Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1951 fois

Tulkarem -

Les Forces d’Occupation Israélienne ferment le camp d’été de Qaffin en menaçant d’arrêter un jeune garçon

Par

Le 28 Juin, les Forces d’Occupation Israélienne sont dans le camp d'été pour enfants de Qaffin et ont détenu un garçon de 13 ans pendant cinq heures. Pour obtenir sa libération, le maire a été forcé d'accepter la fermeture du camp.
L'armée a affirmé que les garçons avaient lancé des pierres à proximité du mur. Ils ont également prétendu que le camp se trouvait dans une zone militaire fermée.

De plus, l'armée a donné au maire une liste de noms de quinze garçons qui, selon eux, posaient des problèmes.

Qaffin, un village de 10 000 personnes, est situé au nord de Tulkarem, très proche de la Ligne verte. Les villageois ont beaucoup de problèmes en raison du mur qui les empêchent d'accéder à leurs terres.

Le camp d'été a fonctionné pendant quatre semaines et l'armée israélienne est venue presque tous les jours. Dans le camp, les enfants faisaient, entre autres, du sport et de la formation à l'art. Le camp d'été fait partie de la lutte contre le mur d'apartheid et permet d’occuper les enfants pendant les vacances d'été.

Ce jour-là, 150 enfants se trouvaient dans le camp. Ils ont été effrayés quand les Forces d’Occupation sont entrées dans le camp, et la plupart d'entre eux se sont enfuis. Maintenant, ils ont peur de revenir et il est encore difficile de savoir si le camp pourra être rouvert.

Il y a un mois, les Forces d’Occupation ont arrêté cinq enfants, qui, selon eux, avait été jeté des pierres à proximité du mur.

Afin d'obtenir leur libération, chaque famille a dû payer une amende de 7000 NIS. Ayant cet incident à l'esprit, le maire est maintenant préoccupé par les conséquences de la réouverture du camp, car cela pourrait causer beaucoup de problèmes aux parents et aux enfants du village. Toutefois, il n'aime pas l'idée de fermer complètement le camp.

Source : http://www.palsolidarity.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Tulkarem

Même sujet

Incursions

Même auteur

ISM

Même date

30 juin 2008