Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 904 fois

Khan al Ahmar -

Israël prévoit de déplacer les habitants de Khan al-Ahmar dans une nouvelle zone en Cisjordanie

Par

Les autorités israéliennes prévoient d'expulser les Palestiniens du village de Khan al-Ahmar et de les déplacer à quelques centaines de mètres de là, dans une zone située entre Jérusalem et Jéricho, en Cisjordanie occupée, a révélé Yedioth Ahronoth. Khan al-Ahmar est situé en Cisjordanie près de la route 1, qui relie Jérusalem-Est à la vallée du Jourdain, et se trouve à proximité de la colonie israélienne illégale de Kfar Adumim.

Israël prévoit de déplacer les habitants de Khan al-Ahmar dans une nouvelle zone en Cisjordanie

Construction du bâtiment scolaire écologique en 2015, financé par la communauté internationale et destiné à la communauté de Khan al-Ahmar en Cisjordanie , avec l'autoroute israélienne 1 en arrière-plan. (Source photo TrickyH, sur WikiCommons)
En septembre 2018, la Cour suprême d'Israël a approuvé la démolition de Khan al-Ahmar, malgré les appels de pays européens, d'organisations de défense des droits de l'homme et de militants demandant à Israël d'arrêter le processus. (1)

Le plan proposé par les responsables israéliens consiste à relocaliser les résidents de Khan al-Ahmar dans une zone qui, selon eux, leur permettra de "maintenir le même mode de vie", a rapporté Yedioth Ahronoth dimanche.

En 2018, des responsables israéliens ont proposé un plan similaire visant à relocaliser les 180 habitants de Khan al-Ahmar dans une zone située à 12 km, près du village palestinien d'Abu Dis [près d’une décharge publique, ndt], ce que les résidents ont refusé. Sous la pression internationale, Israël a mis ses plans en attente.

Les habitants de Khan al-Ahmar appartiennent à la tribu des Jahalin, un groupe de Bédouins qui a été expulsé du désert du Naqab - également appelé le Néguev - pendant la guerre israélo-arabe de 1948. Les Jahalin se sont ensuite installés sur les pentes orientales de Jérusalem.

La communauté de Khan al-Ahmar comprend quelque 35 familles, dont les maisons et les écoles rudimentaires, faites pour la plupart de tôle ondulée et de bois, ont été démolies par l'armée israélienne à plusieurs reprises ces dernières années.

Selon le Yedioth Ahronoth, la tribu Jahalin étudie actuellement la proposition israélienne, car la démolition de leur village est imminente et pourrait avoir lieu à tout moment en fonction de la décision de justice.

Israël a l'intention de démolir Khan al-Ahmar dans le cadre du plan dit E1, qui prévoit la construction de centaines de logements pour relier les colonies de Kfar Adumim et Maale Adumim à Jérusalem-Est, dans la zone C de la Cisjordanie sous contrôle israélien.

S'il est pleinement mis en œuvre, les critiques affirment que le plan E1 diviserait effectivement la Cisjordanie en deux, isolerait Jérusalem-Est des communautés palestiniennes de Cisjordanie et obligerait les Palestiniens à faire des détours encore plus longs pour se rendre d'un endroit à l'autre, tandis que les colonies illégales pourraient s'étendre.


(1) Lire le témoignage des militants d’ISM : « Assaut des forces israéliennes contre Khan Al-Ahmar », 16 septembre 2018.

Photo
Cette carte indique les "déplacements" de la communauté Jahalin, installée avant 1948 dans le désert du Nakab.



Source : Middle East Eye

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même sujet

Nettoyage ethnique

Même auteur

Middle East Eye

Même date

23 mars 2021