Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1698 fois

Tulkarem -

Protestation silencieuse à Shufa, Tulkarem, contre les barrages routiers israéliens

Par

Vendredi 23 mai, environ 100 palestiniens de Shufa et de Tulkarem, accompagnés d'activistes internationaux, ont manifesté contre la fermeture de la route principale de Shufa.

Protestation silencieuse à Shufa, Tulkarem, contre les barrages routiers israéliens


Lors d'une protestation silencieuse contre la présence de quatre barrages sur un kilomètre de route, les protestataires ont brandi des pancartes pour témoigner des souffrances endurées par le déni de liberté de mouvement des villageois. La route, qui servait par le passé d'entrée principale du village, a été bouclée par les autorités israéliennes il y a six ans, alors qu'elle est praticable pour les colons israéliens de la colonie voisine illégale de Avne Hefez.

Près de huit jeeps militaires israéliennes, avec une trentaine de soldats israéliens, ont répondu aux manifestants en les menaçant, pointant sur eux leurs mitraillettes, pour tenter de les obliger à reculer, mais les manifestants sont restés sur place.

Le Bureau israélien de Coordination de District (DCO) a promis aux responsables palestiniens que la question des barrages serait négociée avec le conseil de village de Shufa dans les jours prochains si les manifestants acceptaient de faire demi-tour. Ils ont refusé de bouger tant que les soldats ne seraient pas partis, et sont restés assis sur la route pendant plus d'une heure, jusqu'à ce que les soldats s'en aillent.

Bien que les responsables israéliens se soient engagés à revoir la question des barrages, le conseil de village de Shufa a annoncé qu'ils continueraient à manifester chaque semaine, et même peut-être tous les jours, jusqu'à ce que les barrages soient levés.

Ces barrages divisent le village de Shufa en deux parties, obligeant les habitants à aller d'un côté à l'autre à pied ou à dos d'âne ; ils transforment également un trajet de dix minutes, de Shufa à Tulkarem, en périple de trente kilomètres, prenant plus d'une heure en voiture, et forçant les habitants à passer par le checkpoint An Abta.

Source : Palsolidarity

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Tulkarem

Même sujet

Résistances

Même auteur

ISM

Même date

25 mai 2008