Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2572 fois

Hébron -

Des soldats terrorisent sept familles dans une attaque cauchemardesque contre un immeuble

Par

> cptheb@palnet.com

Le 10 juillet 2008 à 1h30 du matin, des soldats israéliens se sont approchés d’un immeuble de sept étages dans le quartier Hawuz à Hébron où habitent les familles Amro, Abu Khalaf, Husseini et Butran. A l’aide d’un haut-parleur, les soldats ont demandé aux hommes dont ils citaient les noms de sortir.
Le propriétaire du bâtiment, Samir Mohammad Amro, a reconnu le commandant qui lui a dit : "Nous sommes à la recherche d’armes et nous allons retourner ce bâtiment."

Pas de greffon vidéo disponible...

Ci-dessus, vidéo des conséquences de l'invasion et des interviews des membres des familles (en anglais)

Les soldats ont ensuite jeté cinq bombes assourdissantes dans le bâtiment, provoquant la panique générale parmi les sept familles dont vingt-six enfants et ils ont saccagé les appartements, en disant qu'ils étaient à la recherche d'armes. Ils ont renversé les canapés et les chaises et ouvert les coussins avec des couteaux (mais pas de façon à ce que les entailles puissent révéler des armes cachées.)

Après avoir arraché des murs des appartements les cadres de versets du Coran, les soldats ont marché dessus et cassé le verre. Les soldats avaient également des chiens et une machine pour creuser dans les égouts.

Les soldats ont obligé tous les hommes à sortir du bâtiment et ils ont exigé qu'ils se déshabillent pour ne garder que leurs sous-vêtements, en refusant aux membres des familles de donner aux hommes des couvertures pour qu’ils se couvrent.

Un homme vivant dans l’immeuble a dit aux CPTers que le soldat pointant son fusil sur lui s’endormait et il avait peur que le soldat appuie sur la gâchette de façon accidentelle.

Les soldats ont frappé un homme, Ashraf Abu-Khalef, qui souffrait déjà de problèmes au cou – jusqu’à ce qu’il tombe inconscient.

Quand ils en sont repartis à 4h30 du matin, ils ont emmené Abou Khalef en garde à vue sur une civière. Les soldats ont également volé à la famille des euros, des shekels et des dinars jordaniens d'un montant total d’environ 1000 $, ainsi que la plupart des téléphones portables et ordinateurs des familles.

Un membre de la famille vivant en Allemagne était en visite avec ses enfants. La mère a dit aux CPTers : Tarek Abuata, Kathleen Kern et au visiteur John Mark Stratford, que ses filles de quinze et seize ans avaient déclaré : "Nous n’avions vu cela qu'au cinéma" Un garçon a même fait dans son pantalon à plusieurs reprises tellement il a eu peur.

Bien que presque personne n’ait dormi cette nuit-là, les familles ont servi le café, le thé et les jus de fruits aux CPTers, à Stratford et à une Italienne qui étaient venus documenter l'invasion. Les familles ont toutes déclaré qu’elles étaient encore sous le choc et que c'était la raison pour laquelle elles se comportaient calmement et sortaient des blagues.

Au cours de la discussion, les palestiniens se sont demandés où ils pouvaient aller dans le monde sans vivre de telles horreurs comme des invasions nocturnes à leur domicile.

"Trouvez un pays où nous pouvons vivre et nous irons», dit un homme, mais il a ajouté: «Si nous allons sur la lune, les soldats israéliens nous suivront avec leurs fusils."


Voir les photos du saccage de l'immeuble

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Hébron

Même sujet

Incursions

Même auteur

CPT

Même date

15 juillet 2008