Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2483 fois

Palestine -

Notre problématique ambassadeur aux Nations Unis

Par

Il y a eu récemment des signaux troublants au sujet du chef de notre mission aux Nations Unies, M. Riyadh Mansour, qui soulèvent des questions et des points d'interrogation quant à sa compétence, son professionnalisme et même son patriotisme.

Notre problématique ambassadeur aux Nations Unis


Photo ci-contre : Le représentant palestinien aux Nations Unies, M. Riyadh Mansour




S'ils sont avérés, ces signaux seraient plus que suffisants pour une réprimande sévère, et même carrément une révocation.
Il y a quelques jours, Mansour aurait fait circuler un projet de résolution des Nations Unies, calomniant le mouvement palestinien islamique de résistance Hamas, et le qualifiant de "organisation terroriste".

L'audace de cet exploit, qui a été complètement rejeté par les diplomates arabes, musulmans et du tiers monde au siège des Nations Unies à New York, a fait froncer de nombreux sourcils, ici en Palestine.

A l'évidence, la plupart des Palestiniens, dont l'auteur de cet article, ne peuvent pas comprendre comment le représentant du peuple palestinien aux Nations Unies s'est autorisé à s'abaisser au niveau dépravé des positions d'Israël sur le Hamas.

Nous, Palestiniens, ne sommes pas d'accord avec tout ce que fait ou dit le Hamas. Cependant, qualifier le mouvement de terroriste et exhorter la communauté mondiale à le condamner comme groupe terroriste va au-delà de ce qui est acceptable et de ce qu'on attend d'un homme qui est supposé représenter tous les Palestiniens et défendre nos intérêts nationaux.

Il y a moins de deux ans, le Hamas a été élu par une majorité confortable de Palestiniens lors d'élections libres et justes. M. Riyad Mansour suggère-t-il qu'une majorité de Palestiniens sont des gens à l'esprit terroriste juste parce qu'ils ne souscrivent pas à ses façons de voir anti-palestiniennes s'agissant de nos droits inaliénables, comme le droit au retour ?

Le projet de résolution anti-Hamas de Mansour est la seconde bévue qu'il a commise aux Nations Unies en moins de quatre mois.
En juillet, il a bloqué une résolution des Nations Unies, proposée par l'Indonésie et le Qatar, qui demandait la levée du blocus israélien néonazi de la Bande de Gaza, décrit par de nombreux observateurs comme un génocide lent.

A ce moment là, les sourcils se sont froncés partout et les gens se sont sérieusement demandés si l'homme représentait Israël ou le peuple palestinien.

De plus, il est clair et manifeste qu'un homme qui se comporte comme l'a fait M. Mansour est scandaleusement ignorant des fondements de la nature de sa mission.

Il devrait d'abord avoir compris que l'Assemblée Générale des Nations Unies n'est pas le lieu où critiquer un parti politique palestinien, et qui plus est le parti majoritaire. Il n'y a pas besoin d'être un diplomate chevronné pour savoir que laver notre linge sale aux Nations Unies ne peut qu'affaiblir, et non renforcer, la position globale palestinienne à l'intérieur de la communauté internationale.

M. Mansour a-t-il jamais entendu son copain, l'ambassadeur d'Israël aux Nations Unies, critiquer le Likud, ou Gush Emunim ou le belliqueux Lieberman manifestement raciste qui aimerait réduire en miettes les Palestiniens, les Libanais et les Iraniens ?

Ne peut-il pas en apprendre un peu de lui ? Ne peut-il pas se rendre compte que l'ambassadeur israélien aux Nations Unies ne garderait pas son boulot vingt-quatre heures s'il critiquait publiquement même le plus à droite des partis politiques israéliens ?

Deuxièmement, M. Mansour aurait dû apprendre l'abc de son job de représentant de la Palestine à l'organisation internationale, à savoir que sa seule tâche est de défendre les intérêts du peuple palestinien et de dénoncer la criminalité et l'apartheid israélien.

Il va sans dire que sa focalisation sur le Hamas, apparemment pour essayer d'impressionner nos ennemis et obtenir de certains cercles diplomatiques aux USA un certificat de bonne conduite, montre qu'il est plus un handicap pour son pays et sa juste cause permanente.

Pour ces raisons, il est impératif que l'Autorité Palestinienne s'assure que les "gaffes" aussi graves de M. Mansour ne se répètent pas. Et si nécessaire, un remplacement devrait être envisagé aussitôt qu'il deviendra clair qu'il n'est pas capable de donner la stature et la dignité requises à son poste de chef de mission de la Palestine aux Nations Unies.

Source : The Peoples Voice

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine

Même sujet

Collabos

Même auteur

Khaled Amayreh

Même date

16 novembre 2007