Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 4874 fois

Merci de votre soutien pour GAZA-STROPHE‏

Par

Bonjour,
Vous avez été plusieurs milliers à avoir manifesté votre soutien à la programmation sur France Ô du film documentaire GAZA-STROPHE, le jour d'après... réalisé par Samir Abdallah & Kheridine Mabrouk.
Vous avez pu voir par vous-même que le film a été diffusé ce mercredi 10 février à 20h35 comme prévu.

Plus de 3000 mails ont été envoyés pour soutenir le choix des responsables de la programmation de cette chaîne du service public et dénoncer les pressions exercées par divers groupes de soutien à Israël, dont l'ambassadeur de cet Etat.

Vos mails dont nous reproduisons çi-dessous quelques exemples, ont certainement confirmé les responsables de France Ô dans leur choix courageux de produire et diffuser ce film.

Vous avez été nombreux à demander qu'un vrai débat suive la diffusion du film. Nous sommes aussi demandeur qu'il ait lieu et vous proposons de poursuivre les initiatives pour qu'enfin un grand débat public en première partie de soirée ait lieu sur la Télévision Française.

Quant au film que vous venez de voir dans sa version TV (55mn), en attendant la version cinéma (100 mn) que nous espérons pouvoir montrer dans les salles prochainement, vous pouvez le montrer vous-mêmes à votre entourage ou en séance publique en vous procurant le DVD.

Nous espérons bien sûr que les autres chaînes de télévision auront le même courage que les responsables de France Ô pour diffuser GAZA-STROPHE en première partie de soirée.

Nous vous tiendrons informés des suites.

Samir Abdallah & Kheridine Mabrouk


Rediffusion :
jeudi 11 février à 15h15
et samedi 13 février à 16h


et présentation publique
• le jeudi 11 février 2010 a 20h A la CINEMATHEQUE DE LUXEMBOURG
10,rue Eugène Ruppert L.2453 Luxembourg
• le vendredi 12 février 2010 a 20h30 au CINEMA L'ETOILE DE LA COURNEUVE
1, Allée du Progrès La Courneuve 93120


Quelques mails de soutien envoyés à France Ô :

Bonjour,
A la veille de la diffusion du film documentaire Gaza-strophe sur France Ô le 10 février 2010 à 20h35, la direction de France Ô nous confirme le maintient du programme. Mais les pressions qui s'exercent en ce moment pour empêcher cette diffusion continuent et sont du plus haut niveau, politique et diplomatique.
Plusieurs associations et des personnes choquées par ces tentatives de faire déprogrammer le film, et par le ton insultant à l'adresse d'une chaîne de la télévision publique française réagissent et proposent de manifester en masse pour soutenir le choix de France Ô et que la programmation du film soit maintenue.
Nous relayons ici un appel de l'UJFP (Union Juive Française pour la Paix) qui propose à chacun décrire calmement mais fermement pour dire que vous voulez voir ce film programmé, et que le débat sur Gaza ait lieu et non la censure.
Ecrivez à :

sophie.levillain@francetv.fr
avec copie à contact@cinemeteque.com et diffusez largement autour de vous ce message.
GAZA-STROPHE, le jour d'après, un film de 55 mn réalisé par Samir Abdallah & Kheridine Mabrouk
www.gaza-strophe.com

Ci dessous, un article sur le site jforum.fr :
http://jforum.fr/spip.php?article1665

et quelques lettres de soutien envoyées à France Ô qui nous ont été envoyés par leurs auteurs :

Bonjour,
Nous sommes heureux et fiers que France ô soit la chaîne de télévision qui ait choisi de programmer le film Gazastrophe. Nous considérons en effet pour avoir vu ce film, qu'il constitue un témoignage remarquable réalisé dans l'immédiat après coup de l'opération "plomb durci" sur Gaza. Il est donc très important que les citoyens français ne soient pas maintenus dans l'ignorance, par l'absence d'image dûe à l'interdiction israélienne d'entrer dans la bande de Gaza, de ce que ses habitants ont à dire sur ce qu'ils ont subi et subissent aujourd'hui encore. Cette interdiction faite à la presse mondiale pendant l'opération israélienne contrevenait à toutes les régles de l'information en démocratie. Cette interdiction renforcée de nos jours contribue à resserrer l'étau qui enferme un million et demi de personnes depuis plus de trois ans.
En luttant contre la loi du silence que l'on cherche à imposer dans cette région du monde, France ô remplit honorablement son devoir
d'information. Qu'il en soit remercié. Nous lisons avec effroi sur certains sites communautaires des appels à la censure doublés d'insultes contre votre travail, et nous tenons à vous manifester fermement notre soutien pour une information libre et démocratique qui s'inscrit de plus dans le respect des votes largement majoritaires du rapport Goldstone sur cette opération, à la fois par la Conférence des droits humains des Nations Unies à Genève et par l'assemblée générale des Nations Unies. Ce rapport établit, sur la base de témoignages nombreux et divers, y compris d'organisations israéliennes des droits de l'homme, ce qu'a représenté cette opération en termes de violation des droits
humains et crimes de guerre. France ô en montrant ce film se situe donc du côté du droit international et du respect des droits humains. Faire que l'on voie et entende le témoignage unique que représente Gazastrophe, est un acte citoyen et moral. C'est le silence que ces sites cherchent à imposer sur Gaza qui serait meurtrier et hors la loi.
Michèle Sibony - André Rozevègue - coprésidents de l'Union Juive Française pour la Paix

Je vous écris en soutenant totalement votre programmation du film Gaza Strophe, une chaîne de france télévision se doit d'aller jusqu'au bout de son engagement vis à vis d'un peuple meurtri au plus profond de sa chair et enfermé dans une prison à ciel ouvert depuis plus de trois ans. J'ai essayé moi même de me rendre à Gaza en février et décembre dernier sans succès. Les témoignages que j'ai pu recueillir m'ont horrifiés et j'espère que ceux recueilli pas les réalisateurs arriveront enfin aux oreilles des téléspectateurs français grâce à vous.
Avec mon soutien plein et entier.
Jean-Yves Croizé
Professeur d'Université

J'ai appris que des menaces de censure pesaient sur la diffusion du film GazaStrophe sur France O le 10 février.
J'ai eu l'occasion de voir des fragments de ce film en juin 2009 à Mulhouse. Ce témoignage de la réalité de Gaza après l'offensive est émouvant et juste et nous renvoie à notre humanité profonde. Il ne comporte aucune scène de violence, on n'y voit aucun mort bien qu'il y en ai eu 1400 en 23 jours.
Il est important pour notre démocratie et nos libertés fondamentales que ce film soit diffusé à la date prévue, parce que nous, concitoyens, avons le droit de savoir, que nous avons le droit à la culture et que sa diversité en est la richesse.
J'espère pouvoir le voir sur votre réseau et mes amis avec moi.
Recevez, madame, mes sincères salutations.
Farida Trichine
Mulhouse

Cela ne fait pas longtemps que je connais la chaîne O mais quelques films diffusés sur la guerre d'Algérie m'y ont amenée et me l'ont fait apprécier. C'est ainsi que j'avais appris ensuite que le film "Gaza-strophe" devait y passer et que je m'en étais réjouie. Ce soir là, catastrophe à Haïti oblige, une catastrophe en a remplacé une autre et depuis je cherche quand va passer enfin "Gaza-strophe". Je sais maintenant que la diffusion de cet excellent documentaire est prévue pour le 10 février prochain mais j'apprends que des pressions seraient exercées pour qu'il n'en soit pas ainsi! Je souhaite vivement que la chaîne résiste à ces pressions et permette à son public de faire son propre jugement. Ce film va sans doute dans le même sens que le rapport Goldstone , ainsi qu'il est mentionné sur un site. Ce n'est certes pas pour le discréditer : faut-il rappeler que ce rapport a été fait par un juge sud africain, juif et sioniste, mandaté par le Conseil des Droits de l'Homme de de l'ONU et retenu par celui-ci ? Il serait certes trop facile de commettre des crimes en silence et en empêchant qu'ils soient portés sur la place publique. Nous ne sommes plus au temps où l'information ne circulait pas par censure et autocensure - Je remercie par avance la Chaîne O de la diffusion de ce film important.
Geneviève COUDRAIS

Halte à la censure de Gazastrophe
arlette charlot
chambéry

S'il vous plait, vous voulez bien transmettre nos remerciements
et nos félicitations pour le courage dont a fait preuve la chaîne France Ô en ne cédant pas aux pressions de ces lobbies qui
ne supportent pas la moindre critique, même la plus justifiée, de l'Etat d'Israël.
Le film Gaza-strophe doit être vu par le plus grand nombre, car il relate avec précision et avec des témoignages enregistrés sur
place ce qu'a subit le peuple de Gaza il y a un an lors du "Plomb Durci". Comme vous le savez, aucun journaliste n'avait le droit
d'entrer en Gaza et donc personne ne sait ce qui s'est passé.
De nier la réalité, d'ignorer la lente génocide du peuple palesti-nien, n'amène pas seulement à la disparition de ce peuple, mais
l'Etat d'Israël va droit dans le mur.
Merci d'avance.
Amicalement
Mette Dige-Hess
41800 Les Hayes

Je souhaite voir ce film: Gazastrophe pour avoir une opinion certes partisane mais qui me permettrais de voir la situation sous un éclairage nouveau, habitué aux lamentations sur les actes terroristes du Hamas.Qui plus est un débat doit suivre rééquilibrant si possible les déviations.
Michel Rossignon, Mons

Je me permets de vous apporter mon soutien pour que vous mainteniez la diffusion de "Gazastrophe" sur france ô le dix février
Personne ne doit avoir peur de la vérité; un débat sur Gaza est nécessaire et non la censure.
Je rends hommage aux journalistes qui ont le courage d'aborder de tels sujets
Merci, Nicole Barré, retraitée éducation nationale

Le documentaire gazastophe qui doit être diffuser le 10 février 2010 sur France o ne doit pas être censurer aux prétextes
fallacieux et incantatoire de provoquer une tension entre communautés, comme certains site se plaisent à le dire.
Il n'y a pas de communautarisme dans notre république, nous sommes assez éduqué et modéré pour porter un regard lucide sur un documentaire quel que soit l'endroit et le sujet qu'il traite.
Personne ne peut s'arroger le droit de décider ce qui est bon pour nous téléspectateur qui payons notre redevance pour avoir
une information qui donne à réfléchir ,sans concession ni acrimonie, c'est à ce prix là que nous acceptons de payer la redevance.
S'il existe des groupements communautaires ils n'ont pas à nous imposer leur lecture de l'actualité passé au tamis de leur opinion politique la France est divers, nous partageons une communauté de destin nous sommes là pour apprendre, pas pour prendre parti, les atermoiements de telle ou telle communauté auto proclamé ne pèse pas lourd face au devoir d'informer,on sait ou la censure commence on ne sait pas ou elle s'arrête.
En conclusion nous voulons voir ce documentaire et nous en avons le droit.
Luc LIBAM

Je fais appel à vous pour que le film "GAZASTROPHE" soit impérativement diffusé demain soir sur France O.
C'est une nécessité absolu pour que le téléspectateur soit informé de la vie quotidienne à Gaza et des atrocités qui s'y passent.
Je vous remercie d'intervenir pour la programmation du film soit maintenu malgré les pressions politiques qui ne servent d'ailleurs à rien, si ce n'est vouloir donner raison à des gens qui sont des bourreaux.
Je compte sur vous.
Cordialement.
Marie-Agnès SERRES-CANY

J’attends avec intérêt et impatience la sortie du film de Samir ABDALLAH « Gaza-strophe », tourné dans la Bande de Gaza dans les jours et les semaines qui ont suivis les bombardements sur Gaza.

Dès que le cessez-le-feu a été déclaré, Samir ABDALLAH, réalisateur, accompagné de Khéridine MABROUK a pu entrer dans la Bande de Gaza et recueillir les témoignages des habitants qui venaient de perdre des membres de leur famille et leurs maisons .

Je n’ai pu voir jusqu’à présent que des extraits en vidéo et souhaite accéder à l’intégralité de ce film programmé le 10 février sur votre chaîne France Ô.

Je demande que soit respecté le droit du citoyen de savoir et de voir ce documentaire réalisé sur un évènement tragique, évènement qui a été d’ailleurs par la suite qualifié de « crime de guerre » dans le Rapport GOLDSTONE.

Je vous remercie de respecter le droit à l’information de tous les citoyens suffisamment éduqués pour se forger leur propre opinion.

Veuillez croire, Madame, en mes sentiments les, humainement, meilleurs.
Geneviève MOULIN-JOURDAN

Bonjour,
En tant que citoyenne humaniste, professionnelle de la santé, mère, ex humanitaire, engagée dans la vie associative et ailleurs, je vous prie instamment de bien vouloir diffuser le film "Gazastrophe", comme cela a été prévu. Ce film donne, pour une rare fois la parole à un peuple enfermé et opprimé, privé de soins et de médicaments de base. En tant que démocratie, la France et ses médias doivent assistance à ce peuple qui se meurt sous nos yeux pourtant informés !
Merci de diffuser ce film, les pressions ne doivent pas vous impressionner, elles n'existent que pour mieux laisser mourir et écraser ce peuple qui a droit à la vie, à sa terre et à la liberté !
Merci pour eux
F. Charpentier

Alertée au sujet des pressions qui pourraient s'exercer sur France O pour tenter d'empêcher la diffusion du programme GAZA STROPHE prévue pour le 10 février, je tiens à vous faire part de mon ferme soutien à France O pour que cette diffusion soit maintenue au jour et à l'heure prévus.
Il en va du respect du ddroit à l'information ainsi que de l'indépendance et de la crédibilité du groupe France Télévision dans son ensemble et de France O en particulier.
Croyez à mes sentiments les meilleurs
Josette Lendi retraitée E.N.


Bonjour,
J’attends avec impatience la diffusion sur France O, du très bon reportage GAZA STROPHE, le 10 février 2010 à 20h35, suivi du débat sur Gaza.
Bien cordialement,
Gilles CARIOU

J'apprends que le film Gaza Strophe, de Samir Abdallah doit être diffusé sur France 0 le 10 février à 20h35.
J'apprends aussi que des pressions s'exercent pour obtenir que ce documentaire soit déprogrammé, au prétexte qu'il serait peu flatteur à l'égard de l'Etat d'Israël. Je souhaite protester énergiquement contre ces pressions.
Je suis de ceux qui se pensent suffisamment adulte pour pouvoir juger par eux-mêmes de la pertinence et de la valeur d'un document quel qu'il soit, quand on le soumet à notre jugement.
Par ailleurs le débat sur la répression féroce qu'ont subi les habitants de la bande de Gaza me préoccupe vivement. Il faut que le débat sur Gaza ait lieu, et que le jugement des citoyens se forme.
Le moyen le plus efficace de développer un antisémitisme , - antisémitisme que je réprouve viscéralement - serait de céder aux voix des sionistes.
Je souhaite donc non seulement que ce film soit diffusé sur France 0 selon la programmation prévue, mais encore qu'il soit diffusé aussi sur l'une des chaînes hertziennes, plus largement vue sur le territoire métropolitain que la chaîne de RFO.
Merci de vos efforts pour nous informer.
Raphaël Plante
21000 DIJON

Bonsoir,
Il paraît que des pressions s'exercent en ce moment pour empêcher la diffusion de "Gazastrophe" sur France ô le dix février. Si c'est vrai, c'est inquiétant !! La liberté d'expression serait-elle remise en cause dans notre pays ?
J'espère que vous ferez tout ce qui est en votre pouvoir pour que ce film puisse être programmé normalement , comme le serait tout autre
documentaire.
Cordialement,
Marie-France Lechevrel

Je voudrais apporter mon soutien à la diffusion du documentaire Gaza strophe programmé demain 10 février alors que le lobby pro sioniste fait pression pour qu'il soit retiré de votre programmation.

Je pense , comme je l'espère , la plupart des Français être suffisamment adulte , pour me faire mon opinion par moi-même

La non diffusion de ce document serait une atteinte grave à la liberté d'expression et donnerait des gages aux extrémistes de tout bord qui font tout pour envenimer la situation et empêcher toute tentative de paix.

Cordialement
Robert ANTONI

Ayant déja eu l'occasion de rencontrer Samir Abdallah je peux assurer du sérieux de sa démarche cinématographique et si son engagement auprés des Palestiniens est certain, il le fait dans une démarche qui n'a rien d'idéologique si ce n'est dans un esprit de justice et d'humanité.
Pouvoir visionner son film sur Gaza est donc dans une logique d'information et non de propagande même si la vérité est cruelle pour Israël. C'est de toutefaçon utile d'avoir un reportage tourné trés rapidement aprés "les événements" de janvier 2009 à Gaza.
En vous remerciant par avance de laisser diffuser le film Gazastrophe, je vous prie de croire,Madame en l'expression de mes salutations distinguées.
P.Maréchal.

Le film Gazastrophe de Samir Abdallah, doit être diffusé ce mercredi sur France O, il semble que des pressions tentent de discréditer ce reportage, tourné après l’attaque sanglante de l’armée Israëlienne sur Gaza fin 2009 / début 2010.

Le service public doit s’enorgueillir de diffuser ce témoignage d’une grande teneur émotionnelle et surtout d’une grande teneur historique à venir (voir le rapport Goldstone). Ce qui s’est passé durant 3 semaines , l’usage de bombes au phosphore, les 1400 morts pour la plupart civils et la vie des palestiniens dans une prison à ciel ouvert, doit être connu de tous, on ne doit pas pouvoir pas dire, je ne savais pas.
Nous vous demandons au nom du Droit et du droit de savoir de diffuser ce film.
Comptant sur votre détermination, veuillez accepter mes sincères salutations.
Bernard IVERNAY

Merci de diffuser un tel film. La désinformation sur ce sujet pénible a été si totale...
Bon courage pour tenir devant les pressions indignes de notre pays et de la liberté d'expression.
Amicalement,
J-Claude Bony

Je viens d'apprendre que le film documentaire "Gazastrophe" allait être diffusé sur France ô le 10 février, ce dont je me réjouis (cf. http://www.gaza-strophe.com/ ).
Malheureusement, j'apprends aussi que des pressions sont exercées sur votre groupe afin que cette diffusion n'ait pas lieu.
C'est pourquoi je me permets de vous écrire afin de vous encourager à maintenir la programmation de ce film, qui contribuera au débat démocratique sur la guerre de Gaza, un sujet d'actualité qui a vocation à être abordé (comme n'importe quel autre) par les chaînes de télévision du service public.
Je vous prie d'agréer, Madame, l'expression de mes sentiments les meilleurs.
Jean-Hugues Morneau
(téléspectateur)

je suis comme de nombreux telespectateurs, choquée que le documentaire "Gazastrophe" soit menacé de deprogrammation.Je suis formatrice et suis convaincue que si les media français relayaient plus justement les exactions commises sur les territoires Palestiniens,et également les pacifistes Israéliens alors que les autres media -net, cable etc-sont consultés a tout bout de champ,les jeunes auraient moins de méfiance vis a vis des medias officiels;Pour que vive l'information, diffusez Gazastrophe. Emmanuelle Mallet, formatrice dans le Val d'Oise et la Seine Saint Denis, Paris.

*Madame, Monsieur,
Il y a un an, Israël lançait son aviation et ses troupes sur GAZA au
cours de l'opération dénommée "/Plomb durci/".
En l'espace de deux semaines, on a pu comptabliser 1400 morts chez les Palestiniens, dont beaucoup de femmes et d'enfants.
Depuis, beaucoup d'autres Palestiniens sont morts des suites de leurs blessures.
Et Israël interdit toute reconstruction en imposant un blocus innommable !
C'est pourquoi France Ô doit absolument diffuser le film /Gazastrophe/ mercredi 10 février à 20 h 35.
Les citoyens français doivent connaître la vérité.
France Ô, en montrant ce film, se situe du côté du droit international
et du respect des droits humains.

Bien cordialement,
Daniel FORMENTIN

Bonjour,
Nous espérons vivement que la programmation de ce documentaire ne sera pas annulée sur la pression de divers groupes qui souhaiteraient occulter ce qui se passe à Gaza.
Précisons que nous compatissons pour tout ce qu'ont subi les juifs pendant la dernière guerre mondiale, voire au cours des siècles, mais que cela ne peut à notre à notre sens justifier les actions menées en Palestine.
Bravo à France Ô d'avoir le courage de diffuser cette émission.
Guy et Marie-Françoise de Grenoble.
Je viens de prendre connaissance des pressions inadmissibles sur la rédaction de France TV pour que le film Gaza-Strophe, qui doit être diffusé demain soir sur France O, soit déprogrammé. Quand on lit le rapport de la commission spéciale de l'ONU, présidée par le juge sud-africain Goldstone, quand on lit dans le journal Le Monde l'enquête sur les méthodes de Tsahal à Gaza, on est en droit d'avoir une information qui ne soit pas à sens unique.
Ceux qui veulent faire déprogrammer ce film n'ont qu'à produire un autre film, indépendant de l'armée israélienne, qui montre son comportement à Gaza et qu'ils essayent de montrer si les bombes au phosphore ne sont pas tombées sur les populations civiles.
Votre devoir, pour l'honneur de votre profession, est de ne pas céder à ceux qui veulent cacher la vérité sur ce qui s'est passé à Gaza ; et moi, citoyen de ce pays, j'ai le droit d'avoir une information qui ne cherche pas à tricher.
Avec tout mon respect
Pierre Thivend

Ce MESSAGE s' adresse à Toutes les CHAINES de TELEVISION y compris FRANCE ô :
Je vous supplie de diffuser le Documentaire " Gaza strophe " . Je vous jure que ce n' est PAS de la propagande .
C' est un Documentaire UTILE . La TELEVISION doit donner un DROIT d' expression aux habitants de " Gaza " .
C 'est une PREUVE d' HONNEUR pour la Télé que de Diffuser CE DOCUMENTAIRE ! ! ! Si quelqu' un fait pression
contre la diffusion : VOUS DEVEZ AU CONTRAIRE DIFFUSER : j' AIME une TELEVISION COURAGEUSE et qui défende les Droits de l' HOMME ! !
MERCI BEAUCOUP de DIFFUSER ! ! ! !
Mme SCHWEBEL et énormément d' Habitants de Franche- Comté

Bonjour,
Je me permets de m'adresser à vous à l'occasion de la diffusion du film Gaza-strophe de Samir Abdallah & Kheridine Mabrouk qui doit avoir lieu sur France Ô le 10 fevrier soit dans très peu de temps.
Je suis très heureuse que cette diffusion n'ait été que reportée suite aux tragiques événements survenus à Haiti, événements qui ont, en toute logique, occupés nos écrans ce soir là.
En effet, il aurait été triste qu'une tragédie en occulte une autre et je crois que, tout comme pour Haiti, ne pas oublier et continuer de parler de Gaza est très important.
Or, aujourd'hui, et même si l'offensive israélienne a eu lieu voila plus d'un an, des questions quant aux crimes de guerre et autres atrocités commises et relevées dans le rapport Goldstone notamment n'ont toujours pas été éclaircis.
D'autres éléments, comme le blocus qui continue de faire de Gaza une grande prison à ciel ouvert, prive (entre autres choses) la population palestinienne des biens de premières nécessités ou encore de la possibilité de reconstruire ses maisons, participent d'une réalité qui ne doit pas être tue.
Gaza-strophe rend compte de cette réalité, une réalité qui est le quotidien de plus d'un million de personnes.
Certes il s'agit d'une réalité contestée, démentie, minimisée ou pire volontairement ignorée mais quoiqu'il en soit, parce que ce film a le mérite d'apporter sa version et d'ouvrir le débat, j'espère (et je ne doute pas) que vous ne cederez pas aux multiples pressions qui pèsent sur sa programmation.
Emna
27 ans

Bonjour,
Je suis pour la diffusion de Gazastrophe sur France O demain et pour le débat.
Ce film est réalisé par un journaliste sérieux Samir Abdallah .
Résistez à la pression qui veut le censurer !
Merci
Catherine Guettard
Valence,infirmière, artisans du monde

Pour ma part, je serai devant mon poste de TV demain soir sur France Ô,
et j'entends pouvoir regarder l'émission programmée.
Pour une fois que le groupe France-Télévisions nous donne à voir ce qui se passe là-bas.
Que ceux qui sont génés par le rapport Goldstone, qui évoque clairement des crimes de guerre et peut-être des crimes contre l'humanité, acceptent plutôt le débat.
Jean-Paul FOURCROY
38220 N-D de Mésage

Favorable à l'émmission. Nous sommes assez adultes pour savoir si propagande il y a.
Bon courage.
Marc VIGNON

Bonjour;
Je veux voir ce film programmé, et que le débat sur Gaza ait lieu et non à la censure.
Avec mon soutien à france ô pour que l'émission ait lieu.
M. Baghou
- les cris aux abois et les accusations d'antisémitisme sont systématiques dès qu'un sujet touchant Israël est abordé
- les spectateurs sont assez clairvoyants pour se faire une opinion par eux-mêmes
- et que j'attends avec grand intérêt le documentaire et les débats programmés.
Jusqu'à preuve du contraire, c'est france-télévision qui doit faire (et elle le fait bien) ses choix : la censure n'a pas lieu d'être ici.
Cordialement
J.Durouvetard

Dans le but de faire avancer la paix au moyen orient et pour que les mamans israéliennes et palestiniennes ne pleurent plus ,il me semble utile de projeter le filme Gaza-strophe le jour d'après au plus tôt et à une grande heure d'écoute
Cordialement
JP Cesano, Digne

Bonjour,
Le film GAZASTROPHE programmé le 10 février m'intéresse au plus haut point, car il me semble de nature à apporter des éléments d'information intéressants sur la situation de ce pays.
J'ose espérer que les pressions exercées par certains n'empêcheront pas les journalistes de remplir leur mission d'information pour permettre un débat de qualité.
La déprogrammation serait un scandale.
Cordialement votre.
Norbert BOYON, Metz

Bonsoir,
Malgré les pression que vous devez recevoir, je souhaite par le biais de ce mail vous apporter mon soutien pour la diffusion de ce programme comme il était prévu, c'est une bouffé d'oxygène que de voir qu'il existe encore des journalistes digne de ce nom, qui ne se dégonfle pas devant la pression qui doit venir de tout cotés, un vent de liberté souffle dans ce climat nauséabond du journaleusme aligné...
cordialement, NARUTO

Toute personne agissant pour la vérité sur la situation du peuple palestinien est mise à l'index , désignée comme antisémite.
Depuis deux décennies cette ineptie se manifeste dans l'expression artistique française et ravage gravement les créateurs et la création.
Journalistes, écrivains, dramaturges, cinéastes, plasticiens, historiens et autres font les frais de cet autoritarisme des "philosophes nouveaux" .
Le film de K.Mabrouk et S.Abdallah n'est pas un brûlot antisémite mais bel et bien un reportage courageux réalisé au cour des violences.
Pour l'avoir vu, je témoigne ici, que c'est une investigation sérieuse qui mesure l'utilité du devoir d'information .
Face à l'intox ambiant ce documentaire porte sa part de vérité sur le drame et la résistance du peuple palestinien et doit être programmé et débattu à la télévision .
Hamma Méliani . Dramaturge

Ne pas diffuser ce documentaire serait une immense lâcheté.
Si rares sont en France les journalistes qui osent dénoncer les crimes commis par l'armée israélienne à Gaza. "Crimes de guerre" c'est ainsi que les qualifie le rapport Goldstone, validé par l'ONU. Ne tombez pas dans le piège qui veut que critiquer la politique d'Israël, ce serait de l'antisémitisme, alors que cette critique est portée également par des juifs de France, d'Israël et d'ailleurs. Ceux-là, ce sont les 'Justes' du 21e siècle.
Les Français ont besoin de voir et d'entendre l'autre version, eux qui sont abreuvés de slogans sur la 'seule démocratie du Proche Orient'.
Tenez bon, vous êtes au service de la vérité.
Salutations
Geneviève Mazouni

Bonjour,
Demain, ce film est programmé et je me réjouis de la diffusion de ce
film.pour faire connaître le sort injuste et inacceptable des Gazaouïs.
Aussi, je vous prie au nom de la Justice et de l'Humanité de ne pas
céder aux pressions que vous pourriez subir pour une déprogrammation. La liberté d'expression ne doit pas être un vain mot au pays soi-disant des droits de l'homme.
Avec mes remerciements
Michèle Albert-Alleau

Bonjour,
En tant que spectateur Fançais et non de la liberté d'informer je
souhaite le maintien la diffusion de Gazastrophe sur votre chaîne France ô le dix février 2010.
DJERBI Lassaad - Trélazé

Madame, Monsieur,
Nous sommes heureux et fiers que France ô soit la chaîne de télévision qui ait choisi de programmer le film Gazastrophe mercredi 10 février à 20 h 35
Nous considérons en effet pour avoir vu ce film, qu’il constitue un témoignage remarquable réalisé dans l’immédiat après coup de l’opération « plomb durci » sur Gaza. Il est donc très important que les citoyens français ne soient pas maintenus dans l’ignorance, par l’absence d’image due à l’interdiction israélienne d’entrer dans la bande de Gaza, de ce que ses habitants ont à dire sur ce qu’ils ont subi et subissent aujourd’hui encore . Cette interdiction faite à la presse mondiale pendant l’opération israélienne contrevenait à toutes les règles de l’information en démocratie. Cette interdiction renforcée de nos jours contribue à resserrer l’étau qui enferme un million et demi de personnes depuis plus de trois ans.En lut tant contre la loi du silence que l’on cherche à imposer dans cette région du monde, France ô remplit honorablement son devoir d’information. Qu’il en soit remercié.
Nous lisons avec effroi sur certains sites communautaires des appels à la censure doublés d’insultes contre votre travail, et nous tenons à vous manifester fermement notre soutien pour une information libre et démocratique qui s’inscrit de plus dans le respect des votes largement majoritaires du rapport Goldstone sur cette opération, à la fois par la Conférence des droits humains des Nations Unies à Genève et par l’assemblée générale des Nations Unies . Ce rapport établit, sur la base de témoignages nombreux et divers, y compris d’organisations israéliennes des droits de l’homme, ce qu’a représenté cette opération en termes de violation des droits humains et crimes de guerre.
France ô en montrant ce film se situe donc du côté du droit international et du respect des droits humains. Faire que l’on voie et entende le témoignage unique que représente Gazastrophe, est un acte citoyen et moral. C’est le silence que ces sites cherchent à imposer sur Gaza qui serait meurtrier et hors la loi. --
Amar CHIBANE
Ingénieur d’affaires internes
Département de la relation aux usagers, agents et maîtrise d’ouvrage
DSI - RECTORAT DE CRETEIL

Bonjour,
Je vous sollicite par la présente , comme des milliers de français autour de nous , pour programmer la diffusion du documentaire :Gazastrophe
En effet je m'inquiète des pressions faites par les plus hautes instances sur l'interdiction d'informer la population sur cet acte ignoble.
Que nous cache-t-on ? D'autant plus que cela ramène la suspicion et attise les haines.
Il ne s'agit pas de fustiger un peuple mais d'informer la population sur les agissements perpétrés par l'armée Israélienne et comprendre qui est réellement responsables de ces actions et qui doit être traduit en justice.
Pour votre information, je ne suis ni islamiste, ni extrémiste, ni arabe, ni antisémite....(ou toutes insultes permettant de diaboliser un individu)
Je suis un "humain" parmi tant d'autres en quête de vérités historiques et objectives.
En espérant que ce message accompagnera les nombreux autres, merci de croire à ma considération distinguée.
PEACE & TRUTH, FUNKY PEOPLE

Madame,
J'aprends, sans grosse surprise, que le lobby pro-israelien se déchaine de nouveau pour tenter d'empêcher la diffusion du film Gaza-Strophe , témoignage certainement gênant pour les responsables du massacre, venant après le rapport du Juge Goldstone qui qualifie de crimes de guerre l'agression israeienne.
J'espère que la chaine France O qui a programmé ce film ne se laissera pas intimider, quelque soit le niveau (politique ou diplomatique) de ce lobby.
Sincères salutations.
Georges CASTIEL
Maire Honoraire d'Ardin (79)

la liberté est indivisible. Nous voulons gaza à F Ô
Gilbert HANNA

Madame, Monsieur,
Nous avons eu connaissance de pressions de certains groupes pour que la programmation du film Gazastrophe soit annulée sur la chaîne France Ô.
Nous tenons fermement à ce que ce film soit maintenu sur votre chaîne pour que le débat ait lieu et non la censure inacceptable.
Sincères salutations.
Claudine Vegas, Joël Croissant (Toulouse)

Madame, Monsieur,
Nous apprenons avec consternation que votre chaine subit en ce moment de scandaleuses pressions en vue de vous faire déprogrammer le film « GazaStrophe ».
Nous tenons, par la présente, à la fois à vous exprimer notre solidarité à tenir tête face à ces pressions scandaleuses, mais également à vous exprimer, avec la plus grande fermeté, que nous ne saurions, nous, téléspectateurs de votre chaine, nous laisser déposséder du moyen d’information que constitue ce film. Céder à ces pressions serait faire offense aux nobles principes qui sous-tendent votre métier. Céder à ces pressions serait affirmer que la vérité compte moins que le pouvoir.
Nous vous renouvelons, Madame, Monsieur, notre entière et retentissante solidarité. Et nous tenons prêts, le cas échéant, à soulever toutes les autorités compétentes, dont le CSA, pour motif de désinformation exercée sous pression.
En vous renouvelant notre entière solidarité.
Et avec nos salutations.
Fort cordialement.
Ahmed ADJARI

Bonjour,
Je me permet de vous écrire pour vous demander de bien vouloir diffuser demain soir le reportage Gaza-Strophe.
En effet, nous sommes en démocratie, je me considère à juste titre (je l'espère) comme un citoyen capable de réfléchir par lui même.
Il me semble donc inquiétant pour notre démocratie de voir que ce genre de documentaire a déjà été déprogrammé à deux reprises, sans explication aucune.
Ceci dit, je sais de source directe (un ami est allé en Palestine) que
les palestiniens subissent l'humiliation et la terreur au quotidien.
Je suis également conscient que tant que la loi internationale ne sera pas appliquée dans ce Pays, les opérations violentes continueront de part et d'autre.
Vous remerciant de votre participation à la démocratie.
Cordialement
Christophe Bourgois

Madame, Monsieur,
Nous avons eu connaissance de pressions de certains groupes pour que la programmation du film Gazastrophe soit annulée sur la chaîne France Ô.
Nous tenons fermement à ce que ce film soit maintenu sur votre chaîne pour que le débat ait lieu et non la censure inacceptable.
Sincères salutations.
Claudine Vegas, Joël Croissant (Toulouse)

aujourd'hui et demain, il faut que cette " libre communication des
pensées et des opinions [qui] est un des droits les plus précieux de
l'homme" ne soit pas formelle mais bien réelle.
Certaine que vous pourrez effacer mes inquiétudes et que nous pourrons regarder librement ce documentaire, croyez, Madame, Monsieur, à ma volonté de défendre un Service Public audiovisuel libre et indépendant.
Madame Gabrelle
Professeur des Écoles Publiques

bonjour,
je tiens par le present mail a vous signaler mon impatience a voir le film GAZASTROPHE dont la diffusion est prevu demain soir 10/02 sur France O
il semble que certaines critiques viennent a vous. je pense que France O est dans son role de media de service public en diffusant ce documentaire.
cordialement, Gregory Poczernin

C'est avec un grand intérêt que j'avais appris par Télérama la diffusion du documentaire de Samir Abdallah - Gaza-Strophe le mercredi 10 février à 20 h 35. et je trouvais très intéressant de diffuser un film qui présente les évènements de Gaza en janvier 2009 à une heure de grande écoute sans la censure habituelle des grands médias quand à la présentation de ces évènements.
Mais il faut croire que cette présentation gêne certains lobbies car j'apprends que des pressions sont exercées au plus haut niveau pour annuler cette diffusion. Si tel devait être le cas je considérerais qu'il s'agit là d'une grave atteinte à la liberté de l'information.
Je vous apporte mon soutien pour que cette diffusion ait lieu et je vous encourage, dans l'intérêt de la paix dans cette région pour les palestiniens et pour les israéliens, à continuer à informer sur ce conflit le plus honnêtement possible.
Je vous remercie par avance et vous adresse mes cordiales salutations.
Bernard Gruffaz

Madame, Monsieur,
Nous apprenons avec consternation que votre chaine subit en ce moment de scandaleuses pressions en vue de vous faire déprogrammer le film « GazaStrophe ».
Nous tenons, par la présente, à la fois à vous exprimer notre solidarité à tenir tête face à ces pressions scandaleuses, mais également à vous exprimer, avec la plus grande fermeté, que nous ne saurions, nous, téléspectateurs de votre chaine, nous laisser déposséder du moyen d’information que constitue ce film. Céder à ces pressions serait faire offense aux nobles principes qui sous-tendent votre métier. Céder à ces pressions serait affirmer que la vérité compte moins que le pouvoir.
Nous vous renouvelons, Madame, Monsieur, notre entière et retentissante solidarité. Et nous tenons prêts, le cas échéant, à soulever toutes les autorités compétentes, dont le CSA, pour motif de désinformation exercée sous pression.
En vous renouvelant notre entière solidarité.
Et avec nos salutations.
Fort cordialement.
Mokhtar zagzoule
Professeur université Toulouse III

Il n'y a que la vérité qui blesse, et faut-il qu'elle fasse peur pour qu'une telle armée se lève pour interdire sa diffusion. J'ai vu "Gazastrophe" : c'est un documentaire formidable, tourné dans l'urgence, dès le lendemain du massacre de Gaza lorsque l'entrée du territoire sous embargo a été entrouverte à quelques médecins. Il faut absolment que le maximum de personnes puissent voir et entendre ces témoignages de quelques victimes survivantes, percevoir la douleur, et l'humour qui est la politesse du désespoir, et avoir un rapide aperçu du désastre des destructions.
Les Palestiniens n'ont pas les moyens de faire connaître leur vie, leur chagrin et leurs espoirs. Vous êtes un petit maillon d'une chaine solidaire. Tenez bon. Beaucoup de gens attendent de voir ce film demain et ne veulent pas croire que la censure aura le dernier mot. Courage et merci,
Jacqueline CHARRETIER

Je suis pour la liberté d'expression donc je souhaite que le film Gaza Strophe soit diffusé à nous de nous faire une idée et de juger par nous mêmes!
J Nivet

je vous remercie d'avoir programmé le film "Gaza-strophe, le jour d'après"un an après la catastrophe le blocus est complet et la reconstruction inexistente
je tiens à le voir et à ce qu'il soit projeté tel que programmé dans mon télérama à 20h30 mercredi 10 02 2010
en effet , ce film est un moyen de briser le silence qui est fait autour de la situation des Gazaouis , ce témoignage est précieux
merci encore
cordialement
une téléspectatrice qui aime que la télévision offre documentaires et réflexions sur le monde et notre société
joelle francjet

Il est très important qu'en France la censure et le "pret à penser" n'étouffent pas le travail journalistique. C'est pourquoi je vous prie instamment de diffuser le documentaire Gazastrophe comme il était prévu. Nous avons besoin du travail des journalistes pour que les cris des plus faibles puissent être entendus. Des militants des droits de l'Homme font un travail remarquable pour dénoncer les manquements à la dignité et la liberté de l'Homme dans de nombreux lieux de conflits sur la planète. Si ce documentaire n'était pas diffusé, cela reviendrait à dire que les politiciens et lobby de tout sorte auraient donc le pouvoir de classer les entraves à la dignité humaine en deux catégories, certaines inhumaines et d'autres comme justifiables sans qu'auncun débat ne puisse avoir lieu ? Diffusez s'il vous plait le travail de recherche et d'enquête qu'ont fait les journalistes. Nous avons besoin de savoir ce que les hommes, les femmes et les enfants de Palestine vivent, nous avons besoin de clés de compréhension. Merci de nous laisser "la liberté de penser".
Sincères salutations,
Bénédicte PERRET

Il me paraît évident que la diffusion de ce film doit avoir lieu malgré toutes les pressions.
Il devient habituel de protéger Israël, seul pays qui a le droit de ne respecter aucun règlement international, sans aucune condamantion, ni aucune sanction.
Cette injustice dont bénéficie Israêl qui viole nombre de résolutions de l'ONU, qui utilise des armes interdites, qui ne respecte pas le droit international en matière d'exportation de ces produits, qui colonise, qui impose à une population de vivre dans un ghetto, devient totalement insupportable.
Il ne faut pas ajouter à cela l'impossibilité de diffuser un film au prétexte qu'il ne va pas dans le sens de protéger ce pays de toute critique.
Si les défenseurs d'Israël ne veulent pas que ce pays soit critiqué, qu'ils agissent pour qu'Israël se mettent à l'abri de toute critique par ses actes.
Je soutiens la projection de ce film comme de tout autre témoignage.
Madeleine OULD AOUDIA

en accord avec les appels de l'UJFP et de l'AFPS, je vous fais part de mon souhait de voir maintenir les programmations du film Gazastrophe sur France O
Bien cordialement,
Yves Chilliard

Les pressions qui s'exercent en ce moment pour empêcher la diffusion de Gazastrophe sur France ô le dix février sont tout simplement inadmissibles dans le pays des droits de l'homme même s'elle sont du plus haut niveau, politique et diplomatique.
Je manifeste donc mon soutien à france ô pour que l'émission ait lieu.
Nous voulons voir ce film qui suit le parcours des "Combattants des Droits de l’homme" qui dénoncent Israël programmé, et nous souhaitons que le débat sur Gaza ait lieu et non la censure.Avec mon soutien total,
Dr. Chakib BOUALLOU

Je viens d'apprendre aux nouvelles de France-Culture que les ONG israéliennes ont des problèmes avec les autorités actuelles du pays,en particulier l'ONG "Brisons le silence" qui publie des témoignages de soldats ayant participé à la guerre contre Gaza et maintenant j'apprends que le film GazaStrophe qui est programmé sur France O demain à 20h35 risque de ne pas être diffusé.Le silence sur cette guerre va-t'il être imposé aussi en France?
J'espère que la télévision va nous prouver avec France O que le droit à l'information et la liberté d'expression y existent bien.
Martine Cornet

Bonjour,
J'espère que le film Gaza Strophe sera bien programmé mercredi 10 février comme prévu sur France O.
J'apprécie les films de Samir Abdallah et je crois que tout le monde a à gagner à une information vraie et à un débat aussi honnête que possible sur la douloureuse question palestinienne. Personne d'ailleurs n'a le monopole de la douleur mais il n'y aura pas de solution sans écouter l'autre et sans se replacer dans le cadre du droit.
Salutations
Françoise Darwiche

Bonjour,
J'ai reçu un e-mail demandant qu'on intervienne pour que le film "gazastrophe" ne soit pas diffusé demain sur france ô.
Il se trouve que j'ai vu ce film, je l'ai trouvé très intéressant et je suis heureuse qu'il soit programmé.
Je trouverais vraiment dommage de le censurer. il est certes dur mais je ne comprends pas comment on peut parler de comédiens, ni de propagande pour le hamas.
On y voit le pays, un an après la guerre, dans l'impossibilité de se reconstruire, malgré un incontestable courage, puisque aucun matériel ne peut entrer.
Il est grand temps que soit respectée la décision de l'ONU de mener de véritables enquêtes impartiales sur ce qui s'est passé. Effectivement le film nous conforte dans ce désir.
Merci de permettre que ce film soit maintenu, dans un souci de respect de la démocratie, et de la parole de tous.
Prendre en compte la souffrance de ce peuple n'a bien sûr rien à voir avec de l'antisémitisme, comme on l'entend trop souvent, et beaucoup d'israëliens et de juifs pour la paix pensent de même.
Cordialement, et merci de tenir bon !

Marie-Hélène de Lacroix
74210 faverges

Nous espérons que vous ne cèderez pas aux ignobles pressions qui visent à interdire la parution de "Gazastrophe" sur France O le 10 février.
Nous comptons sur vous pour que cette diffusion ait lieu comme prévu;
bien cordialement.
E & C BAUDRAN

Est-il exact que vous receviez des pressions pour ne pas diffuser cette semaine le film Gazastrophe sur France Ô ?
Soyez assurée de mon soutien et ne vous laissez pas impressionnée par les accusations d'antisémitisme qui sont le dernier recours des partisans d'un Etat israélien aux abois et qui cherche à dissimuler à la fois ses visées sur la Palestine et les moyens les plus abominables qu'il n'hésite pas à mettre en oeuvre pour y parvenir. L'agression de Gaza et ses conséquences en sont un des exemples les plus patents.
Diffuser ce film est donc à l'honneur du service public qui se doit de remplir sa mission d'information et de proposition de réflexion auprès des téléspectateurs français. Ne pas le faire serait signe de faiblesse et pourrait être interprêté comme une marque d'allégeance à des forces politiques à qui la vérité, dans toute sa brutalité, ne convient pas pour des raisons qu'on imagine aisément ...
Courage donc, Cordialement,
B. Rabaté - Association France Palestine Solidarité - Thionville.

Bonjour,
J'ai appris que la diffusion du film "Gaza'strophe" sur France ô était remise en question. Je n'en comprends pas la motivation.
Ce film est bien entendu un témoignage de Palestiniens, et donc forcément orienté, mais comme l'est de toutes façons tout film à travers le regard de son réalisateur. Si vous avez l'impression de prendre parti (ce qui cela dit serait légitime vu la situation objective de la Palestine), alors organisez une émission-débat afin que les deux parties puissent s'exprimer !
Je suis assez choquée de cette censure. Je n'avais pas cette image de France ô. J'espère sincèrement que ce ne sont que des rumeurs.
Ce film est un témoignage poignant dont vous auriez bien tort de vous passer et d'en priver les téléspectateurs (qui ne sont pas de bêtes moutons auxquels il faut trier la nourriture télévisuelle parce qu'il la "gobent" sans faire preuve d'aucun esprit critique...).
Merci de perpétrer l'idée première des médias censés valoriser la liberté d'expression de tous, et non faire taire ceux qui ont déjà du mal à être entendus.
Mme GERMAIN, Besançon (25000)

Ne cédez pas aux pressions pour retirer ce documentaire de votre programmation.
Ce serait dommage pour la "liberté d'expression" si chère à nos valeurs, et plus important encore pour le respect de la défense des droits humains.
Ce documentaire retrace le calvaire des palestiniens de Gaza pendant les semaines durant lesquelles ils ont subi le feu des bombes israéliennes (dont certaines au phosphore ce qui est totalement interdit par le droit international) sans aucune possibilité de fuir les bombardements car comme vous le savez Gaza est hermétiquement fermé par des murs et les habitants n'ont aucune possibilité de fuir ailleurs.
Le résultat c'est qu'il y a eu 1400 morts dont 400 enfants. C'est pour rendre hommage à leur mémoire que ce documentaire mérite d'être vu sur votre chaîne. Le film est plein d'émotion et on ne peut qu'admirer- quelques jours après la fin des bombardements - le courage de ses hommes et femmes, leur patience, leur résignation et surtout leur merveilleux sens de la poésie et de l'humour.
Tous ces palestiniens enfermés dans ce ghetto n'ont plus aucun espoir à part celui d'être écoutés et enfin considérés comme des êtres humains qui souffrent, rient, pleurent, rêvent comme nous tous et qu'eux aussi ont le droit de vivre.
Madame, merci pour eux si vous tenez bon et maintenez "Gaza Strophe" dans votre programmation de mercredi.
En espérant avoir trouvé les mots pour défendre la cause des palestiniens, et ceux de Gaza en particulier, totalement oubliée et occultée par les gouvernements et aussi pour signaler le travail exemplaire de Samir Abdallah & Kheridine Mabrouk dans ce documentaire, je vous prie de croire, Madame, à mes meilleures salutations.
Nahed PUST
Strasbourg - France

J'au cru comprendre que la diffusion du film "GAZASTROPHE" sur votre chaîne pourrait être compromise du fait de pressions diverses et inadmissibles à mes yeux. J'ose espérer que mes craintes ne sont pas fondées et que votre chaine saura garder sa liberté d'information et que vos télespectateurs, qui ont le droit à l'information, pouront par eux-même juger de l'intérêt et de la qualité de ce document d'information.
Dans l'attente de pouvoir voir "GAZASTROPHE", je vous prie de croire, Madame, Monsieur, à l'expression de mes sentiments les meilleurs.
Docteur François Abraham Nantes

L’extrême gravité de la situation des populations de Gaza et, plus généralement, de l’état du Proche-Orient, nécessite que le public puisse recevoir toutes les informations disponibles, d’où qu’elles viennent, et qu’il puisse prendre connaissance de tous les points de vue. C’est pourquoi je demande instamment que soit maintenus la projection du film Gazastrophe, annoncée pour ce mercredi 10 février, et le débat qui doit l’accompagner.
C’est avec cet espoir que je vous prie d’agréer l’expression de ma considération distinguée.
Dominique Buisset

Bonjour,
Suite à l'annonce de la diffusion du film Gazastrophe mercredi 10 février à 20 h 35, je tiens à vous demander de bien vouloir diffuser ce film, et de ne pas céder aux pressions d'annuler cette émission.

Nous vivions dans un pays démocratique, nous payons une rédevance, entre autre pour avoir une télévision publique diffusant d'une manièr équilibrée les différents points de vue sur plein de sujets. Il serait donc inconcevable qu'un film qui peut être considéré comme un peu critique par quelques uns, soit éliminé de la programmation car certains sujets ne seraient pas d'accord avec son émission. Céder à une telle pression reviendrait à priver tout esprit critique et réfléchi d'une télévision osant monter des points de vue différents.

De plus, réduire toute critique sur Israël à un simple anti-sémitisme, ce qu'on fait dans plein de messages concernant ce film et aussi concernant le rapport de Goldstone, démontre un raisonnement fallacieux et même dangereux.

Sincèrement,

Zeger Karssen
Publishing Director
Atlantis Press, Amsterdam-Paris

Je me permets de vous écrire concernant le documentaire "Gazastrophe" qui doit être diffusé demain sur France ô.
J'ai en effet appris que des appels à la censure ont été lancé sur des sites communautaires afin de faire pression et empêcher que "Gazastrophe" ne passe sur votre chaîne. Je vous écris donc afin de vous manifester mon soutien et en espérant que vous ne céderez pas à ces pressions.
Il a déjà été interdit à la presse internationale de prendre des images lors de l'attaque israëlienne "Plomb durci", j'espère vraiment que la censure n'aura pas une fois de plus raison de la liberté d'expression.
Très cordialement,
Mohamed Besseghir

Nous espérons , malgré les intimidations de groupes qui refusent les enquêtes suite au rapport Goldstone , et qui sans doute craignent que la vérité sur des actes condamnés ne fasse prendre conscience à ceux qui ne savent pas encore , nous espérons donc que le film programmé sur france ô le 10 février sera programmé .

Il n'est jamais trop tard pour espérer qu'un jour le droit international face à l'impunité dont jouit jusqu'à présent l'état d'Israél , soit appliqué .
Et si des reportages peuvent contribuer à y voir plus clair ,il n'y a aucune raison qu'une censure s'interpose .
Cordialement
Bernadette Gramling

Madame ou Monsieur,
Je suis stupéfait que des pressions sont excercées auprès de France O, pour empêcher la diffusion de "GAZA STROPHE".
C'est une atteinte à la liberté d'expression ! dans l'espace audio visuel ! c'est du communautarisme, qui s'excerce. Pourquoi cacher la vérité sur ce qui s'est passé au Moyen Orient.... Le public français est à même de juger une émission.
Donc il me semble important que ce film puissse être diffusé cette émission programmée ! (bien sûr nous entrons dans ce ce cercle vicieux, où nous sommes amenés à faire pression auprès de vous pour contrer cette action opposée...)
Veillez agréer, Madame ou Monsieur, mes saluations respectueuses.
Gérard CHAILLET

Je viens d'apprendre qu'il y avait un risque de déprogrammation du film "Gazastrophe" le 10 février 2010 sur France Ô.
Si c'est le cas, en ma qualité de citoyen français, majeur et vacciné, disposant de mon droit de vote, j'estime que c'est indigne des règles les plus élémentaires de fonctionnement de notre République.
Je pense être assez grand pour voir ce film et en juger la crédibilité puis d'en penser ce que j'ai envie d'en penser. Je ne laisserai à personne le soin de penser à ma place et, encore moins, de décider à ma place de ce que je peux voir ou non. Nous ne sommes plus sous l'ancien régime et des centaines de milliers de Français ont donné leur vie pour ça.
En conséquence, je vous serais reconnaissant de faire tout ce qui est en votre pouvoir pour que ce film soit diffusé au nom de la liberté de l'information, une des garanties fondamentales de notre République.
Bien à vous.
Yves LUBRANIECKI VILLERS LES NANCY

Je tiens à vous dire que je compte sur la diffusion du film
"Gazastrophe" que vous avez programmé ce 10 février à 20h35.
je ne comprendrais pas que des pressions, quelles qu'elles soient,
viennent contrecarrer votre liberté de programmation.
La justice et la paix, sans violence, passe par la connaissance des faits par le plus grand nombre.
Je vous assure de tout mon soutien
Armand Darmet

Bonjour,

Metteur en scène de théâtre, je demande à ce que le film “Gaza-Strophe” programmé demain soir sur “France Ô” ne subisse pas le même sort qu’il y a quelques semaines sur une autre chaîne et que nous puissions le visionner sans aucune censure. (NDLR : c'était sur la même chaîne : France Ô)

Ayant déjà eu l'occasion de le voir dans son intégralité, je vous certifie que contrairement aux affirmations avancées par ses détracteurs, les personnes interrogées dans ce film ne sont absolument pas des comédiens.

Je vous assure de mon soutien pour cette diffusion.
Cordialement,
R. Valbon

J'encourage France ô à faire preuve de courage et de déontologie pour faire échec à ces honteuses pressions qui s'exercent sur elle pour empêcher la diffusion du film Gazastrophe.
Je suis pour le respect du droit international par tous les pays y compris Israël. Et je n'oublie pas que l'invasion de Gaza par le Tsahal s'est soldée, entre autres, par la mort pour ne pas dire l'assassinat de plus de 400 enfants palmestiniens et plusieurs d'autres enfants blessés à vie et orphelins. Enfants morts, blessés et orphelins du fait criminels des adultes d'abord et ce d'abord s'appelle Tsahal,Tsipi livni, Barak... A ce sujet il y a le rapport Goldstone effectué sous l'égide des Nations Unis et que encore une fois Israêl se comporte comme un état voyau faisant fi du droit et des résolustions internationales.
En tant que citoyen français, je m'oppose fermement aux honteuses pressions politiques et diplomatiques qui s'exercent sur France ô pour que censure advienne.
Je souhaite le maintien de l'émission : la diffusion du film programmé Gazastrophe et le débat sur Gaza.
Courage! Madame
ahmed Faouzi. Strasbourg

Bonjour je viens de recevoir un message de l'AFPS m'informant que des pressions s'exercaient sur votre chaine pour qu'elle ne diffuse pas le programme Gaza -strophe prévu demain à 20h30 . Je trouve ces pressions totalement inadmissibles ,injurieuses pour France Télévisions et pour la liberté d'expression ,meme si elle dérange un certain nombre attachés à l'omerta concernant leur pays Israël .
Voulant croire que vous passerez outre ces pressions d'un lobby communautariste ,Je vous prie de croire en mes meilleurs sentiments
Jean-Louis RIGAL à Bordeaux

La diffusion de Gazastrophe sur France ô le dix février serait en danger d'être censurée ?
Merci de nous rassurer.
Nous sommes de ceux, nombreux, qui attendent de France TV la diffusion de ce documentaire important pour le débat en Proche-Orient.
Monsieur François Roy, Angers

Bonjour,
la diffusion du documentaire "Gazastrophe" sur France O est un élément important du débat public sur la réalité du siège de Gaza et de l'impunité d'Israël suite à l'attaque massive de l'an dernier, dont le rapport Goldstone approuvé par l'ONU a clairement exposé la dimension criminelle.
Je vous prie instamment de ne pas céder aux menaces et chantages et de maintenir votre programmation de Gazastrophe.
Florent Schaeffer,
Paris

Je regarde souvent vos programmes tv avec beaucoup d'attention et de plaisir. J'ai appris que vous avez programmé le film Gaza Strophe sur votre chaîne. Sachant que ce film inspiré du Rapport de mission de l'ONU, dirigé par Goldston subit des attaques haineuses au point de mobiliser ceux qui n'apprécient pas la liberté des chaînes publiques pour déprogrammer ce genre de film. J'espère que vous ne céderez pas à de telles pressions et projeter le film Gaza Strophe tant attendu.
Saad SAID

Bonjour,
Je me réjouissais d'avoir la possibilité de voir le film:
"Gazastrophe" sur France "ô" le 10 février 2010, ceci d'autant
plus que l'an passé, pendant l'opération "Plomp durci" aucun
journaliste,à ma connaisance n'avait été autorisé à séjourner
dans la zone de combat.
Que des militants des droits de l'homme aient pris le risque de
filmer et d'apporter leur soutien à la population civile de Gaza
bombardée, est tout à leur honneur.
Comment ne pas regretter qu'ils aient été si peu soutenus eux
et cette populaton de Gaza qui, encore aujourd'hui continue de
survivre dans des conditons désastreuses, à l'intérieur du blocus.
Nous téléspectateurs qui finançons par la redevance, une TV publique où "on a tous les choix", ne comprendrions pas que nous soyions privés de cette programmation.
Merci de la maintenir telle que prévue !
Bien sincèrement,
Michèle Trat (04300-Dauphin)

NON A LA CENSURE
Merci de diffuser, comme prévu, le fim Gazastrophe, sur France O, le 10 février 2010 à 20h35, suivi d'un débat.
Merci de défendre la liberté d'information.
Merci de ne pas céder aux intimidations et aux insultes des
inconditionnels du colonialisme et de l'apartheid israéliens.
Jean-Dominique ROBIN
Louannec, Bretagne

j'aimerais qu' au nom de la Liberté d'expression et d'information le
film " Gaza-strophe" puisse passer le 10 02 2010 comme prévu sur France
O...salutation B.M.
Bernard MUET

J'ai lu un certain nombre de commentaires de lobbies pro isralélien, relatifs au documentaire gazastrophe qu'il a été prévu de diffuser le 10 février.
Ces lobbies sectaires assimilent cette productiona un film du Hamas comme le rapport Goldstone de l'ONU..c'est dire la partialité de ces ultra défenseurs de l'Etat d'Israél.
Il convient de dire la vérité sur ces évènements ; -parler de milleirs de roquettes tombées sur Israël ,c'est du délire ! il suffit de citer les chiffres, ils parlent d'eux mêmes, le nombre de civils tués à Gaza et le nombre d'israéliens...Je déplore tout autant les actes de terrorisme aveugle, mais il convient aussi de dénoncer le terrorisme d'Etat ..
Sincères salutations
Allain Graux

Bonjour,
Avertie la semaine dernière de votre programmation de demain soir "Gaza strophe" avec débat, j'ai exprès libéré ma soirée, voulant absolument voir ce documentaire et écouter le débat qui suivra. Je remercie votre chaine de nous proposer des sujets essentiels qui ont le courage d'affronter des problèmes d'actualité qui nous concernent tous. Connaître la vie à Gaza et entendre les Palestiniens de là-bas en parler me parait une démarche fondamentale.. Je sais que la situation au Proche Orient est un des facteurs les plus importants de déstabilisation mondiale et ne pas écouter ceux qui peuvent nous informer des réalités de terrain est une profonde erreur.
Merci pour ce que vous faites,
Marie Jo Parbot

Bonjour,
En tant que citoyen français militant pour une paix fondée sur le
respect du droit international, j'exhorte France Ô à programmer le 10 février l'émission "Gazastrophe" qui peut éclairer les téléspectateurs sur la situation réelle à Gaza et se dangers.
Elisabeth Philippe - 43 rue de la carrière - 35000 Rennes.

Ce mail pour demander que l'on ne déroge pas au droit de diffuser le film GAZA STROPHE sur France Ô, et demander également à ce que le débat ait lieu, en toute LIBERTE et EGALITE comme notre bonne vieille DEMOCRATIE doit nous en garantir le droit.
Israël se dit un pays "démocratique"... Qu'il le prouve! Donc, pourquoi jouer les CENSEURS???
Cette CENSURE là est ignoble, comme toutes les autres, et plus encore si nous la faison notre.
Isabelle CONGE

Le film Gaza-strophe a déjà été programmé.
Il n'a pas été diffusé, j'ai cru à ce moment que c'était à cause d'une
actualité grave, il me semble qu'il s'agissait de la catastrophe d'Haïti.
J'entends dire aujourd'hui qu'il pourrait ne pas être diffusé le 10 février.
J'espère pour la crédibilité de la chaine que c'est une fausse rumeur.
Bernard Desbois Le Mans

j'apprends avec stupeur que vous êtes l'objet de pressions pour que vous annuliez la programation du film Gazastrophe.
Qu'il me soit permis de vous dire que les gens qui agissent ainsi ne sont en aucune façon représentatifs des juifs de France, que nous sommes non moins nombreux à condamner la politique criminelle israélienne , qu'il n'est nullement antisémite que de faire connaître ce film.
La liberté d'expression est là gravement menacée, nos libertés, tout court, le sont également.
Aussi, chère Madame, je vous demande de maintenir la programation de cette soirée, nous sommes tous concernés.
Avec mes sincères salutations.
Georges Gumpel,
fils de Déporté Mort pour la France,
Partie Civile au procés de K. Barbie,
membre de l' UJFP - Union Juive Française pour la Paix

Je tiens à vous remercier et remercier vos collaborateurs pour la non-censure de la diffusion du film sur l'actualité de Gaza qui paraitra le 10/02/2010.
En effet, étant dans un pays Libre comme la France, j'ai souvent deploré le manque d'informations sur l'actualité mondiale, notemment celle du Moyen-Orient.
France O etant une chaine de difusions d'informations, je suis trés satisfaite qu'une légère breche aie réussi à etre ouverte, ne serait-ce que pour montrer qu'ils existent "encore" ces Paletiniens, et surtout leurs conditions de vie.
Ils n'existeront peut-etre plus un jour (certainement) mais disparaitront encore plus vite si des personnes comme vous ne leur permettent pas d'Exister aux yeux du monde entier , meme un peu...
Etant une fidele telespectatrice de vos documentaires, je vous respecte encore plus pour cette initiative délicate.
Merci d'en Parler
Hinda HADDACHE

Bonjour
aussitôt que j'ai reçu l'annonce que le film Gaza-strophe sera diffusé à France Ô , j'ai fait suivre à des amis.
je souhaite évidemment que la diffusion de ce documentaire important soit maintenue malgré les pressions qui se font sentir.
il est urgent que les média remplissent leur devoir d'informer le
public de différents points de vue et de diffuser les filmes faits par les documentaristes qui s'engagent eux dans ce devoir. en vous remerciant par avance.cordialement,
michelle gales

Ce message pour vous demander de maintenir la diffusion de Gazastrophe sur France 4 le dix février.
Je vous de

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même sujet

Actions

Même date

11 février 2010