Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1863 fois

Hébron -

Pendant le Shabat, les soldats détruisent des maisons

Par

C'était Shabat (25/02/06). Le matin, j'étais au carrefour situé en haut de la colline de Tel-Rumeida où j'attendais des enfants palestiniens pour les escorter jusqu'à leur maison, près de la colonie de Tel-Rumeida.
Quand deux filles qui vivent en face de la colonie sont arrivées, je suis allée avec elles jusqu'au soldat positionné à l'extérieur de la colonie.
Le soldat nous a dit de ne pas aller plus loin et qu'il voulait que les enfants rentrent chez elles. Nous sommes donc reparties vers le carrefour.

Le soldat nous a dit de ne pas aller plus loin et qu'il voulait que les enfants rentrent chez elles. Nous sommes donc reparties vers le carrefour.


Trois adolescents sont arrivés, suivis d'environ dix adultes colons. Alors que le soldat nous tournait le dos, un garçon d'environ 16 ans s'est dirigé vers moi et m'a craché au visage; il riait.

J'ai appelé le soldat et je lui ai montré le crachat sur mes verres. Je lui ai également montré quel garçon avait cela. Le soldat était choqué, puis les adultes colons ont parlé au soldat pendant qu'ils passaient derrière les garçons pour entrer dans la colonie.

Plus tard, quand j'ai emmené un autre groupe d'enfants jusqu'au soldat, il a semblé effrayé et m'a demandé de ne pas revenir. Il a dit qu'il aimerait que les enfants soient traités correctement et qu'ils soient en sécurité. D'autres soldats sont arrivés.
J
e ne sais pas qui les colons ont menacé : les enfants, le soldat ou moi. Mais comme je ne voulais pas être la cause du danger, je suis donc restée à l'écart.



Beer il Haia 25/2/06

Je suis allée avec un ami palestinien à Beer il Haia dans H2 (la partie d'Hébron contrôlée par les Israéliens), où vivent maintenant les familles Gait.

Il y a quatre ans, elles ont déménagé pour Beer il Haia, quand elles ont été forcées de quitter leurs précédentes maisons derrière la Mosquée Ibrahim (Abraham).

Les familles concernées ont besoin de plus de place et elles ont été obligées de construire sans le permis de construire délivré par les Forces de l'Occupation Israélienne. Les Forces de l'Occupation Israélienne n'accordent pas de permis, en disant que la terre est prévue pour un usage agricole.

Il y a quelques jours, les Forces de l'Occupation Israélienne sont venues avec un bulldozer et ont détruit une maison, un puits et un abri en pierre, qui sert de refuge aux moutons et aux chèvres.


Ils sont censés donner une sommation avant de faire ce genre d'action et ils disent qu'ils l'ont fait. Cependant, l'injonction a été déposée sur le terrain et n'a pas été pas remise en mains propres aux propriétaires de la terre et des bâtiments à détruire. Les propriétaires ne l'ont pas vue.

Il y a deux autres maisons, qui sont habitées mais pas totalement achevées, qui doivent être détruites parce qu'elles ont été construites sans permis de construire.

Il y a une énorme différence dans le comportement des Forces de l'Occupation Israélienne envers les colons et les Palestiniens.

Ici, à Tel-Rumeida, nous avons un groupe de caravanes de colons dans une rue qui sont là depuis des années sans aucune autorisation.

Les familles Palestiniennes qui vivent dans cette rue ne sont pas autorisées à utiliser la rue et ont des difficultés à accéder à leurs maisons.

À Beer il Haia, il y a beaucoup de terrains où l'on pourrait construire et la terre appartient aux familles. Il y a beaucoup de maisons autour et on ne comprend pas bien pourquoi il ne pourrait pas y en avoir plus.

Il n'y a pas de colonies à proximité; donc cela ne peut pas être la raison de la décision des Forces de l'Occupation.

Et, si c'est un secteur agricole, pourquoi les Forces de l'Occupation ont-t-elles détruit l'abri pour animaus et le puits?


Source : http://www.palsolidarity.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Hébron

Même sujet

Démolitions de maisons

Même auteur

Mary

Même date

28 février 2006