Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2174 fois

USA -


Obama-Netanyahu: médias et politiciens israéliens soulignent les divergences

Par

Les médias israéliens ont unanimement souligné, ce mardi, les divergences apparues la veille durant la rencontre à Washington du président américain Barack Obama avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

"Ils sont d'accord pour ne pas être d'accord", a titré en Une le Yédiot Aharonot, principal quotidien populaire à gros tirage d'"Israël".

"Après trois heures d'entretiens, Netanyahu et Obama ne sont pratiquement d'accord sur rien", ajoute le journal en soulignant cependant que "le Premier ministre considère comme un succès la promesse du président de faire le point sur son dialogue avec l'Iran à la fin de l'année".

"Désaccord", titre pour sa part en première page Maariv, son principal concurrent.

Le journal Haaretz, retient pour sa part ce titre en Une: "Stopper la colonisation" dans les territoires occupés en allusion à une exigence de M. Obama.

"Le président américain a fait montre d'une amitié réservée, qui a dissimulé les profondes divergences entre les positions respectives des deux dirigeants", écrit un de ses éditorialistes.

Même ton pour le Jerusalem Post, quotidien anglophone, qui souligne le caractère "inégal" de la rencontre de Netanyahu qui s'est battu "pour amenuiser des divergences inconciliables".

Du coté des politiciens israéliens, les premières réactions étaient également critiques envers Netanyahu.

Zeev Boïm, député du parti d'opposition Kadima (centriste), a reproché à Netanyahu d'avoir "échoué dans sa mission en manquant l'occasion de créer des liens de confiance avec le président américain".

La députée travailliste Youli Tamir a également tiré à boulets rouges contre Netanyahu, estimant qu'"en ignorant la solution de +deux Etats pour deux peuples+ considérée par les Américains comme clef du conflit avec les Palestiniens, il compromet les intérêts fondamentaux d'Israël".

Pour sa part, le député Arié Eldad, du parti Union nationale (extrême-droite) a déclaré qu'il y a de vraies raisons de s'inquiéter car les Américains s'écartent de leur engagement traditionnel à assurer la sécurité d'Israël".

"Obama n'a pas fixé de limite au dialogue qu'il veut nouer avec l'Iran. Il est prêt à se résigner à un Iran nucléaire, et Israël n'aurait alors pas d'autre option que de détruire seul les installations nucléaires de l'Iran, quel qu'en soit le prix", a-t-il ajouté.

La télévision publique israélienne a également fait le constat des sévères divergences apparues durant le point de presse des deux dirigeants.

Elle a souligné qu'Obama a pressé à deux reprises Netanyahu de progresser "sérieusement" sur le volet palestinien.

Contrairement à Netanyahu, le président américain estime que le règlement du conflit israélo-palestinien prime sur celui du dossier iranien, puisqu'il entend poursuivre son dialogue avec Téhéran jusqu'à la fin de l'année, selon la télévision.

La radio publique israélienne a également titré dans ses bulletins d'informations sur "les divergences manifestes" apparues entre les deux dirigeants.

Source : Al Manar

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

USA

Même sujet

Même auteur

Al Manar

Même date

19 mai 2009