Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1422 fois

Naplouse -

Petite victoire face à la violence

Par

A la première occasion, nous avons récupéré notre coordinateur et deux d’entre nous l’ont accompagné hors de la zone. Je ne crois pas avoir jamais couru aussi loin et aussi vite de ma vie. L’un des soldats m’a accusé de lui avoir donné des coups, un mensonge car je ne suis pas assez stupide pour frapper un homme armé.
Il est clair que c’était une attaque délibérée envers les observateurs internationaux.

Ce matin dix huit internationaux sont arrivés dans les champs d’oliviers près de Dear Al-Hatb à la demande des Palestiniens du lieu, dont les champs se trouvent près de la colonie israélienne d’Elon Morei.

Vers 9h30 les soldats israéliens sont arrivées, trois ISM sont allés négocier avec les soldats mais n’ont rencontré que hargne.. Les soldats ont jeté une pierre et ont envoyé des négociateurs vers le groupe principal et on nous a ordonné de partir.
Ils (six soldats au total) nous ont dit qu’ils ficheraient la paix aux Palestiniens tranquilles si nous (les internationaux) partions.

Les fermiers locaux ont dit que ce serait mieux que, dans ces circonstances, nous partions.


Au moment où nous quittions la zone les soldats ont rattrapé l’un de nos coordinateurs palestiniens et ont fait comme s’ils allaient l’arrêter, ils étaient très agressifs, ils le brutalisaient de telle façon que le reste du groupe est intervenu, l’a éloigné des soldats et a fait masse autour de lui pour empêcher qu’il ne soit pris.


Alors les soldats ont commencé à tabasser tout le monde et à balancer des coups de pieds pour nous éloigner de notre coordinateur palestinien.

Nous avons refusé de partir sans lui et les soldats sont devenus encore plus belliqueux ; a différents moments, on m’a attrapé par le nez et on m’a redressé la tête pour me bâillonner et m’empêcher de respirer, j’ai reçu des coups de poing à plusieurs reprises dans la nuque et a un moment j’ai reçu des coups de tête dans les côtes ce qui m’a laissé un certain nombre de bleus.

Les soldats n’ont fait aucune distinction entre les hommes et les femmes et ont agressé et frappé presque tous les membres de notre groupe.

Un suédois s’est vu pointer un fusil chargé sur la tête – les soldats semblaient se délecter de leur démonstration de force.


A la première occasion, nous avons récupéré notre coordinateur et deux d’entre nous l’ont accompagné hors de la zone. Je ne crois pas avoir jamais couru aussi loin et aussi vite de ma vie. L’un des soldats m’a accusé de lui avoir donné des coups, un mensonge car je ne suis pas assez stupide pour frapper un homme armé.


Je suis heureuse de dire que nous avons emmené notre coordinateur palestinien loin de leur groupe et certains des membres du nôtre sont restés pour négocier afin qu’on lui rende sa carte d’identité.

Les fermiers ont réussi à faire leur récole d’olives et toutes les blessures n’ont été que superficielles.

Il est clair que c’était une attaque délibérée envers les observateurs internationaux

Source : www.palsolidarity.org/

Traduction : CS pour ISM-France

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Naplouse

Même sujet

Cueillette des olives

Même auteur

Simon

Même date

20 octobre 2004