Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2208 fois

Hébron -

Les Forces d’Occupation Israélienne arrêtent un journaliste et ferment le village d’Um al Kheir

Par

Le 23 avril, des soldats israéliens ont arrêté un journaliste palestinien dans le village d'Um al Kheir et ont déclaré le village zone militaire fermée après que les colons de la colonie voisine de Carmel aient repris la construction d'une route sur des terres palestiniennes. Le projet de route passe à quelques mètres des maisons palestiniennes, des enclos pour animaux et des jardins.

En raison d'une action en justice intentée devant les tribunaux israéliens par les villageois d’Um al Kheir, les colons avaient suspendu sa construction, mais ils ont repris le travail jeudi après-midi.

Quand il a vu des internationaux filmer la construction de la route, le garde de sécurité de la colonie de Carmel a appelé l'armée israélienne. Les soldats sont arrivés rapidement, et quand les internationaux ont demandé une explication, on leur a dit d'attendre de la police.

La police est arrivée peu de temps et a déclaré que le bulldozer était utilisé pour un "travail militaire". À 12h, un officier est arrivé dans une deuxième jeep de l’armée et a déclaré la région Zone Militaire Fermée pendant 24 heures. Les soldats ont forcé les internationaux et les journalistes à quitter le secteur et ont arrêté un journaliste qui n’était pas parti immédiatement.

Les villageois d’Um al Kheir ont indiqué vendredi que les travaux sur la route avaient été suspendus, mais ils ont déclaré qu'ils craignaient leur reprise dans quelques jours. Une plainte déposée par le village affirme que le projet de route est une extension de la colonie de Carmel et est donc illégal. Les habitants d’Um al Kheir ont été témoins d’une importante expansion de la colonie de Carmel au cours des derniers mois. La route doit faire le tour de la colonie existante tout en agrandissant sa surface.

Les villageois palestiniens d'Um al Kheir ont acheté le terrain sur lequel se trouve le village il y a cinquante ans, lorsque l'État d'Israël a été créé. À cette époque, ils avaient été forcés de fuir leurs maisons situées dans le secteur sud d’Arad.

Le village d'Um al Kheir a également été victime du harcèlement et de la violence des colons. Le 10 avril, quatre colons ont attaqué trois femmes du village qui faisaient paître leurs moutons près du village. L’une des femmes, qui est enceinte de huit mois, a dû être hospitalisée pour une blessure grave au bras. Les femmes ont déposé une plainte contre les quatre colons.

Les habitants d'Um al Kheir restent attachés à la résistance non-violente face au harcèlement des colons et à l'expansion des colonies.

[Note : Selon les Conventions de Genève, la Cour Internationale de Justice à La Haye, et les nombreuses résolutions des Nations Unies, toutes les colonies israéliennes dans les territoires palestiniens occupés sont illégales. La plupart des colonies de peuplement sont considérées comme illégales en vertu de la loi israélienne.]

Source : http://palsolidarity.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Hébron

Même sujet

Colonies

Même auteur

ISM

Même date

25 avril 2009