Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1219 fois

France -

Déclaration contre l’islamophobie et la loi sur le séparatisme
FUIQP, 21 mars 2021
Place de la République, Paris

Par

Nous voulons commencer par rappeler que le 21 mars est la Journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale de l’ONU.
Cette date du 21 mars est donc un symbole de la lutte contre le racisme.
Elle fait référence au 21 mars 1960, date à laquelle la police blanche sud-africaine du régime raciste de l’Apartheid ouvrit le feu sur les manifestants noirs à Sharpeville. Le massacre fit 69 morts et plus de 150 blessés.

Déclaration contre l’islamophobie et la loi sur le séparatisme
FUIQP, 21 mars 2021 
Place de la République, Paris

Depuis ce tragique massacre, la date du 21 mars est une date symbolique pour tous ceux et toutes celles qui luttent contre le racisme partout dans le monde.

Et si nous sommes ici réunis en ce 21 mars 2021, c’est encore une fois pour lutter contre le racisme qui aujourd’hui comme hier opprime, humilie et tue.

Il y en a marre de l’Apartheid !
Il y en a marre du racisme !


Nous sommes ici pour dénoncer la politique raciste en général et islamophobe en particulier de l’État français. Car, n’en déplaise à tou-te-s les racistes, l’islamophobie est bien un racisme qui s’exerce contre les musulmanes et les musulmans, ou les personnes supposées telles.

Aujourd’hui ce racisme islamophobe s’exprime sous couvert de lutte contre le « séparatisme ». Mais derrière ces mots, il n’y a rien de nouveau sous le soleil de l’Hexagone ; rien de nouveau. Ce n’est que de vieux poncifs éculés d’une France menacée par des hordes de barbares mahométans.

Ce racisme islamophobe n’est donc pas nouveau. Il s’inscrit dans la continuité de la colonisation et du Code de l’Indigénat qui faisait des musulman-e-s algérien-ne-s un corps d’exception, des « sujets français » privés de liberté et de droits politiques.

L’exception fut également appliquée à l’islam durant la période coloniale puisque la loi de 1905 sur la séparation des cultes et de l’État ne fut pas appliquée au seul culte musulman en Algérie.

Les politiques islamophobes mises en œuvre actuellement par l’État français s’inscrivent donc dans la continuité de cette histoire coloniale qui a construit les musulman-e-s et l’islam comme un corps d’exception.

Il y en a marre du colonialisme !
Il y en a marre de l’islamophobie !


La loi sur le séparatisme s’inscrit également dans la continuité de la loi islamophobe du 15 mars 2004 sur l’interdiction du hijab à l’école.

La loi du 15 mars 2004 a constitué un précédent. La France a voté une loi spécifique contre une minorité, les musulman-e-s. La République a ainsi ouvert une boîte de pandore qu’il s’avérera bien difficile de refermer.

Avec le vote de cette loi, il est devenu possible et acceptable de voter des lois spécifiques contre une minorité qui pourra être légalement soumise à une législation d’exception.

La loi sur le séparatisme est une nouvelle étape dans la constitution de cette législation d’exception.

Mais de nouvelles lois et dispositions islamophobes seront certainement adoptées à l’avenir. Est-ce qu’un nouveau Code de l’Indigénat va s’appliquer à la minorité musulmane ? C’est la question qu’il faut se poser.

Photo
Manifestants à Sharpeville, 21 mars 1960

Il y en a marre des lois racistes !
Il y en a marre de l’islamophobie !


Cette loi contre le « séparatisme » va avoir des conséquences concrètes et immédiates sur la vie de nombre de musulmanes et de musulmans vivant en France.

L’accès au marché du travail va encore être restreint aux femmes portant le hijab qui en sont déjà largement exclues.

Les mariages des personnes de confession musulmane vont être épiés de près par l’administration française puisque l’article 17 de la loi vise à contraindre les officiers d’état civil à saisir la justice en cas de doute sur le consentement des futurs mariés.

La loi remet également en cause la liberté d’association en facilitant leur dissolution. La loi contraindra les associations qui demandent une subvention à s’engager, par un « contrat d’engagement républicain », à respecter les valeurs de la République.

La loi remet également en cause la liberté de culte des musulmans en instaurant un nouveau régime de fermeture administrative temporaire d’un lieu de culte en raison des « théories » qui y seraient diffusées sans préciser quelles « théories » sont visées.

Il y en a marre des lois racistes !
Il y en a marre de la hagra !


Au-delà de ces différents changements et restrictions qu’elle prévoit, ce qu’il faut souligner c’est l’esprit général de cette loi contre le « séparatisme » qui crée une suspicion permanente et généralisée vis-à-vis des musulman-e-s et du culte musulman.

Aujourd’hui, face aux violences islamophobes, nous restons largement paralysés par la peur d’un pouvoir de plus en plus menaçant et répressif.

Nous devons apprendre à compter sur nos propres forces pour vaincre la peur et résister aux politiques racistes mises en œuvre par le gouvernement.

Comme hier, le 21 mars 1960, les Noirs sud-africains qui sont descendus dans les rues et ont lutté contre le régime raciste de l’Apartheid, nous devons vaincre la peur.

Nous devons nous mobiliser contre le racisme en général et contre l’islamophobie en particulier sinon nous serons écrasés par un régime d’exception permanent.

Alors, « l’heure de nous-mêmes a sonné », pour reprendre la célèbre expression d’Aimé Césaire.

Stop au colonialisme !
Stop au racisme !
Stop à l’islamophobie !

Qui sème la hagra récolte l’intifada !




Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

France

Même sujet

Racisme

Même auteur

FUIQP

Même date

23 mars 2021