Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 4156 fois

Salfit -

Démolitions : Israël vole toujours plus de terre à Beit Ula et à Kufr ad-Dik

Par

Le mardi 4 octobre vers 11h du matin, l'armée israélienne a lancé une opération de démolition de maisons, d'enclos pour animaux, de puits et de centaines d'arbres dans les villages de Beit Ula et Kufr ad-Diq, au centre-ouest de la Cisjordanie occupée.
Yousef Muhammed Turshan est assis parmi les gravats de ce qui était sa maison, celle de sa femme et de leurs cinq enfants.

Démolitions : Israël vole toujours plus de terre à Beit Ula et à Kufr ad-Dik

"C'est notre seule maison, je ne sais pas où nous allons dormir cette nuit. Ils ont détruit l'enclos de mes moutons, qui ont disparu. C'est l'avenir de mes enfants qu'ils détruisent."

La famille Tursham a perdu la tente dans laquelle elle vivait ainsi que deux pièces en brique, un enclos pour les bêtes et une citerne à eau. Leur terre fait partie des trois qui ont été défoncées à Beit Ula. Au total, l'armée israélienne a détruit 1 tente résidentiele, 4 pièces en brique, 4 abris pour animaux, 4 puits, 2 systèmes d'irrigation, 150 oliviers et 400 autres arbres fruitiers et des vignes.

A Kufr ad-Diq, à l'ouest de Salfit, au moins deux abris pour les animaux et un puits ont également été détruits.

Un fermier de Beit Ula nous a montré la terre ravagée qui, il y a à peine quelques heures, était couverte de centaines d'oliviers et d'arbres fruitiers.

"Cela fait des années que je m'occupais de cette terre qu'ils viennent de détruire, tous les jours j'allais voir chaque arbre. Nous payons 40 shekels le m3 d'eau aux compagnies israéliennes simplement pour l'arrosage. Toutes les nuits, j'allais avec une torche vérifier que le système d'irrigation fonctionne correctement ; maintenant tout est détruit, et tout mon travail est réduit à néant."

Après que les bulldozers aient déraciné les 150 oliviers, les soldats les ont emmenés pour qu'aucun ne puisse être sauvé.

Les fermiers nous ont dit qu'ils avaient réussi à sauver de la démolition une maison en s'asseyant devant et en refusant de bouger. Mais la maison est toujours sous le coup d'un ordre de démolition, et ils savent que l'armée reviendra la détruire.

Tous les fermiers nous ont dit qu'ils avaient les papiers officiels prouvant qu'ils étaient propriétaires de la terre ; les parcelles détruites sont à au moins 1 km du mur israélien d'apartheid et il n'y a aucune colonie à proximité.

L'un des fermiers nous a expliqués que les démolitions n'avaient rien à voir avec des questions de sécurité car des pins, situés beaucoup plus près du mur, n'ont pas été coupés. Il est convaincu que le but de l'occupation est de pousser les fermiers à quitter la terre de manière à pouvoir la déclarer propriété de l'Etat après 3 années sans culture.

11 autres ordres de démolition sont en cours autour de Beit Ula, ce qui signifie que de nombreuses familles vivent dans la peur de perdre leurs maisons et leurs cultures à tout moment.

Voir les photos des démolitions.

Source : Palsolidarity

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Salfit

Même sujet

Démolitions de maisons

Même auteur

ISM

Même date

8 octobre 2011