Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2099 fois

Israël -

Près de 8.000 Falashmoras éthiopiens en Palestine occupée d'ici fin 2014

Par

Le gouvernement israélien a décidé dimanche que quelques 8.000 Falashmoras éthiopiens pourront immigrer en Palestine occupée durant les quatre prochaines années.

"Il y a environ 8.000 femmes, hommes et enfants vivant dans des conditions humanitaires des plus graves. Nous avons le devoir moral en tant que Juifs, et peuple d'Israël, de trouver une solution", a affirmé aux journalistes le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu à l'ouverture du conseil des ministres hebdomadaire.

Il a précisé que selon un plan quelque 600 Falashmoras seront amenés dans les prochains mois, et que le rythme des arrivées sera ensuite fixé à 200 par mois durant les trois prochaines années.

Le plan prévoit la fermeture des camps où cette population est regroupée. A l'issue de ce processus aucun autre membre de cette communauté ne sera autorisé à immigrer, sauf dans des cas d'exception humanitaire.

Les Falashmoras sont une communauté de juifs d'Ethiopie convertis de force au christianisme au XIXe siècle, et dont les ultimes membres considérés comme des ayant-droits à l'immigration sont regroupés dans des camps de transit en Ethiopie.

Tant que tels, ils ne bénéficient pas de la Loi du retour qui permet à tout juif de la diaspora d'immigrer en Palestine occupée et d'en devenir ipso facto citoyen, mais doivent se convertir au judaïsme pour être alors considérés comme naturalisés.

Tous ont dû prouver leur filiation du côté maternel à des ancêtres juifs, leur volonté de se convertir au judaïsme et leurs liens avec des parents juifs en Israël.

Actuellement, plus de 120.000 juifs éthiopiens vivent en Palestine occupée, dont 80.000 nés en Afrique, qui ont dû affronter d'énormes différences culturelles et des discriminations au sein de la société israélienne. (1)


(1) Il nous a été dit qu'ils n'ont, entre autres, pas le droit de participer aux campagnes de don de sang... mais l'information reste à vérifier. (note ISM)

Source : Al Manar

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Israël

Même sujet

Sionisme

Même auteur

Al Manar

Même date

15 novembre 2010