Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1806 fois

Hébron -

Des colons organisent une émeute le jour de Sabbath à Hebron

Par

Le 26 novembre en Cisjordanie, un grand nombre de colons israéliens armés qui étaient venus à Hebron pour la commémoration de la paracha Hayé Sarah, ont cassé des biens palestiniens et ont agressé des Palestiniens.
Environ 160 colons ont créé une émeute dans le secteur 'H2' d'Hébron, désigné ainsi par l'Accord de Paix d'Oslo II et le Protocole d'Hébron.

'H2' est le secteur d'Hébron sous contrêle civil israélien par opposition au secteur 'H1' plus largement peuplé qui est sous contrêle civil de l'Autorité Palestinienne.

Un grand nombre de familles palestiniennes restent toujours dans le secteur ‘H2’ contrêlé par les Israéliens (et occupé par les colons) et sont sujets aux intimidations quotidiennes des colons locaux et aux restrictions des soldats israéliens.

Des observateurs internationaux des droits de l'homme (HRO) habitent à Tel Rumeida (H2) et escortent chaque jour des enfants palestiniens qui vont à l'école et accompagnent les adultes qui vont faire leurs courses.

Vers midi, de nombreux colons ont commencé à errer dans les rues du secteur H2. C'était en majorité des jeunes adolescents. Au début, ils hurlaient des obscénités et crachaient sur les Palestiniens qui passaient.

Vers 2h30 de l'après-midi, une grosse bagarre a éclaté entre la foule rassemblée en haut de la rue Tel Rumeida et des enfants de plusieurs familles palestiniennes qui se tenaient à l'extérieur de leur maison.
Un jeune palestinien a eu une clavicule cassée et un autre a été durement frappé.

Les soldats israéliens sont rapidement arrivés pour maintenir les colons à l'écart des Palestiniens, toutefois ils ont été considérablement dépassés par le nombre de colons et ils ont été incapables de traverser la foule ou d'empêcher le jet de pierres.

Quand les Palestiniens se sont réfugiés dans leurs maisons, l'attention s'est tournée vers la maison voisine des observateurs des Droits de l'Homme et pendant plus de deux heures, 5 d'entre eux et un journaliste photographe allemand sont restés enfermés à l'intérieur tandis que les pierres déferlaient sur leur appartement ainsi que des cris d'obscénités et des menaces de mort.

Trois autres HRO, ignorant que leur maison était assiégée, ont tenté d'escorter un étudiant palestinien à travers la foule de colons et ils ont été tabassés jusqu'à ce que les soldats israéliens les évacuent.

Un grand nombre de colons arboraient armes automatiques. Les membres de la milice des colons étaient tout particulièrement agressifs envers les HRO occidentaux en les poussant de l'épaule et en les faisant trébucher pour les provoquer. Les HRO ont rapporté 12 incidents séparés d'agression physique dont des empoignages, des poussées, des coups d'épaules, des croche-pieds et des coups sur une personne à terre.


Dans la soirée, la foule de colons s'est déplacée dans la rue Tel Rumeida, entrant dans des propriétés palestiniennes, empêchant les Palestiniens de rentrer chez eux, en brisant des fenêtres et en cognant sur des portes.

Les militaires israéliens ont fermé pendant plus de deux heures un checkpoint qui permet aux Palestiniens de H2 d'accéder à H1 pendant que les colons défilaient et les Palestiniens qui venaient du Sud ont également empêchés de rentrer chez eux dans H2.

Un soldat israélien a empêché l'entrée dans le secteur H2 de journalistes de télévision qui voulaient filmer l'émeute et les colons qui entouraient le soldat. Les colons sont restés dans la rue jusqu'au coucher du soleil quand le jeûne du Sabbath s'est terminé.

Bien que la police israélienne ait été appelée à plus de 5 occasions séparées pendant la journée, sa présence dans la rue était minimale et de courte durée quand elle elle est venur. Un seul colon a été vu être détenu.

Un nombre restreint de soldats israéliens a été maintenu sur les lieux pour retenir les colons. Néanmoins, beaucoup de fenêtres, de portes et de chauffe-eau sur les toits ont été cassés et des Palestiniens ont été lapidés, frappés et intimidés par les colons.

En dépit des réclamations répétées, les forces de l'ordre et les soldats étaient trop peu en nombre, permettant ainsi aux colons armés de sévir et d'errer librement dans les rues d''H2' et de continuer le processus d'intimidation contre les habitants palestiniens, un processus qui a pour objectif final de les expulser de leurs maisons.

Rue Shuhaddah, à cêté de Tel Rumeida, seules 11 familles sur les 52 sont encore là. Une famille de plus essaye actuellement de partir.

En dépit des récents retraits de Gaza fortement médiatisés, les colons continuent d'utiliser la violence et l'intimidation pour s'étendre et se renforcer comme avant.


Source : www.palsolidarity.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Hébron

Même sujet

Colonies

Même auteur

ISM

Même date

29 novembre 2005