Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2375 fois

France -

Alain Juppé en Israël et dans les territoires palestiniens

Par

Le maire UMP de Bordeaux, Alain Juppé, effectue de vendredi à dimanche un déplacement à Ashdod, ville israélienne jumelée avec Bordeaux, et Ramallah, en Cisjordanie, dans l'espoir d'établir à terme un "partenariat qui pourrait être tripartite", a-t-il indiqué vendredi à l'AFP.

L'ex-Premier ministre se rendra samedi à Ramallah pour des audiences avec le gouverneur de la ville, Saïd Abou Ali, et son maire Janette Mikhail. Il visitera également le camp de réfugiés d'Al-Amari. Il poursuivra sa visite dimanche à Ashdod, à l'occasion des festivités pour son cinquantième anniversaire, et y interviendra devant le conseil municipal.

"Il s'agit d'un voyage de coopération décentralisée et non de politique nationale", a précisé M. Juppé, qui fut Premier ministre (1995-1997) et ministre des Affaires étrangères (1993-1995).

A Ramallah, la délégation bordelaise d'une dizaine de personnes discutera "d'éventuelles actions de coopération décentralisée où Bordeaux peut apporter son expertise et son appui matériel" et établira "un premier contact en vue, à long terme, d'un partenariat tripartite qui impliquerait également la ville jumelée d'Ashdod", a précisé M. Juppé.

A l'occasion de ce déplacement, M. Juppé signera avec le maire d'Ashdod Zvi Zilker un "plan d'actions" pour la période 2007-2010 portant sur divers domaines (gestion municipale et urbaine, enseignement et francophonie, économie, jeunesse, santé publique, culture, patrimoine).

A Ramallah, la délégation bordelaise présentera au conseil municipal un "projet de délibération (du conseil municipal de Bordeaux) pour une aide de 10.000 euros destinée à la maintenance des pompes d'eaux usées, à l'achat d'ordinateurs et à la réhabilitation d'une salle municipale", a précisé M. Juppé.

"La situation est extraordinairement difficile et bloquée. La résolution du conflit israélo palestinien est une des conditions du rétablissement de la stabilité dans cette vaste zone du Proche Orient", a souligné M. Juppé ajoutant que "la solution ne peut pas être militaire" et que "seule une solution politique peut permettre de s'en sortir".




NOTE DE l'ISM à la population de BORDEAUX :


Dans notre appel au Boycott d'Israël du 26 novembre 2005, nous demandions aux collectivités locales et aux organisations de rompre leurs relations avec leurs interlocuteurs israéliens et de ne pas organiser d'évènements culturels et sportifs.

Cela concernait entre autres les villes francaises jumelées avec Israël.

Mobilisons-nous !

Demandons au maire de Bordeaux de de rompre ses relations avec la ville d'Ashod jusqu'à ce qu'Israël honore son obligation à reconnaître le droit inaliénable des Palestiniens à l'autodétermination et respecte entièrement les préceptes du droit international :

• 1. En mettant fin à son occupation et à sa colonisation de tous les terres arabes et en démantelant le Mur,

• 2. En reconnaissant les droits fondamentaux des citoyens arabo-palestiniens d'Israël à une égalité absolue,

• 3. En respectant, protégeant et favorisant les droits des réfugiés palestiniens à revenir dans leurs maisons et propriétés, comme stipulé dans la résolution 194 de l'ONU.


Bordeaux est jumelé avec Ashdod depuis 1984


Ashdod a été fondée en 1955 sur les terres du village paslestinien d'Isdud. .


En 44-45, le village palestinien d'Isdud comptait 4.620 Arabes et 290 juifs.

Ce village a été attaqué par la Brigade Giv'ati des Forces israéliennes pendant la guerre de 1948. Les 2 et 3 juin 1948, les forces militaires israéliennes bombardèrent intensivement le bourg. Les habitants ont été terrorisés et poussés à s'enfuir vers Gaza.

Le 28 octobre 1948, les Forces d'occupation ont pris possession du village et l'ont totalement détruit à l'exception de deux écoles et d'une mosquée. Environ 300 palestiniens étaient restés dans la ville. Ils furent chassés vers le sud.



Source : http://fr.news.yahoo.com/

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

France

Même sujet

Boycott

Même auteur

AFP

Même date

25 novembre 2006