Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2431 fois

Tulkarem -

Partez de nos terres… Manifestation contre les usines chimiques des abords de Tulkarem.

Par

L'action d'aujourd'hui de l'Eté de la Liberté se concentrait sur la présence d'une usine chimique toxique aux abords de Tulkarem.
L'usine appartenant à des Israéliens était, à l'origine, installée près des habitations en Israel, mais elle a été considérée comme polluante au delà des niveaux légaux acceptables et après des poursuites judiciaires en Israel, elle a été déplacée dans la ville cisjordanienne de Tulkarem au milieu des années 1980.
Le complexe industriel s'est agrandi depuis, se développant comme le cancer que provoquent ses émanations.

Partez de nos terres…  Manifestation contre les usines chimiques des abords de Tulkarem.


Usine chimique située aux abords de Tulkarem.

Cela représente une dimension particulièrement dangereuse de l'occupation pour les Palestiniens. Alors que j'observais la cheminée et la tour d'observation des Forces de l'Occupation Israélienne à l'intérieur du complexe industriel, j'ai réalisé que c'était une grande et laide arme qui attaque lentement mais sûrement la population vivant autour.

Tulkarem a le taux de cancer le plus élevé en Palestine, et les gens qui vivent à proximité de l'usine souffrent également, d'une façon disproportionnée, de maladies respiratoires et d'autres problèmes de santé.

La terre autour des usines a été déclarée inappropriée à la production agricole et les fermiers ont dû faire face à des difficultés extrêmes.

Un fermier a été pris pour cible à plusieurs reprises par des tirs venant du propriétaire de l'usine chimique.
Il a décidé de convertir sa ferme en production organique - une décision qui reflète la force et la résilience des Palestiniens. Aucune tentative n'est faite pour nettoyer l'environnement proche ou de se débarasser sans risque des déchets chimiques : Ils ont été à plusieurs reprises déversés sur la terre palestinienne voisine.

La protestation a commencé par une marche du centre de Tulkarem en direction de l'usine. Nous portions des masques chirurgicaux bleus pour souligner le danger de l'inhalation des vapeurs d'usine, mais pendant que nous approchions de l'usine et nous avons commencé à sentir la puanteur immonde de l'air. J'étais réellement heureux de le porter.


Pendant que notre groupe d'activistes Palestiniens, Israéliens et de l'ISM se dirigeait du centre de Tulkarem jusqu'à l'usine, située aux abords de la ville, nous portions des pancartes en forme de pierres tombales sur lesquelles ont pouvait lire des revendications écrites en Arabe et en Anglais au sujet de la mort de l'environnement, de la Justice, de la Liberté, et des Droits de l'Homme, ainsi que les noms d'organisations telles que l'Organisation Mondiale de la Santé et la Cour Internationale de Justice.

En arrivant à l'usine, qui est extrêmement proche du Mur de l'Apartheid autour de Tulkarem, les manifestants ont déposé les pierres tombales à l'extérieur de la porte principale et ont commencé à scander des slogans.
Nous avons recouvert le mur de graffitis et nous avons frappé à la porte avec des pierres, mais personne n'a répondu et les militaires ne nous ont pas regardé.

J'espère seulement qu'ils ne puniront pas ensuite les fermiers impliqués dans la protestation, quand nous partirons de la ville.

Voir les autres photos


Les usines de Tulkarem sont l'un des nombreux sites dans l'ensemble de la Cisjordanie où sont installés des complexes industriels israéliens.

Les compagnies y sont libres d'agir en dehors des lois israéliennes au sujet de la salubrité et la sécurité, de l'environnement et du traitement des ouvriers.

Les ouvriers palestiniens viennent d'un réservoir de main d'oeuvre à coût très réduit; ils n'ont aucun droit et, suite à l'étranglement économique de la Palestine de ces cinq dernières années, ils veulent désespéremment travailler, même si cela signifie aller dans une colonie et travailler dans des conditions mauvaises ou dangereuses.

Les usines sont construites sur la terre volée et défigurent la beauté de la Cisjordanie , posant des problèmes écologiques et nivelant la région agricole avec du béton.

Source : www.palsolidarity.org

Traduction : MG pour pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Tulkarem

Même sujet

Non Violence

Même auteur

ISM

Même date

6 juillet 2005