Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1580 fois

Tulkarem -

Les Droits des enfants refusés sous l’Occupation

Par

J'ai visité trois écoles publiques et gouvernementales dans la ville de Tulkarem. Les étudiants et les professeurs ont partagé avec moi leurs histoires.
Car, comme vous pouvez l’imaginer, c'étaient des histoires très tristes.
Des copains d’école ont été tués par l'armée israélienne. D'autres ont été blessés. Certains ont eu leurs maisons passées au bulldozer ou rasées.
Tous ont été terrorisés.

Face à une telle terreur, les professeurs ont du mal à garder le contrôle de leurs classes de 40 gosses. La situation s’est améliorée au cours des derniers mois, mais les gosses ont toujours des cauchemars ou ne peuvent pas dormir du tout.

Les impacts des balles sont encore évidents sur les murs des écoles.


Pendant ma visite, une école a dû fermer tôt parce que les troupes israéliennes patrouillaient dans les rues et les enfants étaient hystériques.
L’occupation a été aussi dévastatrice économiquenent. Beaucoup de parents sont sans emploi et peuvent à peine nourrir leurs familles même avec les aides. Ainsi, les gosses viennent à l'école effrayés et affamés.


En dépit des aspects écrasants de l’occupation, leurs esprits n’ont pas été écrasés. Les enfants rient et rêvent de Paix. C'est vrai avec de nombreux gosses que j'ai rencontrés dans l'ensemble de la Palestine - leur esprit reste fort.


Le Ramadan a commencé et il y a une tension apparente dans Jérusalem-Est (le côté palestinien).
Les gens jeûnent (on ne mange pas/one ne boit pas/on ne fûme pas) durant la lumière du soleil.
Lorsque le soleil se couche, les gens ferment les boutiques et essayent de rentrer à la maison pour manger/boire/fumer avec la famille. Et l'armée les retarde.
Beaucoup de personnes sont détenues jusqu’au crépuscule pendant que leurs papiers d’identité "sont vérifiés".


Les soldats installent des checkpoints non-officiels pour vérifier les papiers des conducteurs bloquant ainsi le trafic. En début de semaine, 3 soldats n'ont même pas pris la peine d’utiliser le prétexte de vérification d’identités et se sont juste tenus au milieu de la route pour bloquer des voitures.

Cela semble assez stupide pour que des soldats fassent cela - se tenir devant des voitures ou camions de gens affamées, assoiffés et privés de nicotine. L'armée aide inconsciemment à enseigner un des leçons du Ramadan : la patience.

La cueillette des olives en est à environ la moitié. Les olives sont la principale source de revenu pour beaucoup de familles. Les villages entiers se réunissent pour récolter les olives de leurs arbres.


Les fermiers qui ont malheureusement leurs arbres à côté des colonies israéliennes ou de l'autre côté de la Barrière de "Sécurité" ont beaucoup de difficulté à essayer de récolter les olives de ces arbres.


J'espérais procurer de l’aide à ces fermiers, mais je ne peux pas trouver quelque chose qui soit en accord avec mon corps, mon âme et mon esprit.
En conséquence, je rentrerai à la maison la semaine prochaine. Si j'avais fait la cueillette des olives, j’aurais très probablement été à Naplouse la semaine dernière.


Si j'avais besoin de toute confirmation d’avoir pris la bonne décision pour moi, je l'ai obtenue. Les soldats ont frappé toutes les personnes du groupe auquel j’avais l’intention de me joindre.


Les colonies sont principalement des groupes de maisons qui sont construites pour des Israéliens sur la terre palestinienne. Elles sont illégales selon le droit international tout comme la Barrière de "Sécurité".


Elles sont construites par des ingénieurs de l'armée. Elles sont donc fonctionnelles mais ne sont pas des constructions très jolies au point de vue de l’architecture pas.


Elles sont également fortement subventionnées par le gouvernement israélien. Les Israéliens qui choisissent de vivre dans les colonies s'appellent les colons. Ils font typiquement partie des gens les plus nationalistes. Il y a beaucoup de reportages indiquant que des colons attaquent des fermiers ainsi que des enfants qui vont à l'école.


Paix

Source : www.palsolidarity.org

Traduction : MG pour ISM-France

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Tulkarem

Même sujet

Cueillette des olives

Même auteur

Joe

Même date

23 octobre 2004