représentants du Premier ministre mènent des pourparlers secrets afin de parvenir à une formule agréée par les deux parties concernant le gel de la construction dans les colonies. Selon des informations parvenues au Yediot Aharonot, les principaux points de désaccord sont la durée de ce gel et les circonstances dans lesquelles Israël pourra reprendre la construction.

Les documents rédigés à l’intention des responsables israéliens, en vue de la rencontre du Premier ministre Netanyahu avec l’émissaire du président Obama pour le Proche-Orient, George Mitchell, dans deux semaines à Londres, révèlent l’«accord sur les colonies» qui se dessine face au gouvernement américain.

Afin d’élaborer cette formule, Yitzhak Molho, conseiller du Premier ministre Netanyahu, se rendra dans les prochains jours aux Etats-Unis pour rencontrer George Mitchell. De ces documents il ressort que les Américains souhaitent qu’Israël s’engage à cesser la construction dans les colonies pendant les deux prochaines années, l’hypothèse étant que c’est le temps que prendront les pourparlers sur un accord permanent.

Le Premier ministre Netanyahu rejette cette demande et parle lui d’une suspension de la construction pour trois mois seulement. Au terme de ces trois mois, Netanyahu réclame un «point de sortie» : Si les Arabes ne tiennent pas leurs engagements en matière de normalisation des relations avec Israël, Israël sera dégagé de l’accord conclu avec les Américains et poursuivra la construction dans les territoires. Le ministre de la Défense, Ehud Barak, s’est même dit prêt à geler la construction pendant six mois si un accord permet de terminer la construction de près de deux mille logements. Les Américains, eux, ne souhaitent pas que l’accord soit soumis à des conditions.

MM. Netanyahu et Barak réclament en outre que tous les accords soient mis par écrit, contrairement à ce qui se faisait jusqu’ici dans le cadre des relations entre Israël et les gouvernement américains successifs.

En Israël on a semble-t-il tiré la leçon de la décision du gouvernement Obama de ne pas honorer les ententes auxquelles sont parvenus Israël et le gouvernement Bush concernant la poursuite de la construction dans les colonies. Comme on pouvait s’y attendre, les Américains refusent de produire un document écrit et préfèrent parvenir à un accord oral. Il ne veulent pas apparaître comme légitimant publiquement et par écrit la construction dans les colonies.

Israël et les Etats-Unis sont en désaccord aussi sur la définition des colonies sauvages que deux Premiers ministres israéliens, Ariel Sharon et Ehud Olmert, se sont engagés à évacuer. Ehud Barak parle des vingt-six colonies sauvages créées depuis 2001, et qui devraient être évacuées d’ici six mois. Les Américains évoquent eux une quarantaine de colonies illégales.

Les ministres qui ont eu connaissance de ces pourparlers avec les Américains estiment pour la plupart qu’en fin de compte, il y aura un accord sur un gel « cahin-caha », comme l’a décrit un d’entre eux, de six mois avec la possibilité de terminer la construction des bâtiments déjà entamés à l’intérieur des grands blocs de colonies.

"La démarche du gouvernement Obama visant à faire redémarrer les pourparlers entre Israël, les Palestiniens et les pays arabes a été freinée, du moins pour l’instant. En effet, aucune des parties, ni les Arabes ni Netanyahu, n’ont fourni aux Américains les outils qui leur permettraient de reprendre le processus", a conclu cette semaine un haut responsables politique.

Shimon Schiffer


Le Qatar et Oman seront les premiers à renouveler les relations
Itamar Eichner – Yediot Aharonot

Le gouvernement américain a exercé de fortes pressions sur plusieurs pays du Golfe persique afin que ceux-ci renouvellent leurs relations diplomatiques avec Israël dans le cadre du plan de paix du président Obama, en échange d’un gel de la construction dans les colonies. C’est ce qui ressort d’informations parvenues à de hauts responsables à Jérusalem.

Les deux premiers pays qui pourraient renouveler leurs relations avec Israël sont le Qatar, qui a rompu ses relations avec Israël suite à l’opération Plomb durci et a fermé la représentation israélienne à Doha, et Oman, qui avait fermé la représentation israélienne suite au déclenchement de la deuxième Intifada.

Les autres pays sur lesquels Washington exerce des pressions sont le Maroc, la Tunisie et la Mauritanie, trois pays qui avaient des relations diplomatiques avec Israël mais qui les ont coupées pour protester contre l’action de Tsahal dans les territoires. Le dernier de ces pays à avoir rompu ses relations avec Israël a été la Mauritanie, là aussi suite à l’opération Plomb durci.

Source : http://ambafrance-il.org/

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Israël

Même sujet

Colonies

Même auteur

Yediot Aharonot

Même date

16 août 2009