Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2287 fois

Beit Ommar -

En une nuit, les moyens d’existence d’un Palestinien détruits par les colons israéliens

Par

Le 22 juin, aux premières heures, les colons de la colonie Bat ‘Ain ont mis le feu et ont coupé plus de 125 pieds de vigne et d’arbres appartenant à Hamad Soleiby.

Pas de greffon vidéo disponible...

En une nuit, les moyens d’existence d’un Palestinien détruits par les colons israéliens


Pied de vigne scié par les vandales sionistes qui exècrent la terre avec la même force que les Palestiniens l'aiment et la respectent (Photo PSP)

Les soldats israéliens ont dit qu’ils avaient vu un feu dans les champs pendant la nuit et qu’ils y étaient allés pour l’éteindre, bien qu’ils n’aient rien fait pour collecter les preuves : des bidons d’essences et des allumettes étaient toujours là le matin suivant, lorsque les activistes de PSP ont accompagné la famille du fermier pour constater les dommages.

Une semaine auparavant, les militants israéliens de la solidarité avaient filmé les colons de Bat ‘Ain qui leur disaient : “Vous devriez revenir voir la semaine prochaine”, et qu’ils mettraient le feu à tout le secteur. Ce qui n’a pas été brûlé a été systématiquement coupé à la scie électrique. Les 125 arbres représentaient une grosse proportion des revenus d’Hamad. En une nuit, les colons ont pratiquement détruit toutes les ressources de la famille.

Lundi, quand les militants ont rejoint le frère d’Hamad pour témoigner de la destruction, les soldats et la police israélienne sont arrivés en force, avec trois jeeps et un transporteur de troupes plein de soldats. Le frère d’Hamad, Abu Jabber, s’est approché du commandant, lui demandant de venir constater par lui-même ce qu’avaient fait les colons. Au lieu de cela, les soldats ont informé le groupe que c’était une zone militaire fermée, et tous ont dû quitter les lieux, sauf Abu Jabber et un militant israélien. Abu Jabber et le militant israélien, qui fait partie de l’organisation commune Ta’ayush ("Vivre ensemble", en arabe), ont été escortés jusqu’au poste de police à l’intérieur de la colonie pour porter plainte.

Cependant, si l’on considère ce qui s’est passé la semaine dernière, lorsque les colons ont été autorisés à pénétrer dans le secteur en toute impunité pendant que les militants internationaux et israéliens étaient agressés et arrêtés, il y a peu de raison de penser que les soldats et la police israélienne, basés à l’intérieur de la colonie, feront grand chose pour protéger les droits des Palestiniens et leur terre.

Pendant la nuit également, et de façon ironique, alors que les colons pénétraient librement sur les terres palestiniennes et détruisaient de grands pans de zones agricoles sans aucune intervention de l’armée ou de la police israélienne, les soldats israéliens envahissaient plusieurs maisons à Suffa et arrêtaient 8 personnes, ainsi qu’une personne à Beit Ommar, sans aucune raison connue.

Source : PSP

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Beit Ommar

Même sujet

Attaques de colons

Même auteur

Palestine Solidarity Project

Même date

27 juin 2009