Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1527 fois

Salfit -

Le mur suscite de nouveaux affrontements dans la région de Al Zawiya durant la cueillette des olives

Par

Depuis plusieurs mois hommes et femmes se rendent en nombre dans les oliveraies pour protéger leurs champs des bulldozers israéliens qui s'activent à la construction du mur. La scène se répète une nouvelle fois dans la ville d'Al Zawiya, situé au sud-ouest de Naplouse alors que la saison de la cueillette des olives bat son plein et que s'intensifient les efforts pour la terminer .Après le repas précédent le début du jeûne et la prière de l’aube, les habitants d'Al Zawiya se rendent à leurs terres dont la superficie s'étalent jusqu'au tracé de la ligne verte.

Une habitante d'Al Zawiya, Imm Sadiq, âgée de 72 ans nous raconte comment, héroïque, elle s’est elle-même jetée devant les bulldozers. Malgré son grand âge, elle se rend avec ses enfants et petits enfants à ses champs d'oliviers comme elle l'a toujours fait.

Sa fille, Rabiha Yousef, 45 ans, a dit que sa mère a été atteinte d'une crise de nerfs lorsqu'elle a vu ses oliviers arrachés au début de l'année par les engins de destruction israéliens.

Rabiha a gravé en mémoire en ce moment cette scène de sa mère partant après la prière de l'aurore s'occuper de ses champs, en retourner la terre, les arroser, prendre soin de ses arbres et ne revenant qu'une fois le soleil couché sans avoir mangé. Elle n'éprouve aucune fatigue à renouveler tout cela le lendemain et ceci depuis de longues années.

Le jeune Mohamed Al Ashqar, un habitant d'Al Zawiya souligne la solidarité qui règne entre les habitants durant la saison des olives où tout le monde participe aux travaux de cueillette. Ceux qui n'ont pas de terres tout comme ceux qui ont déjà procédé à une récolte anticipée viennent aider les autres à la cueillette des olives à laquelle s'ajoute la taille des arbres et le labourage des terres. Cette période reste un moment de joie qui donne le sourire aux petits et grands. Un sourire que de nombreux visages avaient perdus.

On assiste les jeudis et vendredis, jours de repos hebdomadaires, à une forte activité dans les champs d'oliviers lorsque les étudiants de l'université qui rentrent chez eux, viennent apporter leur aide. Aide qui est d'autant plus importante en cette période de jeûne du Ramadan.

La ville d'Al Zawiya est située au milieu d'une chaîne montagneuse de la partie occidentale de la province de Salfit. Le village d'Al Zawiya compte 5500 habitants dont la principale activité est la culture de l'olivier, des légumes et des graines. La dépendance des habitants vis-à-vis de l'agriculture s'est accentuée avec les fermetures imposées en Cisjordanie , l'impossibilité pour les personnes de se rendre à leur travail à l'intérieur même de la ligne verte ainsi que la hausse du taux de chômage.

Les terres du village étaient exposées aux confiscations depuis 1967. A l’époque une superficie de 7000 dunums avait déjà été confisquée dont 2000 destinés à la colonie voisine. Tout comme de vastes terrains du village ont été saisis pour rénover la route "Trans-Samarie" d’une longueur de 5 kms et la largeur de 200 mètres. A l'ouest du village se trouve également un camp d'entraînement de l'armée israélienne sur 500 dunums des terres d'Al Zawiya.

Avec la construction du mur, les habitants de ce village vont perdre ce qui leur restait de revenus provenant de l'agriculture. Les villages d'Al Zawiya, de Rafat et Dir Balout vont être mis dans un ghetto, séparés du reste des villes palestiniennes.

Isam Mawqid, membre du conseil municipal d'Al Zawiya affirme que le mur va engloutir 23 000 dunums qui dépendent tous du village et qu'il ne restera alors plus rien. Il indique que ces vastes surfaces sont toutes des terres cultivées:olives, légumes…et que ce sont de ces terres que vivent les habitants d'Al Zawiya.

Selon Mawqidi, il ne reste plus à Al Zawiya que des terres dans la partie occidentale seulement, de l'autre côté se trouvant les villes de Rafat, Mas-ha et Bidya.

Le mur va s'étendre depuis l'école secondaire jusqu'à la partie occidentale de la ville où se trouvent la plupart des terres. Ainsi, tous les champs cultivés et les pâturages vont dépendre de la commune située derrière le mur.

Source : PNN

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Salfit

Même sujet

Cueillette des olives

Même auteur

Amin Abu Warda

Même date

27 octobre 2004