Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1452 fois

Jérusalem -

Dernier vendredi du Ramadan : les forces d’occupation israéliennes attaquent les Palestiniens à Jérusalem-Est et dans la mosquée Al Aqsa, au moins 200 blessés

Par

08.05.2021 - Dans la journée d’hier 7 mai, des dizaines de milliers de fidèles palestiniens se sont pressés à Jérusalem-Est pour participer aux veillées nocturnes organisées depuis 3 semaines pour protester contre l’expulsion des familles palestiniennes menacées d'expulsion de leurs maisons dans le quartier de Sheikh Jarrah et pour prier à la mosquée pour le dernier vendredi du Ramadan.
Les soldats de l’armée d’occupation ont attaqué les Palestiniens manifestant à Sheikh Jarrah et les fidèles en prière à l’intérieur de la mosquée à coup de balles caoutchouc-acier et de grenades, faisant des dizaines de blessés dans des attaques d’une sauvagerie inouïe contre une population sans armes.

Dernier vendredi du Ramadan : les forces d’occupation israéliennes attaquent les Palestiniens à Jérusalem-Est et dans la mosquée Al Aqsa, au moins 200 blessés

A al-Aqsa, les forces d'occupation ont fermé la salle de prière avec des chaînes, après l'avoir envahie et avoir tiré des bombes lacrymogènes sur les fidèles.

Photo

Des témoins oculaires ont déclaré que les forces d'occupation ont refusé de laisser sortir les blessés, y compris les enfants et les personnes âgées, créant une situation de panique parmi les fidèles piégés à l’intérieur de la mosquée.

Plus de 200 policiers de l’occupation avaient pris d'assaut la salle d'appel à la prière d’Al-Aqsa et avaient coupé les fils des haut-parleurs pour empêcher les communications avec les fidèles à l’extérieur de la mosquée.

Photo

Les témoins ont rapporté qu’ensuite, les forces d'occupation ont tiré des balles caoutchouc-acier, des grenades assourdissantes et des gaz lacrymogènes dans la salle de prière Al-Qibli pour forcer les citoyens à la quitter, et l'ont évacuée au milieu des violentes confrontations qui se déroulaient sur place et qui ont blessé plus de 200 civils.

Dans ce contexte, les mosquées de Jérusalem ont lancé un appel à tous ceux qui pouvaient se rendre à la mosquée Al-Aqsa pour participer à l'évacuation des blessés après que les forces d'occupation aient empêché le personnel médical et les ambulances d'atteindre les blessés.

Photo

En effet, le Croissant-Rouge a indiqué que les forces israéliennes ont empêché ses équipes de franchir le poste de contrôle militaire de Qalandya pour hospitaliser les blessés qui ne pouvaient pas être traités dans les hôpitaux de Jérusalem Est ou sur place, dans l’infirmerie installée à la hâte sur l’esplanade des mosquées.

Les médecins du Croissant-Rouge ont également précisé que la plupart des blessures ont été infligées au visage et aux yeux par des balles caoutchouc-acier et que plusieurs enfants ont été blessés.

Voir les vidéos sur la page Twitter de Quds News Network

Comment tout a commencé

L’occupation prend l’esplanade des mosquées d’assaut

Face à l’occupation depuis l’intérieur de la Mosquée





Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Jérusalem

Même auteur

ISM-France et Agences

Même date

8 mai 2021