Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2278 fois

Bethléem -

Audience internationale pour une conférence dans une prison à ciel ouvert : Holy Land Trust fait parler et agir l’esprit non-violent à Bethléem

Par

Ce soir, la conférence s’ouvrira à Bethléem sous les auspices de Holy Land Trust. Elle durera trois jours avec la participation d’approximativement trois cent cinquante personnalités qui représentent une vaste palette d’institutions, de religions, et de secteur social.
Le président Abbas devait participer à la cérémonie d’ouverture mais s’est excusé et enverra un représentant à sa place.

Seront présents entre autres : Mary King, conseillère de l’ex-président Jimmy Carter, Bernard Lafayette, compagnon de lutte de Martin Luther King, Jean-Marie Muller, directeur du MAN (Mouvement Alternatif Non-violent) en France, Gene Sharp, spécialiste mondial des questions du pouvoir et de la stratégie non-violente et d’autres encore.

Durant la cérémonie d’ouverture, trois lettres seront lues : une lettre de Kofi Anan, le Secrétaire général des Nations Unis, une de l’ex-président américain Jimmy Carter et une troisième de Desmond Tutu, titulaire du prix Nobel de la paix. Parmi les différentes activités qui se dérouleront dans le collège Terra Sancta près de Manager Square, on compte un atelier intitulé « Non violence en Palestine ». Parmi ses participants seront présents: Hind Khoury, Ministre d’état aux affaires de Jérusalem, Mustafa Barghouti, secrétaire général de l’initiative Nationale et Mubarak Awwad, dirigeant du Centre Non Violence International à Washington.

La seconde session est intitulée « Le mouvement palestinien non-violent » auquel un certain nombre d’activistes et de représentants des organisations internationales vont assister. La troisième, « Non violence et religion en Palestine », comprendra entre autres l’archevêque Attallah Hanna, le sheikh Tayseer Tamimi et le père Alex Awad.

La conférence s’achèvera vendredi soir avec une grande marche vers le mur de séparation pour protester collectivement contre sa construction et le point de passage qui est devenu un complexe sécuritaire démesuré plus qu’un checkpoint.
Depuis ses quartiers de Washington, Mubarak Awad a accusé Israël de tenter d’empêcher la conférence d’avoir lieu en interdisant l’entrée de quatre de ses hêtes étrangers en Israël. Lorsqu’ils ont déclaré refuser ces décisions, ils ont été détenus dans une cellule de l’aéroport. Leurs noms sont : Vittoria Arjouni, Italie ; Michael Horvil, Afrique du Sud ; Luke Sharn, Australie et Patricia Masimort, Ecosse. De plus, Israël a refusé de délivrer des visas sans justification à six autres personnes.

Le Dr. Awad, qui a été déporté par les autorités israéliennes en 1988 pour avoir participé à la résistance non-violente, n’a été autorisé à revenir qu’après être devenu citoyen américain. Il a dit que beaucoup de raisons motivaient l’organisation d’une telle conférence à Bethlehem, y compris le fait que la conférence elle-même est une forme de résistance au mur et au siège de la ville. Elle fera également revivre les activités politiques dans la ville et amènera de la vie dans les hêtels à la période de Noël.

Awad a déclaré qu’il était nécessaire que le monde entende la voix de la résistance populaire en Palestine, dont la non-violence est un héritage important, entre autres grâce au fait qu’elle rendra le monde plus attentif a la lutte des Palestiniens pour la justice et la liberté. Cette conférence construira également des ponts entre les Palestiniens et le reste du monde. La résistance non-violente a une histoire profonde et des symboles forts, dont entre autres Mahatma Gandhi et Martin Luther King.

Cette lutte a un passé mais également une actualité et un avenir. Awad a ajouté que la conférence abordera le thème de la religion et que chrétiens, musulmans et bouddhistes parleront ensemble du concept de la non-violence.

Awni Jubran, coordinateur général de la conférence, a affirmé qu’une des priorités de la conférence était d’avoir un grand nombre de participants et de personnes qui soutiennent la cause palestinienne et la non-violence de manière a ce qu’ils influencent leurs communautés et l’opinion publique internationale.

L’événement a également pour but de faire connaître mieux ce moyen de lutte aux Palestiniens.


Pour toute information supplémentaire : www.holylandtrust.org ou www.celebratingnv.org

Source : http://www.palestinenet.org/

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Bethléem

Même sujet

Non Violence

Même auteur

Najib Farraj

Même date

27 décembre 2005