Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2034 fois

Israël -

« Je suis désolé, mais nous avons fait exploser votre ordinateur » – Bienvenue en Israël

Par

J’étais assise sur le pont qui surplombe la Mer Rouge. Les officiers de la sécurité israélienne (dont la plupart semblait avoir 18 ans) venaient de m’interroger et de me fouiller pendant deux heures. Ils avaient passé à un appareil de sécurité toutes mes chaussettes et foulards, éventré mon savon et m’avaient fait me déshabiller. Ils m’avaient posé des tonnes de questions – Où allez-vous ? Qui connaissez-vous ? Avez-vous un petit ami ? Est-il arabe, égyptien, palestinien ? Pourquoi vivez-vous en Egypte ? Pourquoi pas en Israël ? Que savez-vous du « conflit » ici ? Qu’en pensez-vous ? Ils mont posé des colles sur le judaïsme, dont je ne connais rien.

Puis ils m’ont demandé d’attendre. Comme ils m’avaient demandé les numéros de téléphone de mes amis et de ma famille, j’ai supposé qu’ils les appelaient pour vérifier mes réponses à leurs questions, ou pour confirmer que j’avais vraiment de la famille à Tel Aviv. Une annonce a recouvert la musique de fond, interrompant ma pause au soleil. D’abord en hébreu, puis en arabe et en fin en anglais. « Ne vous inquiétez pas des bruits de tirs, la sécurité israélienne doit faire exploser un bagage suspect. »

Je suis rentrée pour vérifier mon sac. Je l’avais laissé à l’endroit où ils m’avaient interrogé. Il était toujours là et je suis donc repartie dehors.

Un moment après, un homme m’a rejoint dehors et s’est présenté comme le responsable de la douane. Et ensuite, « Je suis désolé mais nous avons dû faire exploser votre ordinateur. »

Quoi ????? Toutes les notes sur les affaires de mes clients et des témoignages, des écrits, des photos, de la musique et des applications. Des années de travail… NON !!!! Quoi ??? Mais vous êtes dingues ??? C’EST TOUT MON TRAVAIL !?!?

Après que j’ai hurlé, pleuré et téléphoné frénétiquement (ne vous inquiétez pas de mes appels à répétition ce matin), il m’a emmenée dehors pour me montrer l’épave. Il s’est avéré qu’ils ne l’avaient pas complètement fait exploser, mais qu’ils l’avaient plutôt transpercé de trois balles. Nous avons réussi à extraire le disque dur, qui ne semblait pas avoir été touché, Dieu merci…

La sécurité ne m’a pas demandé mon mot de passe. Est-ce que c’est à cause des lettres arabes collées sur le clavier ? Ou autre chose, pendant la séance de questions, qui a tout déclenché ?

Au début de la fouille, un officier s’est mis à cliquer sur les photos, dans mon appareil de photos. Elle s’est arrêtée sur celle d’un graffiti où le mot « Fuck » est tagué à côté d’une étoile de David. « Pourquoi avez-vous cette photo ? » m’a-t-elle demandé sur un ton plutôt agressif. « Parce qu’elle m’a troublée, » ai-je répondu. Elle n’a pas insisté mais a continué à cliquer… regardant certainement les photos d’une exposition sur l’attaque d’Israël contre Gaza en janvier dernier.

Bien qu’habituellement j’efface toutes mes photos lorsque je les télécharge, j’avais malheureusement cliqué sur « sauvegarder » au lieu d’ « effacer » lorsque j’avais chargé cette série, et je n’avais pas pris la peine de le faire manuellement sur mon appareil de photos. Whoops…..

Parmi les autres articles suspects : un manuel d’Arabe, quelques pages de mon journal sur un Palestinien (oui, ils ont même parcouru mon journal), des timbres de Syrie, du Qatar et des Emirats Arabes Unis, le guide « Palestiniens en Palestine », et un schéma dessiné par un ami avec la rue principale de Jérusalem, la gare centrale des autobus et l’hôtel où j’allais. « Qui allez-vous rencontrer là-bas ? » m’avaient-ils demandé.

De toute façon, je suis à Jérusalem. Ils n’ont pas détruit des années de travail puisque mon disque dur fonctionne… Soupir… Insh’allah demain je serai moins en colère…


Pas de greffon vidéo disponible...

Source : PNN

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Israël

Même sujet

Même date

16 décembre 2009