Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3299 fois

Palestine occupée -

Hamas : la résistance pacifique n'est pas applicable à Gaza

Par

Le dirigeant du Hamas, Mahmoud Zahar, a exprimé des doutes sur l'adoption de la résistance pacifique contre Israël comme prônée par les anciens rivaux du Fatah. Selon l'accord de réconciliation entre les factions signé en mai dernier, des responsables ont appelé à une "stratégie nationale" unifiée et des dirigeants du Fatah disent que le chef du Hamas en exil, Khalid Meshaal, a accepté d'adopter des actions populaires non violentes au lieu de la lutte armée.

Mais lundi, interrogé par Ma'an, le dirigeant Hamas à Gaza Mahmoud Zahar a souligné que la situation dans la Bande de Gaza est différente de celle de la Cisjordanie occupée.

"Contre qui voulez-vous que nous manifestions dans la Bande de Gaza ? Ce modèle était applicable quand Gaza était occupée," a dit Zahar.

Les forces israéliennes se sont retirées de la Bande en 2005 et ont imposé un siège terrestre et maritime depuis que le Hamas a pris le pouvoir en 2007.

Zahar a précisé qu'aucun programme de résistance pacifique n'avait été convenu avec le Fatah. "Nous n'en avons discuté que comme slogan," a-t-il dit, sans plus de précisions.

"Les protestations populaires de masse du Printemps arabe ne sont pas applicables à l'opposition des Palestiniens à l'occupation israélienne," a-t-il ajouté.

"Nous ne pouvons pas utiliser les mêmes moyens qu'en Egypte, en Syrie ou en Tunisie parce qu'ils sont inappropriés en Cisjordanie . L'Egypte s'est débarrassée de l'occupation britannique par les armes, et pour résister à l'occupation, nous devons utiliser tous les moyens, y compris la résistance armée."

Mais le dirigeant Fatah Azzam al-Ahmad a déclaré à Ma'an que le chef du Fatah et président Mahmoud Abbas et Khaled Meshall étaient convenus, lors de la réunion du 24 novembre, d'adopter la résistance pacifique et de la développer tant dans la Bande de Gaza qu'en Cisjordanie .

Suggérant que l'accord était toujours en attente, Zahar a dit : "Le plus important est d'avoir un programme politique uni. Nous devrions convenir si nous voulons tous les types de résistance, ou juste la limiter à des rassemblements et à agiter des drapeaux."

L'accord de mai 2011 vise à mettre fin à quatre années de division entre l'Autorité palestinienne dominée par le Fatah en Cisjordanie et l'administration de Gaza dirigée par le Hamas.

Le Hamas sera prêt à démissionner dans la Bande de Gaza si un autre parti remporte les élections, a dit Zahar, "cependant les élections doivent être honorables."

Des divergences entre la stratégie des partis ont été à nouveau soulignées lundi, lorsque le Hamas a fustigé la participation des dirigeants du Fatah à des pourparlers avec des envoyés israéliens et du Quartet en Jordanie, disant que de telles réunions "étaient la reproduction d'une politique qui a échoué."

Source : Maan News

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine occupée

Même sujet

Politique intérieure

Même auteur

Maan News

Même date

4 janvier 2012