Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2902 fois

France -

Annulation du colloque sur Israël : Le Crif appelle à la censure Paris 8, l'Université s'exécute !!

Par

Communiqué de l'université Paris 8 annonçant le retrait de l'autorisation pour le colloque organisé par le Collectif Palestine Paris 8, qui devait se tenir les 27 et 28 février, intitulé : "Des nouvelles approches sociologiques, historiques et juridiques à l'appel au boycott international : Israël, un Etat d'apartheid ?"

Saint-Denis, le 17 février 2012
Communiqué de la direction de l’université Paris 8 Vincennes – Saint-Denis

L’université Paris 8 a été récemment sollicitée pour donner son autorisation à la tenue dans ses locaux d’un colloque intitulé : « Des nouvelles approches sociologiques, historiques et juridiques à l’appel au boycott international : Israël, un Etat d’apartheid ? » prévu les 27 et 28 février prochains.

Dans un premier temps, une autorisation a été donnée par le président de l’université aux organisateurs, à la condition que soit scrupuleusement observé un certain nombre d’obligations tenant, d’une part, au respect absolu des principes de neutralité et de laïcité de l’établissement ; d’autre part, au retrait des logos et visuels de l’université Paris 8, laquelle n’est pas à l’initiative de cette manifestation.

En donnant cette autorisation, le président de l’université a veillé, comme lorsqu’il est saisi de toute demande d’organisation d’une réunion publique, à la fois à l’exercice des libertés d’expression et de réunion des usagers de l’université et au maintien de l’ordre public dans les locaux comme à l’indépendance intellectuelle et scientifique de l’établissement, au principe de neutralité du service public, dans une perspective d’expression du pluralisme des opinions.

Il apparaît cependant aujourd’hui que le respect de ces conditions ne peut pas être regardé comme suffisant pour garantir le maintien de l’ordre public dans les locaux, ainsi que l’indépendance intellectuelle et scientifique de l’établissement, où le pluralisme des approches scientifiques et de l’analyse critique et contradictoire doivent être regardés comme des obligations académiques intangibles.

En effet, la présentation de ce « colloque » comme étant « universitaire », ainsi que la présence répétée de « Paris 8 » sur les supports de communication relatifs à ce colloque peuvent être, en eux-mêmes, de nature à créer une confusion susceptible de porter atteinte à l’exigence d’indépendance de l’université de toute emprise politique ou idéologique. Les réactions suscitées par la tenue de cette manifestation, dès lors qu’elles mettent en cause l’université, démontre qu’une confusion s’est installée et qu’un risque réel pèse sur le respect du principe de neutralité du service public d’enseignement supérieur et de recherche.

Le thème de ce colloque, la nature des interventions envisagées, comme les intitulés des contributions, à caractère fortement polémique, ont été à l’origine de vives réactions laissant présager un risque sérieux de troubles à l’ordre public et de contre-manifestations qu’il appartient à l’université de prévenir.

Dans ces circonstances, le président de l’université a décidé de retirer l’autorisation précédemment accordée. Le cabinet de la présidence de l’université a contacté les organisateurs pour leur proposer la mise à disposition ultérieure de locaux au sein de l’université en vue de la tenue d’une journée d’études permettant un débat public et contradictoire, dans une perspective de pluralisme des opinions.

Concernant l’organisation du colloque des 27 et 28 février, il est enfin précisé que le président met à disposition des organisateurs les services de l’université afin d’identifier d’autres locaux, extérieurs à l’université Paris 8, susceptibles d’héberger ce colloque.



Communiqué du Collectif Palestine Paris 8 suite à cette annulation

Vendredi 17 février 2012
Annulation du colloque sur Israël à Paris 8 : non à la censure, oui à la liberté d'expression ! Communiqué du Collectif Palestine Paris 8

Le Collectif Palestine Paris 8 apprend avec consternation l’annulation du colloque « Des nouvelles approches sociologiques, historique et juridiques à l’appel au boycott international : Israël, un Etat d’apartheid ? » (dont le programme est disponible ici).

L’Université Paris 8 avait donné son accord en connaissance de cause, et a fixé des conditions propres répondant au régime de la liberté d’expression à l’Université. Le Collectif Palestine Paris 8 a respecté le contenu annoncé et les conditions fixées, ce qui est reconnu par l’Université.

Pour revenir sur cet accord respecté, l’Université évoque des troubles à l’ordre public qui ne sont en rien établis et qui pourraient très bien être gérés.

Nous ne pouvons donc en aucune manière accepter cette remise en cause d’un accord, alors que la réunion respectait pleinement le cadre légal.

Cette décision ayant été prise sans que nous ne soyons informés de la moindre difficulté, nous avons sollicité un rendez vous à la Présidence de l’université, pour lui demander de reconsidérer son point de vue, et obtenir des explications sur la nature des « troubles à l’ordre public » invoqués.

Notre registre d’action est le droit, et nous engagerons les recours adaptés si la présidence de l’université maintenait ce retrait d’autorisation.

Contact : collectifpalestineparis8@gmail.com - 06.72.96.04.21.



Articles autour de la censure du colloque sur Israël à Paris 8

Julien Salingue, membre fondateur du Cercle des chercheurs sur le Moyen-Orient, réagit à la décision de l'université Paris 8 de retirer son autorisation  au colloque « Israël, un État d'apartheid ? » prévu les 27 et 28 février prochains et auquel il devait participer : « Comme l’an passé à l’ENS, la direction d’un établissement public d’enseignement supérieur a cédé aux injonctions » du Conseil représentatif des institutions juives de France.

- "Le CRIF ordonne la censure, l'Université Paris 8 obéit", Les Invités de Mediapart

- "Colloque sur Israël à Paris 8 : ce que le CRIF ne veut pas laisser dire", sur le Blog de Julien Salingue.

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

France

Même sujet

Sionisme

Même auteur

Collectif Palestine Paris 8

Même date

17 février 2012