Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2026 fois

Gaza -

Le Free Gaza Movement critique sévèrement l’Egypte

Par

Les militants du Free Gaza Movement ont condamné le gouvernement égyptien pour sa participation dans le siège imposé par Israël à la Bande de Gaza.
Pour leur troisième journée dans la bande de Gaza assiégée, les pacifistes pro-palestiniens et militants des Droits de l'Homme ont visité le poste frontière de Rafah, qui a été fermé par l'Égypte il y a trois ans et ont exhorté Le Caire à rouvrir le passage le plus tôt possible.

Pas de greffon vidéo disponible...

Rafah, le seul passage de Gaza qui contourne Israël, a été fermé en Juin 2007, après que le mouvement de résistance Hamas ait pris le contrôle de la bande de Gaza, bien que l'Égypte ait autorisé temporairement une aide médicale limitée à la bande côtière.

Le Free Gaza Movement a également visité le mmonumement érigé en mémoire des personnes décédées parce qu'elles n’ont pas pu franchir le point de passage de Rafah ou dans des incidents directement liés à la fermeture de la frontière. Leur nombre s'élève maintenant à 255.

"C’est vraiment tragique de se retrouver ici, debout devant un mémorial pour les 255 civils qui sont morts inutilement juste parce qu’ils n’ont pas été en mesure d'obtenir des soins médicaux adéquats, comme conséquence du siège cruel qui a empêché les Palestiniens de sortir", a déclaré Huwaida Arraf, un porte-parole du Free Gaza Movement, au correspondant de Press TV, Youssef Al-Helou.

Le militant britannique, Rod Cox, a déclaré que les actions israéliennes contre Gaza ne pouvaient être décrites qu’avec des termes tels que «crimes contre l'humanité, nettoyage ethnique et génocide".

Les humanitaires ont été choqués de voir les restes de l'aéroport international de Gaza et la seule centrale électrique de la région qui a été bombardée et détruite par les Forces d’Occupation Israélienne en 2001.

"Avec cette visite de l'aéroport, la délégation a clairement vu un autre exemple de crimes de guerre israéliens, de punition collective délibérée des Palestiniens et de tentative délibérée d'affamer, de brutaliser et d’humilier la population de Gaza», a déclaré l’activiste des droits de l’Homme irlandaise, Caoimhe Butterly .

Le siège imposé a entraîné de graves pénuries de produits de base comme la nourriture et le carburant ainsi que des coupures d'électricité et des pénuries d'eau. La crise humanitaire a été vivement critiquée par la communauté internationale.

Les activistes des Droit de l'homme du Mouvement Free Gaza sont arrivés dans la Bande de Gaza à bord du SS Dignité mercredi dans le cadre d'une mission pour dénoncer l'apartheid israélien et l'injustice à l'égard des Palestiniens.

SBB/HAR

Source : http://www.presstv.ir/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Blocus

Même auteur

Press TV

Même date

1 novembre 2008