Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1509 fois

Jénine -

Succès de la cueillette des olives à Jénine

Par

Au cours des trois derniers jours, les internationaux de l’ISM ont aidé la famille Turkmen dans la région de Jénine à terminer la cueillette des olives.
Pour accéder aux 30 oliviers, la famille doit maintenant passer de l’autre côté d’un amas de roches, traverser la route d'accès pour les militaires, et se frayer une chemine dans une barrière de fils barbelés que l’armée israélienne est en train d’installer et qui doit bientôt être terminée.

Au cours des trois derniers jours, les internationaux de l’ISM ont aidé la famille Turkmen dans la région de Jénine à terminer la cueillette des olives.

Les olives que la famille avait l’intention de récolter sont dans un champ situé dans une zone que les militaires décrivent comme "restreinte". Cette zone est restreinet parce qu'elle se situe est à proximité d'une colonie israélienne. La colonie, établie partiellement sur la terre de la famille a, depuis lors, annexé d'autres terres pour raison de "sécurité", comme des routes d'accès pour les militaires, des clôtures, des fossés, etc...

Pour accéder aux 30 oliviers, la famille doit maintenant passer de l’autre côté d’un amas de roches, traverser la route d'accès pour les militaires, et se frayer une chemine dans une barrière de fils barbelés que l’armée israélienne est en train d’installer et qui doit bientôt être terminée.


Les militaires ont empêché l’accès de la famille au champ par l’utilisation de la violence ou par des menaces. Il y a peu de temps, un des membres de la famille s’est aventuré jusqu’au champ et il a rencontré les militaires qu'ils l’ont sérieusement frappé.

Dans un certain nombre d'autres exemples, les militaires israéliens ont tiré sur leurs maisons et sur les 35 personnes qui les occupent. La famille pensait qu’il n’était pas possible de cueillir les olives de ce secteur sans l’aide des internationaux.

Hier, trois internationaux ont marché avec l’une des femmes de la famille jusqu’à la route militaire.
Elle nous a dit d’appeler les soldats qui occupent un campement militaire à l'intérieur de la colonie.

Un tir d'avertissement a été tiré et les Palestiniens sont redescendus un peu de la colline. Nous sommes restés là jusqu'à ce qu'une jeep militaire arrive. Nous lui avons dit que la famille voulait cueillir les olives dans le secteur aujourd'hui.

Après discussion, les soldats ont accepté "d’autoriser" à la famille à cueillir les olives (sur leur propre terre).


Aujourd'hui, la situation était un peu différente. Nous avons tenté la même technique qu'hier - en appelant les soldats de la route militaire. Après quelques minutes, ils nous ont hurlé de faire demi-tour en disant : "Allez-vous -en, vous n'êtes pas autorisés à entrer dans ce secteur !"

Nous avons essayé à plusieurs reprises de communiquer avec eux mais ils ont continué de répéter que nous n’étions pas autorisés à entrer dans le secteur.

À ce moment-là, nous avons décidé que la famille allait retourner en lieu sûr chez elle accompagnée d’un international et qu’une personne filmerait pendant que 3 autres entreraient dans le champ.

Alors que nous commencions à cueillir les olives, deux tirs d'avertissement ont été tiré. Nous avons ignoré les tirs parce que nous voulions forcer les soldats à nous parler en face.

Environ 5 minutes plus tard, une jeep militaire est apparue sur la route. Nous sommes allés vers eux et nous leur avons dit que nous allions faire la cueillette aujourd'hui et que la famille aimerait nous rejoindre.

Ils ont donné leur accord. Environ 4 heures plus tard, la cueillette des olives pour la famille était terminée.

La famille était extrêmement heureuse que la cueillette des olives soit faite puisqu'il est peu susceptible que ce champ soit accessible à l'avenir lorsque la clôture de fils barbelés sera achevée.


Depuis le milieu des années 80, quand Israël a décidé d'établir cette colonie sur leur terre et sur celle de leur voisin, la famille Turkmen est assiégée. Non seulement par le harcèlement et la violence des militaires lorsqu’ils tentent de travailler dans leurs champs près de la colonies, mais également par d'autres moyens.

Par exemple, les militaires ont rasé leur maison trois fois parce qu'ils n’avaient pas de permis de contruire. Ceci est un problème pour tous les Palestiniens qui sont forcés de construire des logements pour leur famille qui s’agrandit.

C’est absurde que les Palestiniens doivent demander des permis de construire à Israël pour construire en Palestine!

De plus, ces permis sont presque toujours refusés.

C'est juste un moyen de plus pour que le gouvernement et les militaires israéliens contrôlent presque tous les aspects de la vie des Palestiniens en Cisjordanie .


Les Turkmen souffrent des mêmes problèmes que la plupart des Palestiniens - ils ont peu de contrôle sur leurs vies ou leur terre. Ils sont victimes d'un système d’Apartheid ethnique qui donne des pleins droits de citoyenneté aux Juifs qui vivent dans les Territoires Palestiniens Occupés, et qui refuse les droits politiques ou juridiques à la population autochtone.

Source : www.palsolidarity.org

Traduction : MG pour ISM-France

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Jénine

Même sujet

Cueillette des olives

Même auteur

John

Même date

30 novembre 2004