Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1518 fois

Jérusalem -

Une extension de la colonisation à Jérusalem-est approuvée

Par

Une commission israélienne de planification urbaine a approuvé la construction de 920 logements dans un quartier de colonisation à Jérusalem-est annexée, a déclaré mercredi la mairie.

"La commission urbaine a approuvé l'édification de 920 unités de logement à Har Homa", selon un communiqué.

La construction de ces unités de logements fait partie d'un projet de 40.000 logements au cours des dix prochaines années à Jérusalem, pour certains dans des quartiers de colonisation de Jérusalem-est annexée, selon la municipalité.

Ce projet a été approuvé en juin par la commission de planification urbaine de Jérusalem qui relève du ministère de l'Intérieur, après l'avoir été par la municipalité.

La construction des 920 logements interviendra dans un secteur nouveau du quartier de colonisation de Har Homa, sur la colline de Jabel Abou Ghneim, entre Bethléem (sud de la Cisjordanie ) et le village de Sour Baher.

Har Homa fait partie des quartiers de colonisation dits du "grand Jérusalem" compris dans les limites de la municipalité de Jérusalem considérée par tous les gouvernements israéliens depuis 1967 comme la capitale "indivisible" d'Israël.

Les limites municipales de la ville ont été considérablement étendues vers l'est après la guerre de juin 1967, pour englober la partie arabe de la ville sainte et des secteurs avoisinants, tous situés en Cisjordanie . Ces annexions n'ont jamais été reconnues par la communauté internationale et provoquent des critiques, y compris émanant de l'administration américaine.

La mise en chantier de Har Homa, en mars 1997, avait suscité la colère des Palestiniens et conduit à un blocage durable du processus de paix. Après l'achèvement des travaux d'infrastructure en décembre 1997, Israël avait suspendu le chantier durant deux années.

Har Homa doit comprendre à terme 6.500 logements, selon le projet israélien. Plus de 10.000 personnes y habitent d'ores et déjà.

La "feuille de route", un plan international de paix lancé en 2003 et à nouveau accepté par Israël et les Palestiniens lors de la réunion internationale du 27 novembre à Annapolis (Etats-Unis) sur le Proche-Orient, prévoit la fin des violences et le gel de la colonisation juive dans les territoires palestiniens et à Jérusalem-est.

Plus de 200.000 Israéliens se sont installés dans une douzaine de quartiers de colonisation construits à Jérusalem-est depuis 1967, date de l'annexion.

Les Palestiniens, qui veulent faire du secteur oriental de Jérusalem la capitale de leur futur Etat, estiment que la colonisation israélienne est le principal obstacle sur la voie de la paix.

La secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice en visite dans la région avait critiqué le mois dernier la poursuite de la colonisation au moment où les négociations israélo-palestiniennes piétinent.

rb-pa/jlb

AFP 091343 JUL 08

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Jérusalem

Même sujet

Colonies

Même auteur

AFP

Même date

9 juillet 2008