Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1786 fois

Gaza -

Channel 10 : "Un obus israélien a tué la famille de Ghalia"

Par

Les éclats d'obus extraits du corps d'un jeune Palestinien blessé le 9 juin dans une explosion sur une plage de Gaza proviennent d'un obus israélien, a indiqué lundi la "10", une chaîne de télévision privée israélienne, contredisant l'armée.

Huit civils palestiniens dont des enfants ont été tués et plus de 35 autres blessés par des obus d'artillerie israéliens sur une plage au nord de Gaza dans la soirée du 9 juin. (voir la vidéo d'Al Jazeera)

Cette chaîne, citant des sources médicales, a contredit la version officielle de l'armée israélienne qui affirme que les civils palestiniens n'ont pas été tués ou blessés par des obus israéliens.


Selon la chaîne israélienne "10", les éclats d'obus extraits du corps d'un garçon de 12 ans qui se trouvait sur la plage, ensuite transporté à un hôpital du sud d'Israël pour y être soigné, proviennent d'obus de 155 mm utilisés par l'armée israélienne lors de bombardements d'artillerie contre la bande de Gaza.

Un porte-parole de l'armée israélienne interrogé par la "10" a affirmé que les responsables militaires "ne disposent pas encore des résultats d'analyse des éclats" retrouvés dans le corps du jeune Palestinien.

L'hypothèse d'une mine mise par les Palestiniens sur la plage a également été évoquée par les médias israéliens.

Un expert militaire de l'ONG (Human Rights Watch), se basant sur une enquête sur le lieu de l'explosion, des interviews, des examens des blessés et des éclats d'obus, avait lui mis en doute la version de l'armée israélienne et soutenu que "le scénario le plus probable est que des tirs d'obus israéliens ont frappé la zone".

Le journal indépendant Britannique '' Guardian", a publié des résultats émettant des doutes sur les affirmations d'Israël qui indiquaient que l'armée n'était pas impliquée, selon le journal Yedioth Ahronoth.

Le Guardian britannique et les journaux indépendants ont édité samedi les investigations indépendantes qui ont émis des doutes sur la version de l'armée israélienne.

Le Guardian et Marc Galasco, un ancien expert en matière de champ de bataille du Pentagone et de Droits de l'Homme, ont affirmé la semaine dernière qui "toutes les preuves" montrent que les décès ont été provoqués par un missile de 155mm lancé par l'artillerie israélienne.


Olmert refuse une enquête internationale

De son côté , le premier ministre israélien Ehud Olmert a refusé dimanche les appels lancés pour former une commission d'enquête internationale sur le massacre en 9 juin sur la plage de Gaza.
"Nous n'accepterons jamais d'être soumis à une enquête par un organisme international", a déclaré M. Olmert lors de la réunion hebdomadaire du cabinet israélien.

Le général israélien Meir Klifi a réaffirmé samedi que l'enquête "démontre qu'il est impossible que des Palestiniens aient été victimes des tirs de l'artillerie" israélienne.

Source : http://www.ipc.gov.ps/ipc_new/france/details.asp?name=16583

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Enfants

Même auteur

IPC

Même date

20 juin 2006