Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2138 fois

Gaza -

Les forces nationales et démocratiques sous le choc

Par

> ziadmedoukh@hotmail.com

Les élections législatives en Palestine qui se sont déroulées mercredi dernier,le 25 janvier 2006 ,ont montré une fois de plus l’attachement de notre peuple aux principes de la démocratie malgré l'occupation israélienne,et malgré une situation économique très difficile.
Au niveau de la participation populaire à ces élections,le taux de 77,6% donne une idée sur l’importance de ce scrutin pour la population palestinienne.

Et au niveau de l’organisation,les Palestiniens ont réussi à tenir des élections libres,démocratiques et bien organisées...

Mais ce sont les résultats de ces deuxièmes législatives qui ont coulé beaucoup d’encres, à la surprise totale, le mouvement islamique Hamas et ses alliés indépendants ont eu 80 sièges au conseil législatif, c’est à dire plus de 60 % des voix contre 43 siège pour le mouvement national Fatah, au pouvoir depuis 1996, sans oublier les 9 sièges pour les forces démocratiques et la gauche palestinienne :


Ces résultats qui ont été une grande surprise pas seulement pour les Palestiniens,les Israéliens et la communauté internationale,mais surtout pour le Hamas qui n’attendait pas cette grande victoire.

En fait,et avant les élections législatives et selon les derniers sondages,et même selon la composition politique en Palestine,les prévisions donnent au Fatah 50 %,le Hamas 30 %,et la gauche 20 %.

On peut expliquer cette montée puissante du Hamas par trois raisons :

D’abord,la poursuite de l’occupation israélienne en Palestine,l’échec du processus de paix, les provocations israéliennes permanentes contre le peuple palestinien, pour cela,les islamistes ont profité de cette situation et au nom de la résistance ils ont gagné du terrain.

Puis la politique sociale très efficace du Hamas surtout dans les camps de réfugiés et dans les zones pauvres en Palestine en distribuant des aides alimentaires aux pauvres et aux familles en besoin.

En fin la dévission du mouvement Fatah liée au choix des candidats aux élections et le recul de la gauche palestinienne, sans oublier les problèmes liés à la corruption au sein de l’Autorité palestinienne.

Pour ces trois raisons et à cause de l'échec du processus de paix, beaucoup de Palestiniens y compris beaucoup d’éléments de Fatah et de la gauche ont voté le Hamas pour sanctionner ces partis nationales et démocratiques car ils pensent qu’ils ont rien fait pour le peuple palestinien surtout pendant la période de la deuxième Intifada, une période de souffrance permanentes pour toute la population palestinienne.


C’est vrai que la prochaine période sera très difficile pour le peuple palestinien surtout si le mouvement Fatah refuse de participer au prochain gouvernement dirigé par le Hamas, et si les Israéliens refusent de négocier avec ce gouvernement et si la communauté internationale ne poursuit pas ses aides et son engagement pour la Palestine.


Les forces nationales et démocratiques sont sous le choc après l’annonce de ces résultats, elles n’arrivent pas à y croire.Tout le monde ici est surpris..


Nous sommes surpris car la Palestine est connu historiquement comme un pays démocratique,un pays avec une diversité politique et religieuse :mouvement national-gauche-indépendants-communistes-musulmans-chrétiens-laïcs.


Mais nous devons tous respecter les résultats de ces élections, il faut prendre en considération la volonté de notre peuple de choisir librement ses élus dans le conseil législatif.


On peut qualifier ce vote comme vote sanction, les gens qui ont voté le Hamas voulaient adresser un message à l'autorité palestinienne et aux partis politiques que nous voulons le changement.On rappelle ici quelques exemples de ce vote sanction : en Algérie lors des élections législatives en 1990; et en France lors des élections présidentielles en 2002.


Maintenant, toutes les forces nationales et démocratiques doivent se mobiliser pour faire un bilan de ces résultats, et proposer de nouveaux programmes et s’approcher de la population et de ses préoccupations quotidiennes.


Quelques soient les difficultés de la nouvelle période en Palestine et malgré les résultats surprenants de ces élections, nous sommes convaincus la Palestine restera toujours un pays démocratique, un pays qui se compose de plusieurs forces nationales et religieuses, un pays qui continue toujours sa lutte pour la liberté et pour la paix..

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Réformes

Même auteur

Ziad Medoukh

Même date

28 janvier 2006