Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2075 fois

Hébron -

“L’accueil des colons : une bouteille à la figure”, titre le Maariv

Par

Article Maariv, traduit de l'original en hébreu par Rann Bar-on

Tove Liljeholm, jeune suédoise de 19 ans, a été attaquée à Hébron par des colons qui lui ont lancé une bouteille alors qu’elle s’occupait des enfants palestiniens.
"Après, ils ont ri".

“L’accueil des colons : une bouteille à la figure”, titre le Maariv


Photo ISM : Tove à terre, juste après son agression

“J’ai ressenti un coup puissant à la tête, je suis tombée par terre et je me suis rendue compte que j’avais la tête couverte de sang ", dit Tove Liljeholm, Suédoise de 19 ans qui milite avec l’International Solidarity Movement (ISM), et qui a été blessée il y a deux jours par une bouteille lancée sur elle par des colons dans le quartier Tel Rumeida, à Hébron.

Selon ses dires, les colons criaient contre elle et ses amis : « Nous avons tué Jésus, nous vous tuerons vous aussi » et ils ont applaudi après qu’elle ait été blessée.

Liljeholm et quatre de ses amis, tous militants internationaux de solidarité, étaient arrivés deux jours auparavant au checkpoint d’entrée de Tel Rumeida, à Hébron, pour raccompagner les enfants palestiniens chez eux.

Lorsqu’ils sont passés du côté palestinien au côté israélien, ils ont rencontré un groupe de colons qui les ont « accueillis » par des cris, des jurons et des crachats. Entre autres choses, les colons criaient : "Nous avons tué Jésus, nous vous tuerons vous aussi !"

Liljeholm dit qu’à un certain moment, les colons sont passés de la violence verbale à la violence physique. « L’un d’entre eux nous a donné des coups de pied et soudain, j’ai ressenti un coup puissant à la tête », dit-elle. « Je suis tombée par terre et je me suis rendue compte que j’avais la tête couverte de sang. Ce n’est que plus tard qu’on m’a appris que j’avais été frappée par une bouteille. »

Selon elle, après le coup à la tête, les colons se sont mis à rire, à taper dans leurs mains et à pousser des cris de joie. L’un des colons, médecin, a même refusé de l’aider. Elle a été enfin évacuée vers l’hôpital Ein Karem de Jérusalem, où un médecin a diagnostiqué une fracture de la pommette et une autre près de l’œil.

« J’espère revenir bientôt à Hébron »

Les militants internationaux ont dit après l’incident que pendant celui-ci, les policiers et les soldats n’ont rien fait pour stopper les colons, et que ce n’est qu’après que Liljeholm soit tombée par terre qu’ils ont fait cesser les attaquants. Selon les militants, ils n’ont arrêté aucun des colons pour les interroger et, de plus, ils ont menacé les internationaux de les arrêter s’ils ne quittaient pas immédiatement la zone.

En dépit de cette expérience difficile, Liljeholm a promis de continuer à travailler avec l’ISM, ou dans d’autres structures d’aide au peuple palestinien. « Bien sûr, j’ai peur des colons, et je suis en colère, mais je pense que ceux qui vivent dans des conditions terribles ont besoin d’être aidés, surtout après avoir vu combien les colons peuvent être violents », a-t-elle dit. « J’espère revenir à Hébron, mais je ne pense pas que cela arrivera bientôt ».

La police de Judée et Samarie a répondu qu’elle rejetait les accusations que les groupes de gauche portaient contre elle concernant le traitement de l’attaque de Liljeholm. Elle a déclaré que pendant le dernier sabbath, un contingent important de policiers était présent à Hébron, qu’ils ont patrouillé les zones de friction et empêché des conflits entre les Palestiniens et les colons. La police a demandé aux militants de gauche de ne pas rester dans la zone, de manière à éviter les accrochages.

Après avoir reçu une plainte au sujet de l’agression, les policiers ont dit que leurs enquêteurs avaient recueilli des témoignages sur place et que les forces de police recherchaient des suspects. De même, ils ont arrêté des suspects, mais qu’au cours de l’enquête, ceux-ci n’ont pas été identifiés par les témoins et n’avaient rien à voir avec l’événement.

En même temps, le témoignage d’un touriste a été recueilli. Les policiers ont déclaré que lorsqu’elle irait mieux, Liljeholm veuille bien prendre contact avec la police d’Hébron, qui lui montrera des photos des suspects, de manière à ce qu’ils soient identifiés et jugés.

« Mettre fin aux conduites barbares »

Suite à l’agression sur Liljeholm, le député du Balad (un des partis arabes à la Knesset), Azmi Bishara, a écrit une lettre à Amir Peretz, Ministre de la Défense, lui demandant de mettre un terme au comportement des colons. « Je veux souligner que ce n’est pas la première fois qu’un tel événement se produit », a écrit Bishara à Peretz.

“Le comportement agressif des colons contre les habitants et les bénévoles étrangers se produit avec une fréquence intolérable, sans aucun application des lois ou autre forme de punition. Le fait est que l’attitude des colons fait penser à celle des hors-la-loi du Far-West ", a ajouté Bishara.

Le député du Balad a aussi appelé le Ministre à intervenir immédiatement et à mettre un terme « au comportement barbare et inacceptable des colons, à appliquer la loi et à garantir la sécurité des habitants palestiniens, d’enquêter sur cet incident et de traîner les responsables en justice. »

Source : ISM

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Hébron

Même sujet

Attaques de colons

Même auteur

ISM

Même date

21 novembre 2006