Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3180 fois

Gaza -

Manifestation hostile à l'entrée du convoi d'Alliot-Marie à Gaza (vidéo)

Par

GAZA (Territoires palestiniens), 21 jan 2011 (AFP) - Des manifestants palestiniens ont jeté vendredi des chaussures et lancé des huées au passage du convoi de la ministre française des Affaires étrangères Michèle Alliot-Marie entrant à Gaza, a constaté un photographe de l'AFP.

Ils protestaient contre des propos attribués à tort par le service arabe de la radio israélienne à la ministre, mais tenus en sa présence jeudi par le père du soldat israélo-français enlevé Gilad Shalit, Noam Shalit. Ce dernier avait affirmé que "détenir un otage sans le laisser rencontrer des représentants de la Croix-Rouge, c'est un crime de guerre".



De source au sein de la délégation, on a confirmé que le convoi avait été brièvement ralenti, sans faire état de jets de projectiles.

Une trentaine de manifestants palestiniens brandissant des banderoles bloquaient le poste de sécurité du mouvement islamiste Hamas, qui contrôle la bande de Gaza.

"Il y a Gilad Shalit mais aussi 7.000 prisonniers palestiniens", pouvait-on lire sur l'une d'elles. Sur une vaste pancarte une photo de Mme Alliot-Marie était barrée d'un trait rouge avec l'inscription "get out of Gaza (Sors de Gaza".

Deux enfants, en pleurs et terrorisés, ont été allongés devant les roues des 4x4 des Nations unies transportant la délégation avant d'être récupérés par leur famille quelques minutes plus tard.

Par haut-parleur, un manifestant a imputé à Mme Alliot-Marie les propos de Noam Shalit, soulignant que Gilad Shalit était au moment de son enlèvement en juin 2006 un militaire israélien sous l'uniforme et pas un civil français.

Lors de sa rencontre avec Noam Shalit, Mme Alliot-Marie s'était engagée à intervenir auprès de l'Union européenne et "de faire passer le message pour que le prisonnier reçoive des visites de la Croix-Rouge".

prh-pho/sst/agr/tp
AFP 210837 JAN 11

La France appelle Israël à "mettre fin" au blocus de Gaza

GAZA (Territoires palestiniens), 21 jan 2011 (AFP)

La France appelle à "mettre un terme" au blocus de la bande de Gaza "au nom des valeurs de liberté et de dignité", a affirmé vendredi la chef de la diplomatie française lors de sa première visite dans ce territoire palestinien.

"Le blocus de Gaza engendre la pauvreté et nourrit la violence. Au nom des valeurs de liberté et de dignité que nous avons en partage, la France appelle Israël à y mettre un terme", a déclaré Mme Alliot-Marie lors d'un discours au Centre culturel français de Gaza.

"La France n'abandonnera pas Gaza, la France se mobilise pour la paix et le développement de la Palestine. La paix passe par la création de l'Etat palestinien dont Gaza est partie intégrante, comme la Cisjordanie ", a-t-elle ajouté.

"Des mesures d'allègement ont été prises. Elles sont positives mais il faut aller plus loin. Ce sont les importations de biens de construction et de matières premières, les exportations et le libre mouvement des personnes qui doivent désormais être possibles", a plaidé la ministre des Affaires étrangères.

prh-agr/sst/sw
AFP 211037 JAN 11



Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Résistances

Même auteur

AFP

Même date

21 janvier 2011