Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3057 fois

Bethléem -

Harcèlement sexuel en prison durant les interrogatoires: un prisonnier témoigne

Par

Mustapha Maloukh, un jeune homme de 18 ans de Ramallah, a témoigné sous serment auprès de l'avocat de l'association des prisonniers palestiniens, qui lui a rendu visite en prison. L'avocat a préféré rester anonyme dans le rapport qui a été publié concernant ce sujet.
Maloukh a affirmé qu'il avait été le sujet de harcèlement sexuel durant son interrogatoire dans l'enceinte russe (Maskoubiyeh) de Jérusalem.

Maloukh a été arrêté en janvier 2004 lorsqu'une nuit, les troupes israéliennes ont encerclé sa maison et l'ont appelé à se rendre. Après qu'il soit sorti, ils l'ont menotté, lui ont bandé les yeux et l'ont mis dans une jeep sans l'informer des raisons de son arrestation.

Il a ensuite été emmené dans la colonie de Hamish, où il est resté pendant quatre heures avant d'être transféré dans l'enceinte russe de Jérusalem.


Dans son témoignage, Maloukh a affirmé : "Je suis resté 45 jours dans les cellules de Maskoubiyeh, en isolement malgré le fait que j'étais encore mineur à ce moment-là. Je n'avais pas encore 17 ans. Les sessions d'interrogatoire duraient quatre heures par jour et les premiers quinze jours je n'ai pas été autorisé à voir mon avocat."


Maloukh a ajouté que durant une des sessions d'interrogatoire, une jeune femme du nom de Nora était présente. "Elle était petite et ronde", a décrit Maloukh qui a dit qu'il était seul dans la salle avec elle.

"Elle m'a dit immédiatement que si j'avouais, elle coucherait avec moi et ferait tout ce que je lui demandais".

Il a ajouté que Nora s'asseyait sur ses genoux, se placait près de lui et ouvrait sa blouse. "Elle prenait mes mains et tentait de les mettre sur son corps. Parfois, elle touchait mon corps durant les interrogatoires", a-t-il dit, ajoutant que ces attouchements s'étaient produits plusieurs fois.

Le prisonnier a affirmé qu'il avait refusé de parler à Nora et de répondre à ses questions.

"Elle était debout devant moi et j'étais couché su la table d'interrogatoire. Ses jambes étaient entre les miennes et chaque fois que je restais silencieux ou que je ne répondais pas à ses questions, elle mettait son pied sur mes parties intimes".

Par rapport à ses conditions de vie, Maloukh a dit que les cellules n'avaient pas de fenêtres et que les murs étaient noirs et à moitié détruits. "C'était même difficile de s'y appuyer".

Il a raconté qu'il y avait un trou dans le mur qui servait de toilettes, et qui était insalubre.

Le matelas et les couvertures étaient extrêmement sales et l'air conditionné était toujours enclenché dans les cellules, même si on était en hiver.

Maloukh a enfin dit qu'à la fin de son interrogatoire, la personne qui en était responsable l'a forcé à signer une déclaration en hébreu.


Source : Palestine News Networks

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Bethléem

Même sujet

Torture

Même auteur

Najib Farraj

Même date

8 décembre 2005